- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Questionnaire

Laudy [1]vient de me faire passer le dernier questionnaire gourmand de la blogosphère culinaire : citer 5 aliments, plats ou autres qui ont fait partie de ton enfance, et qui te manquent parfois, quand la nostalgie te prend…

Le flan pâtissier en sachet: Ben oui c’est pas de la grande cuisine, mais c’était LE gâteau du mercredi après-midi avant que je me lance dans toutes les recettes qui me donnaient envie dans les “cuisines de A à Z” de France Loisirs. Presque tous les mercredi soir à la maison il y avait donc un gâteau, et mon p’tit frère râlait quand j’avais osé y mettre autre chose que les ingrédients de base (vanille, raisins, noix de coco, pruneaux etc). Depuis que je vis avec mon chéri je n’ai plus fait un seul flan, il n’aime pas les desserts à base de lait.

Les pigeons de ma mamie Popome : qu’ils sont bons les pigeons de mes grands parents ! Elevés dans la grange à côté de la maison, je n’ai jamais osé y monter à cause des cacas de pigeons. L’horreur absolue, en plus on me disait que si je continuais à me ronger les ongles on allait me les badigeonner de caca de pigeon. Beurrkkkkk. J’en revient aux pigeons, grâce à eux, j’ai appris comment fonctionnait leur système digestif avec le cheminement des grains de maïs, et j’ai pu me faire de jolies coiffes d’indienne. Et puis avec les petits pois du jardin, c’est un régal !

Les escargots de mamie Jannete : préparés lors des grandes tablées ou toute la famille est réunie en août. Ma mamie ça ne lui fait pas peut de préparer 4 plats d’escargots au four au beurre d’ail et de persil !

Le restaurant des vacances avec maman : tous les ans nous partions pour 1 à 2 semaines dans une région de France. Le guide des resto faisait parti du voyage (vi vi le livre rouge vous connaissez) et nous nous contentions pas du menu enfant ! Je me souviens d’un resto qui nous a laissé un souvenir énorme à Bénodet en Bretagne (à demander aux parents de prendre le café pour l’énorme assiette de mignardises) avec le serveur dans la salle à remplir le verre d’eau dès qu’il est vide (jeu extra quand on a 10 ans de vider son verre plus vite que son ombre !!!), ou de celui en Provence vers Fayence ou je me souviens même du dessert (Pèches pochées au champagne) alors que je devais avoir 15 ans. Et puis en grandissant, il y a eu pas mal de choses à fêter, les BEPC, BAC, BTS et Etudes d’infirmières à fêter et donc pas mal de bons restos sur Bordeaux (Caudalie, Le Croc-Lou, l’Auberge du Marais, etc). Merci maman et Jean Paul 🙂

Le mïas de maman : dessert tout simple du dimanche midi, qui ressemble à un flan, ou des oeufs au lait, avec la pâte plus cuite dessous. On était 5 à la maison, il fallait presque se battre pour obtenir la dernière part le soir au dîner !!! J’aime beaucoup ce dessert tout simple, bien parfumé à la fleur d’oranger et qui parfumait la cuisine à la cuisson.

Et puis il y a aussi les galettes charentaises de mamie et de maman, les gâteaux fait chez mon papa le dimanche comme la tarte aux framboises du jardin (pour éviter ceux de ma belle mère, genre pudding au vieux pain, et tarte crème patissière kiwi beurkkk) ou les gaufres du repas du dimanche soir (avec le pot de nutella !), les huîtres mangées directement sur les rochers à l’île d’Oleron, les étrilles péchées à l’épuisette qui nous faisait perdre nos chaussures dans la vase à Claouey, le foie gras qu’à 4 ans j’appelais le pâté de tous les jours (en espérant qu’il le devienne), et etc etc. Et bien j’en ai des souvenirs gourmands !!!

Maintenant, à Véro [2], Anne [3], Chantal [4], et Aude [5]d’y répondre si vous le voulez bien !

[6]Rendez-vous sur Hellocoton ! [7]

Blog Widget by LinkWithin [8]