La Tue-Cochon à la Tupina

Quand Jacques a lancé l’idée de rassembler la edream-team Bordelaise (notre p’tit groupe de l’internet mondial des Chartrons à Royan en gros …) lors de la Tue Cochon de la Tupina, on a tous trouvé que c’était une bonne idée ! Enfin, la bonne dizaine de pas sérieux qui ont préféré séché la Google Academy qui avait aussi lieu à Bordeaux le même jour (et une pensée à Claire et Philippe !)  …

Moi je n’avais jamais été à la Tue Cochon, donc mon programme de ma journée de RTT de mardi était donc rempli (et puis shopping aussi, hein ce n’était pas journée de la femme pour rien).

Mais c’est quoi cette Tue Cochon vous demandez-vous ? Et bien tous les ans, Jean-Pierre Xiridakis, chef du restaurant La Tupina, organise cette petite fête dans la rue devant son restaurant pour perpétuer cette tradition plus campagnarde que citadine.

Un bon gros cochon, un porc noir de  Bigorre, est tué pour l’occasion (400 kilos la bête quand même …), et dans la rue on cuisine le cochon, sous les yeux écarquillés des promeneurs. Des saucisses, crépinettes, et du boudin (là c’est un peu gore …) ainsi que toutes les recettes qui seront proposés à la table de la Tupina le midi même.

D’ailleurs, Jean-Pierre Xiridakis officie dans sa cuisine pour montrer comment on cuisine certaines recettes, comme la Jimboura, qui est une soupe de boudin. Bon cuisiner c’est un bien grand mot, je vais casser le mythe, mais on va dire plutôt « faire son show pour la TV » car en moins de 2 minutes la recette était expliquée et montrée aux caméras car déjà cuisinée…

Bref je suis repartie dehors, car c’était le moment de casser la croute.  La Tupina et ses partenaires pour l’occasion, le Porc Noir de Bigorre, la Charcuterie Bordelaise,  le Château Cluzeau et les Huitres Cazaubon, offraient une pause gourmande à tous les passants. J’ai pu déguster de délicieuses charcutailles, comme les gratons de Lormont, autant chaud juste après cuisson, ou froids, du jambon, des rillettes et autres petites choses gourmandes.

Ceux qui le souhaitent peuvent continuer les festivités en déjeunant du menu tout cochon à la Tupina. Pour 40 euros vous pouvez vous régaler de Tricandilles et Carbonnades (amuse-gueules), jimbourra, croustilles et purée maison accompagnée de sauce de Pire (ca c’est au dessus de mes possibilités …) et pour la touche sucrée finir par un pain Perdu accompagné de Crème Anglaise.

Comme c’était un peu hors budget, on a préféré écouter Joelle et suivre ses bons plans partagés sur My Little Bordeaux, mais ça je vous en parle bientôt…

Audreycuisine

7 Commentaires

  1. Avatar
    ti mounette mars 11, 2011

    l’idée est sympa mais y doit y avoir foule ?

  2. Avatar
    tiphenn mars 11, 2011

    C’est super comme fête! Chez nous c’est dans les fermes qu’on tue le cochon, pas dans la rue!
    En tout cas, ça a l’air très convivial et très sympa, comme toujours dans le sud-ouest!

  3. Avatar
    pepitavignon mars 11, 2011

    souvenir de mon enfance dans ma famille on tue un cochon chaque année et c’est une superbe journée en famille!!!bises!

  4. Avatar
    Auntie jo mars 12, 2011

    Vive la e-dream Team et ses rencontres de l’amitié ! 😉 bises

  5. Avatar
    Julie_Cuisine mars 12, 2011

    Quel événement ! Ce n’est pas celui de l’année qui m’aurait le plus plu mais c’est intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*