Viande

SOS vendeurs affamés …

Mercredi dernier Igor m’a annoncé “vendredi on est 4 à manger à la maison”. Forcément, comme mon chéri ne sait pas faire grand chose en cuisine, quand il lance des invitations comme ça, celà sous entend “tu pourras me préparer un p’tit repas sympa ?”.

Alors dans ces cas là je teste de nouvelles recettes, de nouvelles associations. En gros je m’amuse, je bidouille quelque chose de sympathique, mais qui doit être facile à réchauffer ou même encore mieux, dans le four programmé… La seule chose que je demande dans ces cas là à Igor est de me faire une photo du plat, car si il est bon, il finira sur mon blog.

Mes “cobails” de la semaine dernière ont eu droit à un sauté de veau un peu exotique, avec une sauce à base de curry rouge.

Alors ne râlez pas en voyant la photo de ma cocotte vide, pleine du reste de sauce … la photo ayant oubliée d’être prise, j’ai pris ce qu’il restait de mon plat en photo (plus une miette de viande, mais une cocotte pleine de sauce en attente sur la gazinière qui elle aussi avait oublié d’être lavée …).

Igor m’a dit que le plat était très bon, relevé, mais pas trop, bien parfumé et la viande était aussi bien moelleuse. Ouf !

Ingrédients pour 4 gourmands : 500 g de veau (mon boucher m’avait coupé des morceaux pour blanquette) – 2 oignons – 1/2 cc d’ail haché – 1/2 cc de gingembre haché – 1 tige de citronnelle – 1 boite de dés de tomates – 1 boite de lait de coco – 2,5 cc de pâte de curry rouge – sel – poivre de Sichuan – 1 CS de Kecap Manis

Couper les oignons en petits cubes, et les faire revenir quelques minutes dans une cocotte en fonte avec une cuillère d’huile. Ajouter ensuite la viande, laisser légèrement colorer, puis ajouter le lait de coco, la boite de tomate, et une boite d’eau. Ajouter ensuite l’ail, le gingembre, la citronnelle, la pâte de curry rouge, le Kecap Manis, sel et poivre.

Baisser le feu au minimum pour éviter de faire tourner le lait de coco, et laisser cuire à couvert une bonne heure.

Servir avec du riz (heureusement que j’ai un rice cooker qui tient au chaud le riz cuit à 7 heures du mat’ … Igor ne se voyait pas faire cuire du riz …), et régalez vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blog Widget by LinkWithin

10 commentaires

  1. C’est un sacré IL igor, ne pas savoir cuire du riz!!! Mais bon, à la bichonner comme ça, tu ne vas pas l’inciter à passer derrière les fourneaux (crois en mon expérience personnelle: petit mari chéri fait en revanche très bien la vaisselle)

    C’est quoi le Kecap manis?

  2. Si on peut plus compter sur Igor pour faire une simple photo, mais où allons-nous alors???!!!! Bon, rien que la sauce est appétissante!!!

  3. j’ai le même modèle à la maison (qui ne cuisine pas, qui salit la gazinière, qui oublie de prendre des photos…) mais il fait tout de même la vaisselle et me téléphone pour savoir dans quel ordre mettre l’eau et le riz dans le rice-cooker ! ;o)

    on ronchonne, mais on est bien contentes d’avoir des hommes qui dévorent ce qu’on leur prépare, non ? ;o)

  4. ah ces hommes, trop dur la vie pour Igor !

  5. On ne referra jamais les hommes je crois 😉

  6. Igor oublie la photo, il ne sait pas cuire le riz, eh bien rassure toi il n’est pas le seul , j’en connais un autre qui ne sait ni cuire le riz ni faire une photo! 😉

  7. Rhôôôôôôôôô pas bien Igor !! Même question que plus haut. Qu’est ce que le Kecap manis?

  8. Mais quels gourmands !

  9. Mais moi aussi il fait la vaisselle quand même, même quand j’ai passé 2 heures à cuisiner et que l’évier est plein !
    Le kecap manis (je sais plus comment ça s’écrit), c’est une sauce de soja douce et sucrée indonésienne. J’aime beaucoup, c’est épais, sucré, et très bien pour faire caraméliser du poulet par exemple.

  10. La casserole parle d’elle-même … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *