- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Les pommes de terre sautées parfaites

[1]

Rien de mieux que de commencer l’année par une recette parfaite. Qui n’aime pas les patates sautées ? Alors si jusqu’à présent vous obteniez une poêlée de patates trop grasse, trop brûlées, trop en purée, voici tous les bons conseils pour les réussir à la perfection !

Le choix des patates

Il y a tellement de variétés de pommes de terres, qu’on prend celles qui sont adaptées aux cuissons à la poêle. Forcément, on évite les patates à purée sauf si on souhaite avoir une purée de patates sautées (non). Moi je vous le dit, le mieux, c’est d’éviter le supermarché et ses patates irradiées (pour éviter qu’elles germent) et lavées, rien de mieux que les patates d’un maraîcher sur le marché. Vous lui dites que c’est pour des patates sautées, il sera vous donner la bonne variété.

Et on oubli le frigo pour les conserver ainsi que le sac en plastique et la lumière de la cuisine. On les range dans une pièce plus fraîche, et surtout à l’abri de la lumière.

Le choix des matières grasses

Pour moi les meilleurs pommes de terres sautées, sont celles que l’on fait cuire dans de la graisse de canard. Je ne suis pas du Sud-Ouest pour rien ! Pour en avoir toujours un bocal au réfrigérateur, quand on fait du confit, on fait chauffer la graisse, on la filtre et on la conserve dans un bocal. Et y’a rien de mieux que ça.

Sinon, on évite l’huile d’olive qui à mon goût ne va pas aux patates sautées qui sont toutes grassouillettes après. L’huile de tournesol c’est parfait en remplacement.

Le choix de l’assaisonnement

Le plus classique, c’est persillade (ail + persil). Dans ce cas là on évite de mettre l’ail au début de la cuisson, sinon comme il est coupé plus petit que les patates il sera forcément grillé voir carbonisé. Et c’est pas bon. Et le persil, comme toutes les autres herbes, on le rajoute quand la cuisson est terminée.

J’aime bien sinon ajouter des feuilles de céleri qui donne un p’tit goût sympa, ou bien quelques cèpes séchés réduits en poudre.

Et pour accompagner un plat plus exotique la version gingembre / coriandre ciselée / piment est pas mal du tout.

Le choix de la poêle

Pour que les patates soient dorées il faut qu’elles soient en contact avec la poêle. Donc on prend une poêle ou on peut y mettre toutes nos patates en une seule couche. Si on veut éviter les projections sur sa plaque de cuisson, on opte pour une sauteuse.

Mais pour l’une ou l’autre, revêtement anti-adhésif obligatoire. Sinon ça colle et faut mettre plus de gras, et c’est loupé pour les patates croustillantes et légères !

Les ingrédients

Des patates (genre pour 2 personnes, en on prends 3 grosses), de la graisse de canard (1 cuillère à soupe pour 2 personnes), une gousse d’ail et 3 brins de persil. Plus du sel et du poivre.

[2]

La recette

D’abord il faut éplucher les patates, les rincer et les sécher dans un torchon. Ensuite les couper en petits cubes réguliers d’un centimètre carré (en moyenne … ne sortez pas les règles !).

Et là on les essuie à nouveau dans le torchon pour enlever toute humidité et amidon de trop.

Faire ensuite chauffer sa poêle avec la graisse de canard et y faire cuire les pommes de terres pendant 10 minutes à feu vif en mélangeant très souvent.

A ce stade là, elles sont bien dorées, mais encore croustillantes à l’intérieur. On ajoute l’ail haché, et on prolonge la cuisson à feu moyen pendant 8 minutes. Sel, poivre, persil et on sert vite car c’est bon quand c’est chaud !

Alors elles sont pas parfaites ?

[3]Rendez-vous sur Hellocoton ! [4]

Blog Widget by LinkWithin [5]