- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Pintade aux pommes et au cidre, cuite en cocotte

1 [1]

Les volailles rôties au four, j’adore, mais ce n’est pas toujours évident de les faire cuire pour obtenir le côté croustillant et coloré en apparence, tout en gardant une chair moelleuse, tendre mais pas du tout sèche, un peu comme le poulet de ma mamie qu’elle réussit toujours.

Et j’ai une mamie qui m’a transmis la passion des placards de cuisine pleins d’ustensiles pour nous aider à cuisiner toujours mieux. Depuis des années, je la vois donc faire cuire ses grosses volailles au four dans sa cocotte noir mouchetée ultra légère. Elles sont toujours délicieuses même lorsqu’il s’agit des poules de la campagne, un peu vieille et plus coriaces que leurs copines plus jeunettes, mais également des pigeons ou des volailles de fêtes.

Sans titre [2]

Alors, quand on m’a proposé de tester le Roaster Granit Ware [3], j’ai reconnu la cocotte de ma mamie et j’ai dis oui sans réfléchir. Cette cocotte, en céramique avec un émaillage 100 % minéral est importée des USA. Elle est génial pour rôtir les aliments sans salir le four. Toutes les cuissons se font avec le couvercle ! Du même coup, les aliments ne s’assèchent pas. La qualité de cuisson est extra et c’est vraiment simple à utiliser ! 

J’ai opté pour la cocotte de taille moyenne et je la teste depuis quelques semaines dans ma p’tite cuisine, et je la trouve géniale. Privilégiée avec mon four multifonctions vapeur, j’ai moins de soucis qu’avec un four traditionnel à cuire les volailles entières. Avec cette cocotte j’obtiens un résultat comparable à celui de mon four quand je combine la fonction vapeur avec la chaleur tournante, avec un avantage en plus c’est que je n’ai pas à nettoyer mon four après la cuisson. Pratique et plus économique que d’acheter le même four, non ? Car cette cocotte (j’ai le moyen modèle) coute a peine moins de 40 euros.

Sans titre [4] Sans titre [5]

En plus, elle n’est pas réservée uniquement aux volailles, elle est parfaite pour les poissons et les légumes. Je m’en suis également servi pour y cuire des dos de cabillaud avec des légumes, un filet de jus de citron et d’huile d’olive et la cuisson est parfaite, les filets moelleux, pas secs et le tout avec un minimum de matières grasses, c’est idéal également pour des cuisses de poulet rôties aux épices.

Sa taille est idéale pour les recettes pour 4 / 6 personnes, elle est facile à nettoyer et peut se mettre sur les autres plats qui vont au four dans les placards car elle est très légère.

Alors, aujourd’hui je partage avec vous une recette qui a fait sensation à la maison, cuite dans ma super cocotte : une pintade aux pommes, simplement assaisonnée de sel et de poivre et arrosée d’un peu de Cidre. Un plat très parfumé, simple à cuisiner, une volaille tendre et juteuse avec une peau croustillante, des pommes moelleuses, bref une délicieuse recette que je referais. Vivement la prochaine livraison de volailles à l’Amap !

Sans titre [6] Sans titre [7]

Ingrédients (4 à 5 personnes)
1 pintade (la mienne est bio, de l’Amap d’Eysines)
3 à 4 pommes 
1 verre de Cidre brut
1 filet d’huile d’olive
Sel, poivre

1. Déposer la pintade dans le roaster. La mienne n’était pas bien grosse mais avait les pattes en l’air , donc je l’ai mise de côté dans la cocotte et j’ai accroche les pattes entre elles avec un lien en silicone.

2. Rincer, vider puis couper les pommes en quartiers. Comme on garde la peau, et que les pommes sont un des fruits les plus traités, optez si possible pour des fruits bio, sinon évitez les pommes un peu trop brillantes et trop lustrées. Les poser dans la cocotte à côté de la pintade. Saler, poivrer, ajouter un filet d’huile d’olive sur la pintade.

3. Mouiller avec un verre de Cidre, fermer la cocotte. Enfourner pour une heure de cuisson à 240°, sans remuer, sans arroser, bref sans surveillance.

4. Quand la pintade est cuite, la découper et la servir avec les quartiers de pomme ainsi que le jus de cuisson. J’ai également rajouté dans nos assiettes une belle cuillère de purée de carottes nature et des lamelles d’oignons rouges, cuite doucement à la poêle et caramélisées avec une pointe de miel en fin de cuisson.

Sans titre [8]

Article sponsorisé