Quiches, Tartes & pizzas

Tarte flambée

Lorsque nous étions en vacances l’été dernier à Strasbourg, nous nous sommes régalés de ces tartes toutes fines et bien chaudes. Vu la météo d’août dernier, c’était bien mieux de manger des tartes flambées que des salades composées …

Avant de repartir de Strasbourg, j’avais “visité” quasiment la totalité des rayons du petit supermarché ou mon frère fait ses courses pour ramener pleins de spécialités du Nord, mais aussi pour repérer ce que je pourrais lui demander de descendre quand il vient à Bordeaux.

J’avais volontairement pris aucun produits frais, nous devions faire la route en deux parties, et donc même si la météo d’août n’étais pas favorable, ce n’était pas nickel pour la chaîne du froid…

Donc je comptais demander à mon petit frère de passer à son supermarché avant de venir à Bordeaux pour les vacances de Toussain pour y acheter des pâtes fines pour tartes flambées, qu’on ne trouve pas ici.

Et forcément, j’ai oublié … Mais l’envie de tarte flambée home made étant toujours présente je me suis débrouillée avec les moyens du bord.

Une pâte à pizza ronde et fine de chez Herta (oui je sais … on peut le faire soi même … mais mes pâtes à pizzas sont plus des ultra gonflantes et épaisses que pâte extra fine …), étalée au rouleau pour qu’elle soit encore plus fine, deux belles cuillères de crème épaisse étalées à la surface, deux oignons (rouge ici, j’avais plus de jaunes) émincés le plus finement possible, et un demi barquettes de lardons allumettes. Une pincée de poivre, un tour au four à 225 ° pendant 10 minutes et c’est prêt à déguster sans attendre !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blog Widget by LinkWithin

12 commentaires

  1. c’est sympa et ça a le mérite d’être rapide !

  2. Chaque fois que je vais en Alsace, je ramène ces pâtes fines spéciales pour flammeküche. Mais quand je n’en ai plus (parce que je ne vais pas en Alsace souvent, c’est loin!)je prends aussi une pâte brisée prête à dérouler.
    Parfois je les fais avec de la pâte à pain faite à la map, il faut l’étaler très finement.
    Je mets du fromage blanc à la place de la crème fraîche et je fais revenir les lardons et oignons avant de les disposer sur la pâte.
    C’est délicieux. Ca ma fait penser qu’il me reste une pâte au frigo…
    J’ai d’ailleurs mis une recette sur mon blog.
    Cosette.

  3. C’est vrai que c’est rapide à faire! ça me donne envie tiens!

  4. J’adore ça! Moi aussi je les fais avec une pâte à pizza et je fais revenir les ladons et les oignons avant.
    PS: j’aime beaucoup ton blog!

  5. Je pensais justement en faire une ce soir, je la fais pareil que Cosette, Bon dimanche !

  6. Cosette a oublié de dire qu’elle rajoutait un jaune d’oeuf battu dans le fromage blanc!
    Moi aussi j’en fais une ce soir, allez zou! C’est Monsieur qui va être ravi, il dit que les miennes sont meilleures que celles qu’il mange en Alsace!

  7. hum les flamekueche cuite au four à bois un vrai régal, dur dur dans nos fours maisons. en tout cas je note ta recette pour en faire moi même. et avec les oignons rouges c’est joli et surement trés bon.

  8. Pâte à pizza fine, si si

    Bonjour! J’avais aussi tendance à faire des pâtes pour pizza hyper épaisses et puis j’ai trouvé cette recette à faire au robot ménager (j’ai un magimix 4100) avec la lame en plastique : 1.5 tasse (=375 ml) de farine blanche + 0.5 tasse (125 ml) de farine complète + 1 cc rase de sel + 2 bonnes cc de levure sèche, on mélange au robot et on ajoute 1 cc d’huile d’olive et 3/4 de tasse (environ 190 ml) d’eau tiède jusqu’à ce qu’une boule de pâte se forme, on laisse le robot tourner une minute environ, on laisse la pâte reposer sous film plastique 30 min au moins et on a ensuite une pâte très souple qu’on peut étaler fine fine fine! Bon appétit!

  9. petites astuces

    Née dans la patrie de la flammkuche, je ne peux m’empêcher de divulguer quelques secrets de fabrication (après toutes les recettes de ton blog que j’ai testées et qui ont fait l’unanimité, c’était la moindre des choses !)

    Recette de mon petit village alsacien :

    La pâte : une simple pâte à pain en map fera l’affaire (diminuer de moitié la quantité de levure) et l’étaler trèèèèès finement.

    La crème : du fromage blanc (à 40% -eh oui il vaut mieux faire une exception à son régime, salé et poivré + un peu de muscade (meme dosage que pour une béchamel)

    Le petit “plus”, ou mon secret : faire soi-même ses lardons en prenant du lard fumé à manger cru et le taillader finement.

    Certains y rajoutent un peu de gruyère rapé pour faire gratiner, ou en version plus locale, quelques cubes de munster

    Et comme on dit chez nous, a guata! (version haut-rhinoise)

  10. hello ;o)) moi aussi je suis alsacienne et j’ai longtemps travaillé dans un restaurant de Wiwersheim (plus alsacien que ça tu meurs !!!)…
    le secret, s’il y en a un…c’est qu’il ne faut pas oublier que c’était un plat du pauvre….
    la pate ?..à pain très très fine…
    la crème ??..60% de fromage blanc, 30% de crème épaisse, 10% d’huile de colza, sel poivre et muscade…
    la garniture ?…des oignons coupés très finement, des lardons coupés très finement…et tout ceci est “saupoudré” avec parcimonie sur la crème étalée largement…..
    La garniture doit être rare…puisque le principe de dégustation est de plier des parts pour les consommer sans couverts…
    Bien sûr avec nos moyens devenus plus large, toutes sortes de flammekueches ont vues le jour, forestières, gratinées, au munster, sucrées ….

  11. Bonjour,

    Personnelement, mes tartes à l’ancienne ont tout le temps une pâte plutôt épaisse. En effet, les tartes étaient faites avec le reste de pâte à pain, par conséquent, sous l’effet de la levure, les tartes flambées gonflées à la cuisson.

    Du moins dans mon coin d’Alsace (dans le Bas-Rhin) les tartes traditionnel (et c’est comme ça que je les aimes) elles ont une pâte levée et un peu moins de lardons que sur la photo 😀
    Maintenant, c’est bien connu, les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

    De plus, il existe bon nombre de tartes et dérivées, la gratinée (une flam’s avec du gruyère), la munster (comme son nom l’indique), la forestière (avec des champignons, gruyère si vous voulez).
    Enfin les tartes sucrées la plus connu : Pomme calvados (pommes coupées en lamelles, sans oignons ni lardons naturellement, le tout arrosé au calvados) pour les flam’s de desserts l’idéal c’est de mettre un petit peu de sucre et de cannelle dans le fromage blanc. Sinon pour resté dans les sucrées une beaucoup moins connu : Banane Chocolat (pareil, fromage blanc sucré banane en lamelles, arrosé avec un coulis de chocolat et au four) en dessert c’est succulant.

    Sur ce,
    Bravo pour ce sîte,
    Bonne continuation !

  12. le secret du restaurant de ma soeur a Strasbourg

    Bonjour a tous les gourmands, la pate n’a pas de levure, eh oui, elle reste fine ne gonfle pas et fait des cloques un peu brune comme brulé, un autre petit secret ? allé il faut mélanger de la creme épaisse avec du fromage blanc moitié moitié,que l’on étale en premier sur la pate a un centimetre du bord, ajouter les oignons jaunes très très fin,et enfin les lardons allumettes, sel poivre noix de muscade dans la crème.Moi je met une pitite pointe d’ail, comme les allemands qui se déplacent en bus, oui oui carrément pour manger cette superbe spécialité qui se mange sortie du four, coupé en 4, plié en 2, surtout avec les doigts.Quand on y a goutter, on donnerais nimporte quoi pour pousser les portes d’un restau alsacien et se faire servir de suite, a plusieurs l’ambiance y est merveilleuse. A bientot. anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.