Restaurants

Le Bordeaux I Bistro Gastro I Bordeaux (33)

Pour les Bordelais d’adoption ou de passage, vous ne pouvez pas manquer de voir le Grand Hôtel de Bordeaux, situé dans l’hyper centre en face du Grand Théâtre. Cet hôtel, qui a été refait il y a quelques années est magnifique. Il y a bien longtemps, j’avais déjeuner au restaurant Gastronomique, le Pressoir d’Argent, et c’est un souvenir très gourmand car j’avais été impressionnée par la cuisine de Pascal Nibaudeau, le chef.

Par contre, j’ai aussi un souvenir assez mitigé d’un dîner dans l’autre restaurant, à l’époque la Brasserie de l’Europe, juste après son ouverture. La carte manquait de cohérence, un service moyen et une cuisine qui ne m’avait pas marqué ne m’avaient pas donné envie d’y remettre les pieds.

Alors, quand juste avant les fêtes j’ai reçu une invitation pour un dîner avec plusieurs blogueuses Bordelaises pour redécouvrir le restaurant à l’occasion d’un changement de nom “le Bordeaux” et d’une refonte totale de la carte, je n’ai pas pu refuser, vous connaissez mon côté curieuse & gourmande…

En fait, la Brasserie du Grand Hôtel de Bordeaux vient juste de retrouver son nom d’autrefois, “Le Bordeaux“, qui lui correspond mieux que “l’Europe”, pour mieux perpétuer la tradition de convivialité qui marqua la mémoire collective des Bordelais.

Un nouveau chef est arrivé pour gérer cette mythique brasserie en signant une carte de plats traditionnels et de terroir. À la carte, on retrouve donc des plats très classiques de la cuisine Française, avec des produits du Sud Ouest comme le foie gras de canard des Landes ou la côte de boeuf “blonde d’aquitaine” à la moelle. Les poissons sont aussi mis en valeur, avec la sole meunière, le turbo au bouillon et les amateurs d’huitres ne sont pas oubliés avec le bar à huîtres.

A l’étage, la nouveauté c’est “Les festins du Bordeaux“, de grandes tables proposent des instants de convivialité propices au partage de grandes pièces de viandes et de poissons, telles que le cochon de lait, le homard en bellevue ou encore lièvre à la royale accompagnées des plus grands crus bordelais en format magnum, double magnum et jeroboam ! Un repas un peu comme à la maison, à partager entre amis ou en famille dans un lieu magnifique, avec un plat pour toute la table à partager, le tout découpé devant vous et servi à l’assiette. L’idée est originale pour un restaurant, non ?

Sans titre Sans titre

C’est donc cette formule que nous avons testé pour notre dîner. Nous étions une douzaine de personnes autour d’une jolie table dressée à l’étage du restaurant. Seul point négatif, c’était un peu sombre pour faire des photos, donc désolé pour les clichés pas vraiment appétissants qui illustrent mon article.

Après une coupe de Champagne, nous avons commencé le repas par une assiette de dégustation d’huitres de plusieurs origines : Belon de Bretagne, huître plate d’Irlande, du Bassin d’Arcachon et de Maremne Oleron, le tout accompagné d’un très bon beurre et de pain de seigle frais.

Sans titre Sans titre

Pour continuer le repas, on nous a ouvert un magnum de Château Carbonnieux, un grand vin des Graves blanc, pleins d’arômes, délicieusement fruité pour accompagner un bar rôti en croute de sel ainsi que sa poêlée de légumes.

Sans titre Sans titre

D’ailleurs, quand on nous a présenté le Bar, c’était juste whaouuuu ! Rien à voir avec mon bar en croute de sel que je pose sur la table, qui met des grains de sel partout quand je casse la croute, là c’était trop beau à voir, tout comme le découpage et le service dans l’assiette devant nos yeux.

Sans titre Sans titre

Le chef est venu à ce moment se présenter, et nous a rajouté dans l’assiette un filet d’huile d’olive pour apporter la p’tite touche finale à notre plat. On nous a aussi présenté le (pauvre petit) cochon de lait que nos voisins de salle ont partagé dans leur coin du restaurant, isolés eux aussi car nous avions l’impression d’être seuls au monde dans le restaurant.

Pour finir sur une touche sucrée, nous avons eu droit à une omelette norvégienne, flambée sous nos yeux puis coupée en tranches. Moi qui ne suis pas adepte de ce type de dessert, je l’ai trouvé très classique, mais très bon. Après un petit thé au Jasmin et quelques petites douceurs (madeleines & financiers), il était temps de retrouver de rentrer à la maison après cette délicieuse soirée !

J’ai adoré ce principe des plats à partager, et côté tarif, ce n’est pas aussi excessif qu’on le pense. Le bar, accompagné de ses légumes et qui est conseillé à partir de 4 personnes (mais qui est énorme …) est facturé 120 euros, soit 30 euros par personne, ce qui vu le lieux (un hôtel 5 étoiles) et l’emplacement n’est pas excessif.

Allez prochain lieu à tester dans le Grand Hôtel, soit le salon de thé “l’orangerie” avec les copines pour savourer de délicieuses pâtisseries avec un bon thé, ou bien le brunch du dimanche toujours dans le Restaurant Bordeaux. On s’est dit avec Bergeou, Véro et Joëlle qu’on mériterai bien ça de passer un dimanche toutes ensembles 😉

Brasserie le Bordeaux
Place de la Comédie – 33000 Bordeaux
Ouverture 7j/7
Tel 05 57 30 43 46

5 commentaires

  1. oaouhhh !!! un superbe resto !

    @ c’était super oui, très fin, un joli cadre une belle soirée 🙂

  2. pour avoir invité mon mari cette année au gastro pour nos 24 ans de mariage … un régal sous toute ses formes …pour une version “romantique” ! de l’accueil à l’assiette … que du bonheur
    cette version “familiale” dont tu nous parles donne aussi bien envie Audrey
    merci de l’information 😉

    @ whaoua 24 ans c’est beau ! J’avais adoré le gastro

  3. merci encore pour la soirée, c’était très sympa !

  4. une honte
    Ne parlant pas du prix mais de la nourriture de basse qualité des serveurs pas aimables et attente interminable entre les plats
    Cerise sur le cadeau malade tous les deux
    Honteux
    A éviter
    Date du dîner 22 fevrier 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *