Viande

Daube de boeuf à la provençale

1

La semaine dernière, j’ai eu mon coup de déprime, j’en ai vraiment raz le bol de ce temps de cochon … franchement, on est début juin, on devrait pouvoir dîner dehors, dans le jardin, profiter de la piscine, sortir les p’tites robes d’été non ? Qu’est ce que ça ferait du bien au moral ! Alors les grillades au barbecue, elles attendront un peu encore, et pour le moment je vide mon congélateur qui regorge encore de morceaux de viande à mijoter.

Alors j’ai eu envie d’utiliser mes joues de boeuf pour en faire une daube provençale, une recette du Sud pour changer de mon Bourguignon ou de mes joues de boeuf aux pruneaux (extra pourtant !). J’avais envie de découvrir ce plat, parfumé avec des herbes du Sud, du zeste d’orange, des olives et un peu de tomate dans la sauce.

J’ai combiné plusieurs recettes pour faire la mienne, très parfumée, que nous avons dégusté avec des gnocchis. La sauce était divine, pleine de saveurs, avec ce p’tit goût d’orange très agréable. Un plat que je referai je pense bien vite, dès que j’aurai acheté à nouveau des joues de boeuf, encore plus économiques que les morceaux à bourguignon (6 € le kilo chez mon boucher) et qui après une longue cuisson douce sont fondantes comme du beurre.

Ingrédients (4 personnes)

  • 700 g de joue de boeuf
  • 150 g de lardons
  • 1 bouteille de vin rouge du Sud-Est
  • 6 carottes
  • 2 oignons
  • 1 orange bio (ou au moins non traitée)
  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomate
  • 3 gousses d’ail
  • 2 clous de Girofle
  • 2 branches de Thym
  • 1/2 cuillère à café de Mélange provençal Florisens (je vous en ai parlé ici)
  • 2 cuillères à soupe d’olives vertes
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

1. Couper les joues de boeuf en gros dés. Les déposer dans un saladier.

2. Peler et émincer l’oignon, peler l’ail, conserver les gousses entières.

3. Récupérer l’écorce d’orange à l’aide d’un couteau pour en faire de gros morceaux.

4. Ajouter dans le saladier l’ail, l’oignon, l’écorce d’orange, le thym, les clous de Girofle ainsi que le mélange d’herbes provençales. Ajouter deux cuillères à soupe d’huile, mélanger puis filmer le saladier avec du film alimentaire. Réserver le saladier au frigo pendant 12 heures.

5. Faire chauffer une cocotte avec un peu d’huile. Y faire revenir le contenu du saladier pour faire colorer la viande.

6. Mouiller avec le vin, ajouter le concentré de tomates, saler et poivrer. Faire cuire à feu doux à couvert, pendant 30 minutes (cocotte minute) ou 1,5 heure (cocotte en fonte).

7. Pendant ce temps, peler et couper les carottes en rondelles épaisses. Les ajouter dans la cocotte et continuer la cuisson pour 30 minutes (cocotte minute) ou 1,5 heure (cocotte en fonte). Ajouter 10 minutes avant la fin de cuisson les olives.

8. Au terme de la cuisson, si le jus vous parrait trop liquide, le faire réduire pendant 10 minutes à feu vif. Rectifier l’assaisonnement si besoin, et servir avec des pâtes ou bien des pommes de terres vapeur.

Tags:

16 commentaires

  1. Je m’inviterais bien!!! j’ai ‘eau à la bouche!!
    biz

  2. Bon ici l’été est arrivé et j’espère qu’il va rester alors je garde ta chouette recette pour plus tard 😉 Ca a l’air succulent !

  3. Quelle bonne idée..Un dernier avant la route de l’été.

  4. Bonjour,
    Je ne suis vraiment pas experte en cuisson cocotte minute donc j’ai une question. Quand tu dis “Les ajouter dans la cocotte et continuer la cuisson pour 30 minutes (cocotte minute)”, tu parles bien de la cocotte fermée et on compte 30 min quand le sifflet de la cocotte “chante” ou c’est juste couvercle posé sur la cocotte ? Merci d’avance pour ta réponse.

    @ oui c’est ca quand la cocotte se remet sous pression

  5. Un joli plat pleins de saveurs ! Bon apres midi

    @ merci Daphné

  6. Humm ça me rappelle les “repas du dimanche” quand j’était gamine!! Avec celui-ci je me régalais, ça me donne trop envie d’en refaire. Merci Audrey!

    @ de rien Sonia

  7. Moi aussi j’adore la daube à la provençale, mais nous ici en corse, on la fait souvent avec le sanglier et c’est excellent!!
    J’ai les papilles qui frétillent rien qu’à l’évocation de cette douce odeur de sauce….
    Bonne journée

    @ moi y’a pas de Sangliers à Bordeaux 🙂

  8. Je confirme que c’est trop bon. C’est le meilleur morceau pour la daube, et à la dégustation, pas besoin de couteau.
    @ c”‘est sur

  9. Hummmmmm… je tremperais bien un bout de pain dans la sauce…

    @ moi c’était les gnocchis 🙂

  10. Super recette, je confirme, c’est comme ça que je la fais, et avec le même morceau. La joue de boeuf est tellement tendre, qu’en fin de cuisson, il n’y a pas besoin de couteau.
    @ ca c’est sur !

  11. MERCI POUR TA RECETTE

    ON N’EST PAS DU TOUT OBLIGE DE LA PREPARER AVEC DU VIN
    IL EST DELICIEUX D’AJOUTER DANS LA MARINADE DU VINAIGRE BALSAMIQUE
    BON APPETIT !!!

    @ merci pour l’astuce

  12. Vivement l’hiver prochain pour tester ta recette (enfin, je crois que je vais quand même essayer de profiter de l’été tout de même)

    @ gardes là bien au chaud alors

  13. Oulala ce plat !! Certes depuis 2 jours il fait beau, mais j’en prendrais bien un bout 😉 !!! Bises

    @ l’été on ne mange pas que des salades non plus 😉

  14. Ce plat donne vraiment envie de se mettre à la cuisine.
    Je vais refaire cette recette le weekend prochain pour ma famille.
    Mille mercis 🙂

  15. bonjour Audrey,ça c’est sûr que je vais tester,chez nous en Lorraine ce genre de plat on peu en faire toute l’année!Mais la joue de boeuf connait pas !est ce que l’on en trouve facilement?Peut on prendre des morceaux pour goulach? Est on obligé de faire mariner? Bonne journée!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.