Deux jours pour découvrir le Parc du Puy du Fou

L’été dernier, après notre p’tit tour à La Baule et sur la Côte Vendéenne, nous avons passé deux journées au Parc du Puy du Fou. Cela faisait quelques mois que mon chéri me disait que ce serait sympa de s’y faire un week-end, et franchement je n’étais pas très convaincue voir même pas du tout (pour moi Puy du Fou = Philippe de Villiers = financement associations anti-IVG) d’y mettre les pieds.

Et puis je suis sympa, c’est toujours moi qui organise les vacances, qui choisi (presque) tout alors j’ai arrêté d’être têtue, je me suis dit qu’il n’avait pas été élu meilleur parc au monde pour rien et j’ai mis dans ma to do list (en avril) d’acheter les places pour le parc et d’y réserver notre hébergement (pour août).

Et comment dire … le 13 juillet je n’avais toujours rien réservé alors qu’on devait y aller début août. Vu la mauvaise volonté que j’ai mis à organiser tout ça, je me suis secouée histoire de faire plaisir à ma p’tite famille et je me suis occupée des réservations.

Achat des places

Il est préférable d’acheter les places en avance, sur le site du Puy du Fou. Déjà car elles sont moins cher que si vous les achetez sur place, et ensuite ce sera plus facile pour rentrer plus rapidement dans le parc.

Les places sont valables pour une date précise, il faut donc anticiper ses réservations. Certains jours uniquement le Grand Parc est ouvert (10 h à 19 h), d’autres jour il est ouvert jusqu’à 22 h 30 avec le spectacle nocturne « les Orgues du feu » et les jours ou il y a la Cinéscénie (sur réservation) il est ouvert de 10 h 00 à  21 h 00. En gros sur les mois d’été la Cinéscénie c’est les vendredi et samedis soir de juin à août.

Côté tarif, le prix public d’une entrée adulte pour une journée est de 33 euros, 23 euros pour les enfants. Ce tarif est regressif si vous restez plusieurs jours (52 euros pour 2 jours, 57 euros pour 3 jours par adulte). Nous sommes restés deux jours, c’était parfait pour avoir le temps de voir tous les spectacles et même de revoir les deux que nous avons préféré.

Si vous avez un Comité d’Entreprise, renseignez-vous si vous pouvez bénéficier de promos. J’ai payé 44 euros par adulte pour 2 jours, et 30 euros par enfant pour deux jours, via le site Promoparcs.

Si vous souhaitez assister au spectacle de Cinéscénie, il y a des entrées groupées avec le Grand Parc, mais vous pouvez les prendre séparément également. Prenez-y vous tôt, les places partent vite. Nous avons fait le choix de ne pas y assister, une journée dans le parc pour un enfant de 5 ans c’est largement suffisant, nous avions préféré profiter le samedi soir du spectacle nocturne qui a lieu dans le parc.

 

Hébergements

Comme je m’y suis prise un peu tard, forcément tous les hébergements sur le parc étaient complets (bon d’un autre côté nous sommes en avril et il parait que les hôtels du parc sont complet pour cet été …) . J’ai réservé dans un petit hôtel à proximité du parc (10 km) et proche de la sortie d’autoroute, la Verriaire. Il s’agit d’un hôtel 3 étoiles, tout neuf et moderne. J’ai un peu galéré pour la réservation, la nouvelle politique de l’hôtel sur certaines chambres voulant obliger à réserver deux chambres pour 3 personnes plutôt que de rajouter un lit pliant dans la chambre des parents, et j’ai réussi à avoir une réceptionniste compréhensive qui a quand même pu accéder à ma demande.

Côté budget la chambre était facturée 90 euros + 22 euros pour l’enfant en plus, ce qui fait un budget de 272 euros pour deux nuits sur place et les petits déjeuners pour tous les trois.

L’hôtel était propre, la chambre petite mais très confortable, nous n’avons pas entendu la route ni nos voisins, l’accueil était parfait et le petit déjeuner varié sous forme de buffet.

Le parc n’est vraiment pas loin, en 10 minutes nous y étions.

Hôtel La Verriaire
Zone du Chiron de La Roche – 85130 LA VERRIE
Tél. 02 51 57 30 17
Réservations : resa@hotel-laverriaire.fr

Accès au Parc

Le Parc du Puy du Fou est situé en Vendée, entre Cholet et La Roche sur Yon. Nous avions dormi sur Angers chez ma sœur avant d’y aller, c’était à une heure de voiture par l’autoroute A97 qui relie Le Mans aux Sables d’Olonne.

Les parkings sont gratuits à l’entrée du parc et à proximité des hôtels et il y a un parkings camping-cars gratuits en journée et payants la nuit de 1 h 00 à 7 h 00 du matin (7€/nuit). Tout est super bien organisé pour diriger les flux de voiture sans trop de bouchons pour accéder au parc.

Infos utiles

Le Parc est grand, prévoyez de bonnes chaussures pour marcher sur les chemins de terre battue (poussière quand c’est sec, gadoue quand il pleut). Nous y étions début août, il a fait un soleil le plomb le premier jour.

Prévoir chapeau, casquette, crème solaire et lunettes pour toute la famille ! Nous étions contents d’avoir nos k-way également dans le sac, le temps change vite et il n’y a pas d’abris pour se protéger en cas de pluie pendant les spectacles, ils nous ont bien servis également.

Optimiser sa découverte du parc

Le planning des spectacles change tous les jours, il est possible de le récupérer à l’entrée. C’est là qu’il faut se planifier l’ordre des spectacles pour optimiser au mieux sa journée. Pensez à décaler vos heures de repas également pour en profiter quand tout le monde mange. Pour être (presque) sur d’avoir une place aux spectacles, pensez à prévoir d’arriver 30 minutes avant.

Il existe sinon des billets un peu plus cher qui permettent d’avoir accès aux meilleurs places, même si on arrive un peu au dernier moment.

Pour bien profiter du parc, nous sommes arrivés pour 10 h 00 le samedi et sommes restés jusqu’à la fin du spectacle nocturne du Grand Parc le soir (22 h 30). Nous avons dormis à l’hôtel le soir pour être à l’ouverture du parc le lendemain. Le deuxième jour nous avons fait encore une journée complète et le soir j’avais réservé pour un dîner spectacle dans un des restaurant du parc avant de rejoindre notre hôtel pour la deuxième nuit. Cette dernière nuit d’hôtel n’était pas indispensable mais bien plus confortable et reposante pour permettre à tout le monde de faire une p’tite grasse matinée le lendemain matin avant de reprendre la route.

Cette organisation était parfaite pour nous faire bien profiter de nos deux jours sur le parc.

 

 

Repas

Nous avons pris tous nos repas sur le Parc du Puy du Fou. Il y a plusieurs snacks qui proposent des sandwichs, salades, pasta box sur le Parc. Je n’ai pas trouvé les tarifs hallucinants, mais nous avions prévu dans nos sacs à dos les goûters et boissons, car le budget monte vite quand on cumule tout.

Pour le premier soir nous avons opté pour un restaurant en plein air « Le Rendez-Vous des Ventres Faims », situé au cœur de la forêt centenaire du Grand Parc. Pour 15 euros on a une petite salade de crudités, du jambon grillé ou un burger accompagné de frites et d’une boisson (eau ou Soda). Le menu enfant est à 10 euros.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’on peut réserver tous ses repas à l’avance, pour les payer moins cher. On gagne environ 3 euros par personne et par repas, ce qui n’est pas négligeable sur la durée du séjour.

La plus grosse des arnaques a été pour moi par contre le repas spectacle dans la Halle Renaissance. Sur réservation, on paye 28 euros par adulte, 13 par enfant pour un dîner servi sur une grande table d’hôtes.

Au menu : pâté en croûte Henry VIII totalement industriel, accompagné d’un peu de salade, ensuite cuisse de volaille bien grassouillette qui n’a surement pas beaucoup gambadé dans l’herbe accompagnée d’une « cocotte de légumes de la reine Eléonore » qui n’a de royal (jardinière digne d’une mauvaise cantine) que son nom et pour finir un « Gâteau François Ier » pas terrible du tout (le 1er prix des gâteaux surgelés des fournisseurs de la restauration collective …). Bref 70 euros pour ça, même le spectacle ne les méritait pas.

Venir avec des enfants au Puy du Fou

Pour les plus petits, il est possible de louer des poussettes à la Gare du Bourg 1900. Ce service est payant (6 euros/jour), dans la limite des stocks disponibles. Certains spectacles sont déconseillés aux enfants, comme « Les Amoureux de Verdun » et « Le Dernier Panache ». Nous nous sommes relayés pour que notre p’tit bonhomme ne soit pas perturbé par les spectacle.

Sinon, tout le reste était adapté. Il avait 5 ans quand nous y sommes allés, il a adoré assister aux spectacles. Le temps d’attente était parfois un peu long avant les spectacles mais avec un bouclier et une épée achetée sur place, ça l’a bien occupé !

Les spectacles

Le Puy du Fou n’est pas un Parc d’Attraction comme on l’entend. Ici le but c’est d’assister à des spectacles plus vrai que nature sur l’histoire de la Vendée, de la France au travers des temps. Un peu trop de connotations religieuses pour moi mais j’ai tâché de profiter des spectacles sans prendre au premier degré les messages qui sont passés.

Voici les spectacles que nous avons adoré (par ordre de préférence) :

 

Le Signe du Triomphe : a l’intérieur d’un stadium Gallo-Romain on assiste à un spectacle de jeux du cirque, avec Gladiateurs, histoire d’amour en fond, animaux sauvages et grande mise en scène. C’est impressionnant !

Le Secret de la Lance : c’est le premier que nous avons vu. Après le départ des chevaliers pour Orléans, Marguerite, une jeune bergère, reste seule au château. Elle va devoir découvrir le secret d’une lance aux pouvoirs fantastiques pour protéger les remparts enchantés du château en pleine bataille. P’tit bonhomme a adoré ce spectacle, avec chevaliers et effets spéciaux.

 

Les Vikings : p’tit bonhomme a eu peur à ce spectacle car il y a une attaque de Vikings surgissant de leur drakkar au milieu des flammes gigantesques. Au pied d’une tour de 22 mètres, le combat fait rage dans un déluge d’effets spéciaux, j’ai trouvé ce spectacle très bien fait.

 

Le Bal des Oiseaux Fantômes : Aliénor se réveille dans les ruines du vieux château et ses souvenirs font surgir les faucons, les hiboux et les vautours qui nous frôlent de leurs ailes géantes. Je n’étais pas très rassurée autour de tous ces rapaces mais le spectacle est saisissant. On l’a vu deux fois depuis deux endroits différents pour encore plus en profiter.

Mousquetaire de Richelieu : une aventure romanesque rythmée par les duels à l’épée, les ballets de flamenco et les cabrioles des chevaux. Sur les planches d’un théâtre monumental du XVIIème siècle, les mousquetaires vous emportent dans un spectacle de cape et d’épée. Les décors sont superbes, le spectacle avec les chevaux aussi.

Le Dernier Panache : sur une scène qui tourne, on découvre le destin glorieux d’un officier de marine français, héros de la Guerre d’Indépendance Américaine, dont la vie va basculer en 1793 dans un ultime combat pour la liberté. La mise en scène est formidable, c’est très beau à regarder.

Les Chevaliers de la Table Ronde : au pied des remparts, Merlin met le courage d’Arthur à l’épreuve. Après avoir vaincu le sortilège d’Excalibur, Arthur découvre les prodiges du lac enchanteur. Superbes effets spéciaux et mise en scène.

A côté de ces spectacles grandioses, il y a d’autres attractions à faire selon le temps qu’on dispose, comme par exemple « Les Amoureux de Verdun » qui nous plongent dans une tranchée au cœur de l’hiver 1916, à la rencontre de soldats héroïques, ou « La Renaissance du Château« , une découverte du Château du Puy du Fou avec des tableaux qui parlent, des miroirs qui observent, de jolies découvertes dans chaque salles.

Pour les enfants, il faut parcourir « Le Monde Imaginaire de La Fontaine » pour redécouvrir les Fables dans un jardin extraordinaire avec les animaux et les arbres qui parlent, les statues qui se réveillent et qui racontent les histoires. Mon p’tit bonhomme a adoré également « L’Allée des Volières« , dans les sous-bois du Bal des Oiseaux Fantômes, pour rencontrer les 550 rapaces de la plus grande fauconnerie d’Europe.

 

Comme il adore les animaux, il a adoré « La Prairie des Animaux » avec ses lapins, daims, loups, aigles… mais aussi lions, tigres et autruches qui peuplent les 55 hectares de nature préservée du Grand Parc. L’air de jeux « Le Repaire des Enfants » a eu aussi beaucoup de succès entre deux spectacles.

Le samedi soir, nous avons assisté au spectacles « Les Orgues de Feu« , sur le vieil étang du Puy du Fou. Les musiciens romantiques apparaissent dans leurs costumes de lumière et font danser muses et farfadets dans une symphonie fantastique d’eau et de feu. C’était un joli spectacle pour clôturer notre première journée.

Verdict ?

Y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (quoique j’ai toujours mon avis sur la question …) mais c’était un très beau parc pour un séjour en famille. A prévoir si vous passez dans le coin pour vos vacances ou à organiser sur un grand week-end pour faire plaisir aux enfants. Et puis ça change de Mickey !

 




Audreycuisine

3 Commentaires

  1. Avatar
    BOURGEOIS avril 19, 2017

    Bonjour Audrey,
    Moi aussi, mon mari voulait aller au Puy du Fou depuis 15 ans et l’année dernière j’ai cédé !!!
    J’ai ADORE, nous avons passé un week-end SUPER et nous avons fait tous les spectacles (et la Cinéscénie).
    Nous ne pouvons en dire que du bien !!
    Allez y, n’attendez pas !!!

  2. Avatar
    marieno avril 19, 2017

    Bonjour Audrey,

    Merci pour cet article qui tombe à pic ! Nous y allons avec 2 couples d’amis et les enfants (13 en tout, une vraie tribu !) fin août. Je ne vais pas dire que je suis super emballée à l’idée d’enchainer des spectacles, mais au vu de sa réputation de meilleur parc, je tente. Nous logerons dans le parc (l’amie qui a réservé s’y est prise en fin d’année dernière !), j’espère que ce week-end sera chouette !

  3. Avatar
    chris 06 avril 26, 2017

    Merci pour ce MAGNIFIQUE reportage.
    Cela donne envie d’y aller. Bises

    @ de rien

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*