Volaille

Rôti de dindonneau en croute de moutarde et d’estragon

J’avais un rôti de dindonneau qui était au congélateur depuis un certain temps, alors l’idée de le cuisiner est enfin arrivée. N’ayant pas envie de trop compromettre mon régime après une super soirée en amoureux hier soir au restaurant le 48 à Mérignac, et sachant que j’avais des cookies au dessert, j’ai fait simple !

Pour 5 personnes et un chien (vi vi Snoop a eu une mini tranche sur les croquettes) : 1 rôti de dindonneau – 3 CS de moutarde à l’ancienne – 1 CS d’estragon surgelé (Picard) – 2 oignons – 1 petit verre de vin blanc*

Dans un plat à four, poser le rôti de dindonneau. Le recouvrir de la moutarde à l’ancienne, et saupoudrer dessus l’estragon. Peler et couper en morceaux 2 beaux oignons, et les déposer de chaque côté du rôti. Saler, poivrer, et ajouter au fond du plat un verre de vin blanc*. Faire cuire 45 minutes (selon le four) à 175 °, couper en tranches fines, et servir avec des tomates provençales.

Le rôti de dindonneau, ce n’est pas extraordinaire, mais ça dépanne bien. Mais ici cuisiné de la sorte, avec une croûte de moutarde, il reste bien moelleux, et n’est pas sec du tout.

Pour les ****** est bien en fait c’est parce que je n’ai pas utilisé du vin blanc mais du Cognac Champagnisé, qui était au frigo. Je ne sais pas trop ce que c’est, je n’ai rien trouvé sur le net, mais c’est à base de cognac, c’est hyper fort, et ça se sert en cocktail avec du jus de fruit. Ça a donné un très bon goût à mon rôti et j’adore sa p’tite odeur de Cognac pas désagréable du tout !

PS : je n’ai pas classé la recette dans les recettes ww car je n’ai pas compté les points, mais ça doit faire à peine 2 points pour une portion de rôti qui est cuit sans matières grasses.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blog Widget by LinkWithin

6 commentaires

  1. Que de bonnes choses aujourd’hui!!!!
    Comme tu dis, ça devait sentir drôlement bon chez toi!!!

  2. je trouve ca tellement joli

  3. Cela a l’air super sympa ! C’est bête je ne la vois que maintenant parce que j’ai du rôti de dindonneau en train de cuire (je le fais sucré salé mais j’aurais bien essayé la tienne) Pour une prochaine fois.

  4. Alors pour le rôti de dindonneau (et pour toutes les autres viandes d’ailleurs), j’ai un tuyau qui me vient du chef qui animait l’atelier du goût sur la noix du Périgord. Je faisais déjà brunir mes rôtis de dinde ou porc dans ma cocotte, sur le feu de la gazinière, avant d’enfourner (toujours dans la cocotte pleine de sucs etc). Aujourd’hui, précision du chef: après avoir fait dorer la viande, mettre au four à maximum 80°, et là, viande fondante comme du beurre (et j’ai testé son pigeon, c’est pas une blague: c’est comme du beurre!!)
    Voilà, sinon la petite croûte de moutarde est bien sympathique!

  5. Bonjour !

    Je viens de trouver ta recette, par hasard …
    Ca y est, le rôti est lancé 😉
    Si mes invités ne se régalent pas, je reviendrais te le dire !!! lolll
    Bon dimanche !
    Bisoux pluvieux avec un vent à décorner les boeufs …
    dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *