Viande

Recette du Pot au feu

Et voici ma première recette testée à la cocotte minute. Si vous n’en avez pas, vous pouvez très bien faire cuire cette recette dans tout autre faitout, mais la cuisson sera forcément plus longue.

Pour ce classique des classique, il faut déjà un bon morceau de boeuf. J’ai fait confiance à mon boucher, et j’ai pris du paleron. Le morceau était quand même assez gras à la base, il me l’a débarrassé de tout le gras apparent, puis me l’a ficelé. Il devait y en avoir bien 500 g.

Ensuite il faut des légumes.

J’ai choisi de prendre des carottes (4), des navets (4), des poireaux (2) et un oignon piqué de quelques clous de girofle.

J’ai volontairement zappé les pommes de terres, c’est pas franchement ce que je préfère dans le pot au feu.

J’ai tout d’abord porté deux litres d’eau à ébullition dans ma cocotte, dans laquelle j’avais déposé mon morceau de boeuf. Écumer un peu avant de déposer tous les légumes lavés, peler et si besoin coupés en morceaux.

Ajouter un bouquet garni et un cube de bouillon (j’ai opté pour du bouillon de légumes bio).

Fermer la cocotte et faire cuire le pot au feu pendant 50 minutes.

Et déguster tout simplement les légumes du pot au feu avec un peu de fleur de sel et une bonne moutarde à l’ancienne.

Pour le bouillon, je préfère le laisser refroidir pour le dégraisser (facile, on enlève la couche de gras qui est à la surface), puis m’en servir de base pour une soupe aux vermicelles, ou sinon en soupe de légumes en mixant le reste des légumes et le bouillon.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blog Widget by LinkWithin

Tags:

10 commentaires

  1. Un bon plat d’hiver.

  2. Aaah le pot au feu!!! Un de mes plats préférés!!! Pour moi avec des PDT et une bonne tartine avec du beurre salé!! Sans oublier la moutarde bien sûr!

  3. Humm un plat très agréable surtout en cette saison. Je fais comme toi le potage avec le bouillon, et j’ accommodes les restes “en salade” avec des cornichons des cebettes et une bonne vinaigrette. Pour le soir c’est vite fait.

  4. riz complet

    Le pot au feu, Bouilli en Suisse, c’est hyper bon avec du riz complet! ça me donne faim, d’ailleurs… merci pour ton site Audrey, il est très apétissant!

  5. Cela fait des années que je m’efforce de faire du pot au feu dans ma cocotte minute, j’ai essayé des dizaines de recettes et à chaque fois grosse déception: la viande est dure (je prends aussi du paleron que j’achete en boucherie traditionnelle) et c’est immangeable, la viande finit systématiquement en hachis.Je respecte bien les temps de cuisson et pourtant…Il doit y avoir un truc et je serais curieuse de le connaître.
    Bravo pour ton site, j’y viens très souvent depuis quelques mois et j’adore.

  6. C’est l’avantage de ce froid de canard, le temps des pot auf’ est enfin venu!!
    Alors moi, pour donner bon goût, je fais d’abord revenir les légumes dans une noisettes de beurre (dans la cocotte). Ensuite je rajoute l’eau, j’attends qu’elle frissonne et je rajoute la viande.
    Je fais refroidir avant de manger, comme toi, pour enlever la couche de graisse! (du coup, je ne culpabilise pas d’avoir fait rissoler mes légumes avant! ;-))

  7. Comme ma grand mère

    Le secret d’un pot au feu réussi c’est la cuisson successive des légumes et la cuisson préalable de la viande (on ne peut pas faire cuire légumes et viande sous peine de ratage total).

    1 – choisir deux sortes de viande (plat de côte pour le gras et son liant + paleron, plus “ligt”)
    2 – mettre à cuire la viande dans le bouillon chaud (pour que les sucs et le goût restent bien à l’intérieur (départ à froid : bon bouillon mais viande plus fade)
    3 – le bouillon est constitué d’eau + un oignon piqué de 5/6 clous de girofle + laurier + persil + 1 à 2 gousses d’ail + sel et poivre (en grains)
    4 – cuire la viande 1 heure sous pression(au moins). Elle doit être toute tendre.
    5 – puis cuire successivement navets / carottes / poireaux et p de terre en dernier(du légume le plus dur au plus tendre)+ os à moelle (c’est le must pour le goût et sur du pain avec gros sel et poivre moulu … divin)
    6 – pour ceux qui aiment, rajouter une branche de céleri mais ca change pas mal le goût (moi je préfère sans)
    7 – déguster avec moutarde, poivre et gros sel
    8 – le lendemain profitez du bouillon avec qques légumes qui restent
    9 – et pour un éventuel reste de viande : pensez à une omelette préparée avec échalottes persil et viande coupée en petits morceaux accompagnée d’une salade verte à la sauce moutarde : un crime pour les kilos oui mais … inoubliable !!!

  8. Merci audrey

    j’avoue que tu a un blog exceptionnel super riche en idées sur les recettes et ta recette sur le pot au feu est celle de ma grand-mère et bien sur celle que je réalise sauf que j’y ajoute en plus du céleri en branche pour un gout inoubliable

  9. Merci audrey

    j’avoue que tu as un blog exceptionnel super riche en idées sur les recettes et ta recette sur le pot au feu est celle de ma grand-mère et bien sur celle que je réalise sauf que j’y ajoute en plus du céleri en branche et du persil pour un gout inoubliable.je consulterais très souvent ton blog pour essayer de news recettes et tant donnerais mon avis!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.