Produits de fêtes

En attendant Noël : dégustation des foies gras Montfort

foiegras

Mercredi soir, j’ai assisté à un atelier sur le foie gras, organisé par Montfort à l’Atelier des Chefs à Bordeaux. C’est le chef Jean-Luc Danjou, meilleur ouvrier de France qui travaille à l’école du foie gras Rougié qui nous a appris plein de choses sur le foie gras. D’abord, on a commencé par une dégustation à l’aveugle de 4 foie gras au torchon Montfort.

 Untitled Untitled

La dégustation à l’aveugle est surprenante : dans une assiette étaient disposés 4 morceaux de foie gras différents, à goûter l’un après l’autre en mangeant juste un peu de pain de campagne pour nettoyer les papilles pour essayer de différencier les saveurs, les odeurs et les textures.

C’était très bluffant, car les 4 foies gras, même s’ils ont la même cuisson et qu’ils sont tous les 4 entiers, issus d’un même lobe et d’origine Sud Ouest (avec IGP), avaient tous les 4 des saveurs très distinctes. J’ai pour ma part préféré l’Authentique, le foie gras classique, non parfumé, ainsi que le raffiné, parfumé au poivre de Sarawak et au poivre blanc, et légèrement parfumé avec du Champagne.

Untitled

Ensuite, nous sommes passé côté cuisine pour apprendre à cuisiner le foie gras. Aujourd’hui, je vous donne la recette du foie gras cuit au Chalumeau, c’est très rapide à faire, et on obtient un foie gras de texture mi-cuit, très souple et moelleux mais avec plein de caractère.

Untitled

Foie gras au Chalumeau
1 foie gras (IGP Sud Ouest, qualité Extra)
Sel
Poivre

1. Sortir le foie gras de son emballage, et le laisser à température ambiante pendant 1 bonne heure. Plus il est souple, plus il est facile à travailler et à déveiner.

Untitled

2. Pour le déveinage c’est facile. Il faut commencer par séparer les deux lobes, on coupe au niveau de la veine et ils sont séparés. Ensuite on les pose sur le plan de travail, et on les coupe en deux, à l’horizontale délicatement avec un couteau. Comme cela, les veines sont encore plus apparentes.

Untitled

3. Ensuite il faut partir de la veine qui est sur une extrémité et on remonte petit à petit pour la dégager à l’aide d’un couteau. Il faut parfois pousser un peu la chair du foie gras pour la dégager le plus facilement possible.

Untitled

Ce n’est pas grave si votre foie gras est un peu en morceaux, on recompose le tout après. Faire la même chose sur le deuxième lobe.

Untitled

4. Préparer un grand saladier avec de l’eau et des glaçons. Ajouter une petite poignée de gros sel et y plonger le foie gras pendant 5 à 10 minutes, maximum. Cette étape permet d’enlever les traces de sang, de raffermir le foie et de l’éclarcir. Avant cela se faisait avec du lait, mais de l’eau glacée salée c’est largement suffisant. Il faut ensuite l’éponger dans du papier essuie tout.

Untitled

5. Déposer les lobes de foie gras sur une grille posée au dessus d’un plat.

Untitled

Faire cuire le foie sur les deux faces à l’aide d’un chalumeau, positionné très près pour faire colorer le foie en surface.

Untitled

6. Les assaisonner sur les deux faces avec un mélange fait de sel (16 g pour un kilo de foie gras) et de poivre moulu au dernier moment (2 à 3 g selon si on l’aime plus ou moins relevé).

Untitled

7. Rouler ensuite chaque lobe de foie dans un film étirable en lui donnant la forme d’un petit rouleau. Bien tasser, puis faire refroidir pendant au moins 2 heures au réfrigérateur, ou 30 minutes dans un saladier d’eau et de glaçons.

8. Conserver le foie gras pendant 1 semaine maxi au réfrigérateur, puis le couper au dernier moment en fines tranches. Jean-Luc nous a conseillé de le servir sur du pain de campagne très légèrement aillé, mais sur du pain tout simplement grillé c’était très bon.

   

8 commentaires

  1. Ça a l’air simple et bon….. j’en ai l’eau a la bouche… Ca devait être très sympa comme atelier. Bonne journée

  2. Une nouvelle préparation, inédite pour moi, et qu’il me tarde de tester ! 🙂 Après une semaine, le foie doit avoir pris des saveurs exquises 😉 Bonne dégustation en prévision et merci pour cette découverte

  3. Est-ce que la cuisson au chalumeau est bien répartie ? car les lobes ont des épaisseurs différentes et on ne peut tout de même pas insister à certains endroits en fonction de l’épaisseur. Les lobes perdent-ils autant de graisse que lors d’une cuisson traditionnelle?
    C’est une méthode tentante, en tout cas…

  4. C’est un bien beau résumé et tes explications sont très claires !
    Merci encore pour cet atelier partagées ensemble , c’était chouette 🙂
    Bisous Audrey

  5. Un pas à pas extrêmement bien expliqué pour cette jolie découverte gourmande! Merci Audrey 🙂

    @ de rien Delphine

  6. Un compte rendu très pro!
    J’ai eu l’impression d’y être….
    Bonnes fêtes

    @ merci Jean Luc

  7. En effet super compte rendu. Une recette extra et j’ai vraiment été ravie de participer à cette atelier en ta compagnie.
    Bonne fin de semaine.

    @ moi aussi Alexandra et très contente d’avoir fait ta connaissance

  8. ahh ! ça donne envie. Merci pour tous ces conseils. Encore quelques jours à attendre et je pourrais en déguster à mon tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.