La cuisson parfaite du rôti de boeuf

Je ne cuisine pas souvent du rôti de boeuf, car ce n’est vraiment pas ma viande préférée. Je préfère largement un rôti de veau qui ne me laissera pas un jus sanguinolent dans l’assiette et me permet de manger de la viande moelleuse pas recuite à la poêle (ou pire au micro-ondes) pour ne pas me couper la faim juste à cause de ce jus.

Par contre je sais qu’avec un bon rôti je vais quasiment toujours plaisir à mes invités, alors de temps à autre je leurs fait plaisir. J’avais même trouvé la cuisson parfaite pour éviter ce côté sanglant dans l’assiette mais qui permet d’avoir une viande pas trop cuite, en optant pour la cuisson de mon rôti à basse température. Avec des pommes de terre sautées c’est top !

a

Sauf que dimanche je n’avais pas le temps, mon four était pris pour une autre cuisson (des butternut rôties à l’ail et au romarin, la recette va venir) je me suis donc demandée comment j’allais pouvoir faire cuire mon rôti. Et là j’ai jetté un p’tit coup d’oeil à un livre parfait qui ne quitte jamais ma cuisine, celui d’Arthur Le Caisne La cuisine c’est aussi de la chimie. Je vous en avais déjà parlé là car j’avais testé son super gratin dauphinois.

1

Je me suis largement inspirée de sa recette pour mon p’tit rôti (950 g alors que le sien faisait 1,6 kg) et je peux vous dire qu’il était parfait. J’ai même pu en manger sans bouder mon assiette ! Sa recette est top car la cuisson est ultra rapide, mais il faut prévoir un temps de repos. Avec ses astuces on a pu se régaler d’un rôti cuit à la perfection et chaud. Mais j’avoue ce que j’ai préféré c’est … les légumes qui ont été utilisés pour sa cuisson et qui sont très parfumés :-).

6 4

Ingrédients (5 personnes)
1 rôti de boeuf de 900 g, sans barde
2 carottes
1 oignon rouge
1 gousse d’ail
5 champignons de Paris
Sel, poivre
Huile d’olive

  • Sortir le rôti de bœuf du frigo au moins 1 heure avant de le cuire. Le mien était congelé, je l’ai laissé décongeler au réfrigérateur pendant 24 heures puis je l’ai laissé 2 bonnes heures à température ambiante, débarrassé de sa poche sous vide.
  • Huiler le rôti sur toutes les faces avec un peu d’huile d’olive.
  • Le faire revenir dans une cocotte en fonte huilée pour le faire colorer sur tous les côtés. Réserver dans un plat.
  • Préparer les légumes : peler et émincer l’ail et l’oignon, peler et émincer en rondelles les carottes et couper le bout terreux des champignons avant de les couper en lamelles.
  • Ajouter un filet d’huile dans la cocotte (sans la nettoyer). Y faire revenir à feu vif les légumes en mélangeant régulièrement pendant 3 à 5 minutes pour les précuire.
  • Déposer le rôti de boeuf sur les légumes et enfourner pour 15 minutes de cuisson à 180° degrés, four préchauffé en chaleur tournante. Arthur Le Caisne fait cuire son rôti d’1,6 kg pendant 20 minutes, j’ai opté pour 15 minutes pour le mien qui est bien ressorti saignant après cuisson.
  • Au bout des 15 minutes de cuisson, récupérer le rôti, l’emballer dans 3 couches de papier alu et le laisser reposer sur le plan de travail.
  • Pendant ce temps, ajouter un bon verre d’eau aux légumes, saler et poivrer et finir de cuire le tout à feu moyen.
  • Découper le rôti en tranches, les saler et poivrer. Récupérer le jus qui s’est écoulé pendant la découpe, le rajouter dans les légumes. Déposer les tranches de rôti sur les légumes chauds et servir le tout rapidement.

 

Audreycuisine

8 Commentaires

  1. Avatar
    Suzy mars 03, 2016

    Bonjour Audrey
    Merci pour cette recette. Pourquoi le faire cuire absolument au four? ne peut-on pas faire tout pareil sur le feu (ou plaque etc)?
    Je te demande cela car je fais cuire mon rôti dans la cocotte en fonte sur le feu et j’aime beaucoup le résultat. La cuisson au four le rendrait encore plus moelleux?
    Bonne journée

  2. Avatar
    Phill Gates mars 03, 2016

    Comme j’adore la viande et le Boeuf particulièrement, j’utilise un petit truc pour connaître l’état de cuisson d’une pièce épaisse. C’est le thermomètre à aiguille (sonde thermique) qu’on plonge au sein de la viande et qui ‘sonne’ quand on arrive à la T° prédéterminée. Ces T° sont mesurées à coeur dans le rôti.
    ex : le Boeuf pour une cuisson bleu le T° sera de 44° à 48°, saignant 50 à 55°, à point 58 à 60°.
    Tous les détails dans :
    http://www.mondegourmet.com/index.php/Temperature-a-coeur-pour-les-cuissons-des-rotis.html

  3. Avatar
    Charline (Le Culinarium) mars 03, 2016

    J’ai acheté ce livre il y a quelques temps il est génial, notamment pour les conseils sur la cuisson des oeufs 🙂

  4. Avatar
    tartinecuisine mars 03, 2016

    Très bien expliqué, j’essaie. Merci

  5. Avatar
    Bon Ap chez Mamounette mars 03, 2016

    C’est ta façon de manger le rôti de boeuf car moi je l’aime bleu afin de bien conserver le goût et la finesse de la viande, du beurre en fait ! Mon mari lorsque je l’ai connu ne mangeait que de la viande recuite. Un jour j’en ai eu marre et je lui ai dit que c’était une habitude de chez sa mère et que je n’achèterai plus de morceau fin pour lui, la tranche cuite lui conviendra. Cependant, il a goûté à mon entrecôte cuisson bleu et il a vraiment aimé et vu la différence. Je cuis mes rôtis en cocotte c’est moins sec. Nous adorons les côtes de boeuf au barbecue façon bleu également et nos convives apprécient vraiment ce goût extra. Ceci est mon avis je respecte le tien. Bonne journée

  6. Avatar
    Sonia mars 03, 2016

    Parfait, car moi non plus je ne supporte pas le côté « sang » dans l’assiette et la viande quasi crue ….brrrrr, c’est d’ailleurs pour cela que je n’en fait jamais ou du moins, lorsque j’en mange, je fais également recuire à la poêle :/ (désolée pour les puristes). Alors voilà une bonne façon de remédier à tout ça, Merci Audrey!

  7. Avatar
    sophie mars 06, 2016

    Faut-il couvrir la cocotte quand on la met au four? Merci

    @ non pas besoin

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*