Desserts fruités

Pommes cuites Tatin

Et voici une autre recette du très beau livre la Cuisine de Ducasse par Sophie. Pour pas changer mes bonnes habitudes j’ai encore simplifié la recette.

Il s’agit d’un dessert qui rapelle la tarte tatin par la succession de pâte sablée, de pommes caramélisées et de glace vanille. En tout cas ca m’a permis de tester mon tapis Delarme en silicone et ma poche à douille. D’ailleurs Anne j’ai pensé à toi quand je me suis servie de la douille … celui qui a inventé ce truc et bien il aurait mieux fait de dormir ce jour là !

Je reviens à mon dessert. J’ai donc commencé par faire les ronds de pate en suivant les ingrédients à la lettre de la pâte à sablés bretons, mais j’ai tout mis dans le bol du mixeur (80 g de beurre demi sel – 170 g de farine à gâteau – 2 jaunes d’oeufs – 70 g de sucre en poudre – vanille). J’ai juste utilisé du sucre roux à la place du sucre blanc et de la vanille liquide à la place de celle en poudre. Former une boule garder au frigo.

J’en ensuite préparé les pommes, pour 7 personnes j’en ai pris 10 mais moins auraient étaient suffisantes car je n’ai mis au final que 3 quartiers par sablé. Donc peler les pommes, les couper en 4 enlever le coeur. Les poser dans un plat à four, couvrir de caramel liquide déjà prêt (ma simplification), de quelques lamelles de beurre et d’une CS de sucre. Faire cuire au four ) 180 ° pendant 30 minutes. Réserver.

Chez Ducasse on ne jette pas les épluchures de pommes, on s’en sert pour faire la sauce ! Alors j’ai fait revenir mes déchets dans 40 g de beurre et 20 g de cassonade, puis j’ai mouillé avec 20 cl de vin blanc moelleux, j’avais pas de cidre ouvert comme pour la recette originale. Faire réduire 10 minutes, fltrer au chinois. Au passage le chinois acheté au rayon cuisine de mon super marché est mort… le manche en plastique n’a pas résisté !!!

Etaler la pate à sablé breton et couper des cercles et les faire cuire à 180 ° pendant 12 minutes (10 sur le livre). J’ai oublié de piquer la pate a la fourchette ca n’a rien changé.

Au moment de manger le dessert, j’ai posé sur les sablés 3 quartiers de pommes caramélisés, et une CS de sauce tiède autours. Normalement il aurait fallu tasser les pommes sur le cercle et tasser la glace vanille dessus, mais comme j’ai voulu testé ma poche à douille j’ai voulu faire de jolies rosaces de glace sur le côté.

Bingo ! Fallait pas … déjà un remplir une poche à douille c’est chiant. Deux presser une poche à douille pleine de glace par un temps pareil ca glace les mains, et troisièmement la poche à douille ca doit pas être fait pour ça…. et pour couronner le tout un p’tit frère dans la cuisine à me prendre en photo et à me faire rire ça complique bien le tout !

En bref c’était très bon, la glace fondu n’était pas au top niveau déco mais alors qu’est ce que c’était bon ! Mention spéciale pour le sablé délicieux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blog Widget by LinkWithin

5 commentaires

  1. Ce livre a l’air absolument génial et tes adaptations très pratiques: continue comme ça, si je puis me permettre.

  2. hi hi hi, je me marre, il faut qu’on prennent des cours “poche à douille”. Je remarque que t’es plus douée que moi, tu n’en as pas dans les cheveux 😉

  3. lol pas dans les cheveux mais plein les mains et le tee-shirt car ca me dégoulinait dessus !

  4. bonne année de cuisine

    je suis d’accord avec toi, délicieux tes sablés … bon la douille et la glace c’est à banir !!
    résolution 2006 : cuisine facile et demain 1er essais du wock !!
    Au fait gégé a fait sensation avec les amuses bouches, encore merci !
    a pluche!

  5. coucou contente de voir que tu repasse sur mon blog ! Promis la semaine prochaine c’est recettes faciles, je viens d’avoir le nouveau bouquin de cyril Lignac et je vais essayer plusieurs recettes dès demain. Bonne après midi,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.