- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Un dimanche à Cordeillan-Bages

[1]

Comme je le disais ce matin, notre déjeuner prévu depuis une longue date chez Thierry Marx [2]est enfin arrivé. Une belle journée ensoleillée, entre amis, dans un excellent restaurant, tout était parfait pour passer une merveilleuse journée !

A l’origine, nous avions réservé un dimanche midi, pour profiter du menu créa. Ce menu n’est proposé que le dimanche donc, avec des plats qui ne figurent pas à la carte, et il est beaucoup plus accessible (70 euros) que le reste de la carte. En plus, si vous venez à 4 personnes, en contrepartie de donner son avis sur les plats servis, seulement 3 menus sont facturés.

Mais forcément, je suis gourmande, et je ne suis pas la seule, et nous avons pour 4 d’entre nous opté pour un menu dégustation. Le concept est simple, on choisi 3 plats à la carte parmis les entrées, poissons ou viandes, et un dessert et ce menu nous est servi avec une multitude de mises en bouches toutes plus délicieuses les unes que les autres.

Avant de vous montrer les photos des plats, je voulais juste dire que j’ai été séduite par la qualité du service, impécable tout au long du repas. J’ai bien aimé aussi le fait de prendre l’apéritif et le café dans un petit salon, très agréable.

Nos amis étaient venus avec leur little-baby, qui n’était pas d’humeur au début du repas à dormir, et Lucie, la directrice de salle, l’a gardée le temps que nous mangions l’entrée, a réussi à l’endormir et l’a ramené à ces parents qui ont pu profiter de leur déjeuner en toute sérénité. Un énorme merci pour cette attention formidable 🙂

Et maintenant les photos, pour les mises en bouches et toutes les petites bouchées que nous avons eu entre les plats, je ne suis pas extrèmement précise, je ne peux faire confiance qu’en ma mémoire !

[3]

Première mise en bouche : une bouchée de spaghettis carbonara revisitée, une gelée de vin rosé avec une écume à base de pamplemousse, une bouchée de pâte de celeri truffée.

[4]

Deuxième mise en bouche : un petit gaspacho de melon, un autre de ? avec une bille à la pomme verte, et la dernière à base de féta, épinard et tomate séchée.

[5]

Troisième mise en bouche : une sphère de sauce bordelaise, un cylindre d’anguille fumé et du caviar d’aquitaine. C’est surprenant et délicieux, ca donne envie de faire des p’tites boules dans sa cuisine !

[6]

Et maintenant les entrées, la première, le semi-pris de parmesan et petits pois température en déclinaison (menu créa).

[7]

Puis le foie gras chaud simplement poêlé sur des pêches confites et cordon de Porto réduit. Je me suis régalée ! Une cuisson impécable, un foie gras délicieux, il n’en restait pas une miette dans l’assiette !

Avant de passer au poisson, une petite cuillère avec un ormeau et son émulsion salée, délicieux même pour ceux qui disent de pas aimer les coquillages !

[8]

Pour les poissons, il y avait du Saint-Pierre black/white et tube de poivron rouge. Igor qui avait pris ce plat a été un peu déçue, c’était assez fade.

[9] [10]

Moi je me suis régalée de homard, vapeur de verveine citronelle, pulpe de navet et citron confit. Moi qui adore les produits de la mer, je me suis régalée de toutes ces saveurs, le jus qui accompagnait le plat était aussi très parfumé.

[11] [12]

Karine a testé le Bar âge de pierre au cacao, qui est porté à table dans sa croute de cacao qui est cassée sous nos yeux et a aussi adoré l’accord du chocolat avec ce poisson très fin.

Magalie a choisi la raviole bras croisés, pomme verte et hareng fumé. Et zut j’ai pas la photo, il me manque ce plat !

[13] [14]

Pour la viande, j’étais trop intriguée par le spaghetti de ris de veau, cèpes et truffe, alors j’ai choisi ce plat, et je n’ai pas été déçue. Tout ces goûts, cette technique, waouuuuu !!!!! Nous étions 4 gourmands et gourmandes à nous régaler de ce plat.

[15] [16]

Pour le menu créa, il y avait un Pigeon laqué au vert, avec un petit mille-feuille de légumes (courgettes, poivron, aubergines et haricots beurre si je ne me trompe pas). J’ai gouté un petit morceau du pigeon, il était tendre, et totalement délicieux. Le condiment que l’on voit sur le côté de l’assiette est tout simplement un sel de peau de pigeon totalement original.

On passe au desserts ? Il y avait d’abord un beau plateau de fromage, mais n’aimant pas celà je ne voyais pas d’intêret de le prendre en photo !

[17]

Tout d’abord un premier pré-dessert, une petite sucette toute douce, une petite soupe de melon et quenelle de calisson, et une bille de chocolat poudre de ? (je sais plus !).

[18]

Ensuite de fines tranches d’aubergines intercallées avec une petite mousse à la badiane.

[19]

Et enfin les desserts, en commençant par le biscuit moelleux au chocolat et cerises confites. Entre les deux couches de biscuit, il y avait une délicate mousse parfumée au thym, et les ce [16]ries cuites dans un sirop à base de canelle et de sucre non rafiné (j’ai adoré !)

[20] [21]

Igor, toujours aussi fan de fruits rouges, a choisi la betterave confite, framboise éclatée dynamisante et meringue givrée au poivre Selim. Un régal ! La framboise éclatée je ne sais pas comment c’est fait, mais c’est pétillant !

[22]

Matthieu a pris la soupe de fraise, râpée de navet et gros canneloni glacé et c’est aussi régalé.

[23] [24]

Et Magalie, grande inconditionnelle de la truffe sous toutes ces formes a craqué pour le choco’pics truffe et chocolat glacé. Philippe, fan de chocolat, a pris le même dessert, et ils n’ont pas laissé un gramme de chocolat dans leurs assiettes.

[25]

Une petite photo de la salle avant de la quitter pour aller prendre un café ou un thé dans un petit salon.

[26] [27]

Place aux mignardises, le régime se sera pour demain !

[28]

Et en plus, il y avait même un petit chariot de bouchées de chocolat …. ah la gourmandise !

En tout cas, j’ai découvert avec bonheur la cuisine de thierry Marx, originale et gourmande qui ne ressemble en rien à ce que nous avions découvert jusqu’a présent. Bref, si vous hésitez encore à vous faire plaisir avec un déjeuner ou un dîner à Cordeillan-Bages, vous pouvez y aller les yeux fermés !

Et après toutes ces gourmandises, il était déjà 17 h 30, juste à temps pour regagner Bordeaux et remettre notre Bordelais-exilé parisien dans le train (et vive la SNCF et son quart d’heure de retard qui lui a permis de regagner le pôle nord !). Merci à tous pour cette bonne journée partagée avec vous.

Relais & Châteaux Cordeillan Bages
33250 PAUILLAC
T. : 05 56 59 24 24
réservation (et patience) obligatoire !

[29]Rendez-vous sur Hellocoton ! [30]

Blog Widget by LinkWithin [31]