Voyager en Guadeloupe, toutes les infos utiles pour préparer son voyage

En novembre dernier, nous avons passé une petite semaine en Guadeloupe. Cette petite pause au soleil en plein hiver nous a fait le plus grand bien, et je vous ai prévu plusieurs articles pour vous parler de toutes les choses à voir ou à faire en Guadeloupe. Mais pour commencer, on va s’attarder sur toutes les p’tites infos utiles pour bien préparer son séjour.

La Guadeloupe c’est ou ?

C’est un Département d’outre-mer plongé dans la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique. La Guadeloupe regroupe deux îles principales, Basse-Terre et Grande-Terre, ainsi que trois autres Iles, Les Saintes, Marie-Galante et La Désirade.

1

Pourquoi aller en Guadeloupe ?

Si vous aimez les road-trip de malades à vous enfiler des kilomètres c’est pas la destination qu’il vous faut. Mais si vous rêvez de paysages de cartes postales, de plages de sable blanc et d’eau turquoise, de pongée, de glandouille c’est ici qu’il faut venir. Nous n’aimons pas trop rester sur place, nous aimons bouger et nous promener et même si ce séjour était des plus agréable, ce n’est pas le type de vacances que nous préférons. Une semaine c’était donc parfait pour nous.

Quand partir en Guadeloupe ?

Située à mi-chemin de l’équateur et du tropique du Cancer, la météo est bien plus sympa qu’en métropole, car c’est ici (presque) l’été toute l’année. Il n’y a ici par quatre saisons, mais deux : de juin à novembre, c’est la saison humide, et de décembre à mai, c’est la saison sèche. Juin et octobre sont des périodes de transition entre ces deux régimes. Si la température de l’eau est en moyenne de 27°C, elle monte jusqu’à 30°C en août ou septembre.

Par contre, l’humidité est très importante en Guadeloupe. Du fait de l’ensoleillement exceptionnel, l’évaporation est forte et de nombreux nuages se forment. Mon appareil photo prenait la buée dès qu’il sortait de l’hôtel ! Au niveau touristique, la basse saison correspond à la saison humide. Mais cela ne veut pas dire qu’il fait froid, il peut juste y avoir quelques pluies ! C’est également la période pour laquelle c’est plus sympa pour les touristes : tout est moins cher, les plages ne sont pas aussi peuplées et les locations de voitures sont très abordables. Nous avions plus de 30° quand nous y étions, l’eau était à 26° et même le soir nous n’avons pas eu besoin de mettre une p’tite veste. 

Nous avons été en Guadeloupe mi-novembre, en fin de cette période humide et nous avons eu quelques nuages, parfois de la pluie en fin de journée mais rien de bien inquiétant. Cependant la période a éviter, c’est le coeur de l’hiver, entre août et fin septembre car s’ouvre la saison cyclonique.

4

Comment aller en Guadeloupe ?

Trois compagnies aériennes desservent la Guadeloupe : Air France, Air Caraïbes et Corsair. Il y a des départs depuis plusieurs villes en France, Paris, Nantes, Lyon et Bordeaux. Les prix varient suivant la période à laquelle on souhaite partir, il faut compter en moyenne 600 euros pour un billet aller / retour. Plus on s’y prend en avance et plus on est souple sur les dates de séjour, mieux c’est. Et vive les sites comparatifs de prix comme Opodo.

Nous sommes partis avec Air France, depuis Paris. Tout c’est très bien passé, aucun soucis à déclarer ! Les horaires étaient respectés, mon hublot bien appréciable. Après comme toujours, la classe éco t’as pas intérêt d’avoir de grandes jambes, mais bon on fait avec. Penser à prendre un bon pull, la clim est terrible dans l’avion, surtout au retour après avoir pris le soleil pendant une semaine !

Sinon l’aéroport Pôle Caraïbes se trouve à 5 km de Pointe-à-Pitre sur Grande Terre. Côté papiers, une simple carte d’identité suffit.

Côté décalage horaire, c’est 5 ou 6 heures de moins, selon la période ou l’on y va. Il faut penser que le soleil se lève vers 5 ou 6 heures du matin et qu’il commence à tomber vers 17 h 00.

Et côté santé ?

Il n’y a pas besoin de vaccins spécifiques pour aller en Guadeloupe, comme nous l’avions fait pour le Brésil ou le Sénégal. Nous sommes en France, donc pas de carte de santé Européenne ou autre, la carte Vitale est parfaite. L’eau est traitée comme en métropole, donc pas de soucis particuliers ici, si ce n’est d’éviter comme dans tous les pays chauds les glaçons si vous êtes un peu sensibles des intestins et que le respect des règles de congélation n’est pas top.

Pour se prémunir contre la dengue et les yens-yens, de petits moucherons qui piquent à la nuit tombée, une crème anti-insectes est nécessaire. Je me suis faite bouffée par les moustiques au cours de gym en plein air de 17 h 00 quand la nuit tombe !

3

Budget

La Guadeloupe est réputée pour être une destination relativement chère, mais les prix sont très variables suivant la période à laquelle vous décidez de voyager. Les gîtes et les petits hôtels sont bien plus accessibles que les grands complexes hôteliers. Côté resto, les petites adresses locales, moins typées touristes, permettent de se régaler pour un menu du jour à moins de 10 euros. Sinon, dans les restaurants en bord de mer il faut compter 20 euros par repas, voire plus dans les zones très touristiques.

Les activités de type plongée ne sont pas données. Mais avec un masque et un tuba on peut voir des choses incroyables quand on plonge dans la réserve de Cousteau, comme des tortues de mer.

Transport sur place

Je vous déconseille les bus locaux, qui sont jugés pas très fiables niveau respect des horaires, surtout que les liaisons s’arrêtent le soir à 18 heures et ne fonctionnent pas le week-end. Nous avons donc pris une voiture de location, chez Contacts, une agence de location de voiture située à Sainte-Anne, tout proche du Club Med. Tarif ultra compétitif de 28 euros la journée pour une Dacia Sandero, en parfait état. C’était moins cher que les autres agences locales.

La Guadeloupe est une petite Ile, nous avions pris la voiture pendant 3 jours pour nous promener aussi bien sur les deux parties de la Guadeloupe et c’était parfait.

Prochain article, je vous fait découvrir cette Ile parfaite pour les vacances !

Audreycuisine

5 Commentaires

  1. Avatar
    gwejeanne janvier 10, 2016

    Nous y sommes allés 15 jours en 2009 en plein pendant les grèves qui bloquaient l’île… Souvenirs mitigés mais quand même pas excellent car nous adorons la végétation luxuriante et les plages … Avec nos enfants de 5et 9 ans nous gardons des souvenirs inoubliables des journées plages et ballades diverses…

    @ ca devait etre moins sympa c’est sur !

  2. Avatar
    mae janvier 10, 2016

    « La Guadeloupe regroupe deux îles principales, Basse-Terre et Grande-Terre » : c’est une seule et même île non ? Écrit comme cela on a l’impression qu’il faut prendre le bateau pour relier l’une à l’autre.
    Merci en tout cas pour la série d’articles, je prépare mon voyage aussi pour la Guadeloupe, J-20 ! 🙂

    @ géographiquement, ce sont deux iles qui se sont rapprochées et qui sont maintenant collées mais qui ont chacune des « fondations » différentes c’est pour cela qu’on y voit pas les memes choses et que le relief y est également différent. Bon voyage en tout cas !!

  3. Avatar
    Sonia janvier 10, 2016

    C’est sûr que c’est une destination de rêve…Un jour peut être! 🙂

    @ il faut avoir des rêves dans la vie. Moi mes rêves de voyage c’est la Cote Ouest des USA et la Thaïlande

  4. Avatar
    Elodie janvier 10, 2016

    Je suis déjà allée en Guadeloupe il y a quelques années et j’ai adoré! C’est vraiment une destination que je recommande.

    @ si on aime le soleil et la mer c’est sur 🙂

  5. Avatar
    very easy kitchen janvier 18, 2016

    J’aime bien les zouks bus. il y en a tout le temps que les destinations les plus courantes. très typiques. pas besoin d’horaires quand on est en Guadeloupe 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*