- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Boulettes de boeuf à la sauge, sauce tomate, dans ma jolie et nouvelle cocotte rose

Sans titre [1]

La cocotte, c’est pour moi une indispensable dans ma batterie de casserole, poêles & co dans ma cuisine. Elle me sert à mijoter de bons p’tits plats en sauce, à faire cuire des plats de légumes volumineux qui nécessitent une cuisson à l’étouffée (lentilles, petits pois aux carottes, ratatouille), mais aussi y cuire un rôti ou des légumes pour faire une soupe.

Quand j’ai voulu m’acheter ma première cocotte, j’ai cru défaillir en regardant les prix de ces p’tites choses là. Ce n’était pas du tout dans mon budget, et j’ai du économiser quelques mois pour m’offrir une cocotte en fonte traditionnelle, la même que ma maman. Ensuite, j’ai eu besoin de gagner du temps sur mes cuissons, et j’ai acheté une cocotte minute, puis il y a quelques mois j’ai voulu une autre cocotte, plus petite, au look rondouillard pour les petits plats mijotés.

Sans titre [2]

Autant vous dire, que côté cocottes je suis équipée, mais quand Cookut [3] m’a proposé de tester leur nouvelle cocotte en céramique [4] ultra légère et de la couleur assortie aux murs de ma cuisine (rose !), j’ai offert ma première cocotte à mon p’tit frère pour libérer de la place dans mes placards et j’ai dis oui.

D’après les infos trouvées sur le site de Cookut, cette cocotte est un produit technologique, écologique et design (elle existe en une multitude de couleurs). Une couche de céramique anti-adhérente recouvre l’intégralité du produit, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ainsi, vous ne risquez pas de mettre vos aliments en contact avec des matières potentiellement nocives tels les PFOA ou PTFE, contenus dans les poêles anti-adhérentes traditionnelles. Seul Cookut propose un revêtement en céramique sur l’extérieur pour faciliter le nettoyage, avec un coeur en fonte d’aluminium La qualité obtenue est sans comparaison en termes de résistance à la chaleur dans le temps et de qualité de cuisson… La cocotte reste cependant légère grâce à l’alliage d’aluminium utilisé, et elle est aussi légère côté prix, à 70 euros, ce qui est un prix rare pour une cocotte de qualité !

Cela fait maintenant 15 jours que je teste cette cocotte, et j’en suis tombée amoureuse. D’ailleurs, je ne la range plus, elle reste en continu sur mon plan de travail, posée sur ma plaque induction. Elle conduit très bien la chaleur, les cuissons sont rapides, on a pas besoin de verser beaucoup d’huile pour faire revenir les aliments qui n’attachent pas, et elle est ultra légère !

[5]

J’aurai aimé que ses poignées soient froides, mais pour contrebalancer ce p’tit côté moins sympa, elle est livrée avec eux maniques en silicone pour la manipuler sans se brûler.

En tout cas, je l’adore. Là, elle m’a servit pour cuire des boulettes de boeuf, que j’ai parfumé avec de la sauge, et que j’ai fait ensuite cuire dans une sauce tomate parfumée, avec des oignons, de l’ail et des courgettes. Un bon plat mijoté, mais de saison, comme je les aime !

[6]

Ingrédients (4 personnes)
300 g de boeuf haché
1 oignon
2 gousses d’ail
1 courgette
1 oeuf
2 cuillères à soupe de maïzena
1 boîte de concassée de tomates en conserve
6 feuilles de sauge
Piment d’Espelette
Thym, romarin
Huile d’olive
Sel, poivre

1. Dans un saladier, mélanger le boeuf haché avec l’oeuf et une cuillère à soupe de maïzena. Saler, poivrer et ajouter les feuilles de sauge ciselées.

2. Avec vos mains humides, former des boulettes et les saupoudrer avec le reste de maïzena.

3. Faire chauffer une cocotte avec un filet d’huile d’olive. Y faire revenir les boulettes sur toutes les faces pour les faire colorer.

4. Pendant ce temps, peler et émincer l’ail et l’oignon. Couper en dés la courgette puis ajouter le tout dans la cocotte. Mélanger avec une cuillère délicatement pour ne pas abimer les boulettes.

5. Ajouter le contenu de la boîte de tomate, le brin de thym et de romarin. Fermer la cocotte, baisser le feu et laisser cuire pendant 20 minutes.

6. Rectifier l’assaisonnement, ajouter une pincée de piment d’Espelette et servir avec des pâtes fraiches, ou comme moi un mélange de céréales.

Sans titre [7]

Produit offert