Restaurants sur Bordeaux

Les Wine Festin du Grand Hôtel I Bordeaux (33)

Untitled

Les deux semaines qui viennent de s’écouler ont été placées pour ma p’tite cuisine et moi-même sous le signe du vin. J’ai commencé pendant la semaine des primeurs par une invitation à découvrir le nouveau millésime du Château Yquem 2014, et mardi soir j’étais invitée au Grand Hôtel de Bordeaux pour un Wine Festin à la Brasserie Le Bordeaux, ou le Chef, Stéphane Carrade nous a proposé un menu autour de l’Asperge en accord avec les vins du Château Carbonnieux.

grand hotel bordeaux

En effet, tout l’hiver, tous les premiers mardis du mois, le Grand Hôtel de Bordeaux & Spa organise des dîners thématiques autour de grands vins. Ces derniers mois, il y a eu la coquille St Jacques, la Truffe, les légumes oubliés et le chocolat qui ont donné de très beaux accords avec des Grands Vins locaux.

Untitled Untitled

Nous avons été accueillis par le Directeur du Grand Hôtel dans l’espace de réception à l’étage du restaurant ou Véronique Camus, la présidente de l’Association des producteurs d’asperges du Blayais, nous a expliqué la spécificité de cette délicate asperge, qui aura bientôt son IGP (Indication Géographique Protégée). D’ailleurs en parlant d’asperges, ne loupez pas la fête de l’asperge du Blayais qui aura lieu cette année le 25 et 26 avril prochain.

Philibert Perrin nous a ensuite fait découvrir ses vins et l’histoire du Château Carbonnieux qui est dans sa famille depuis plusieurs générations. Il s’agit de l’un des des plus vastes et plus anciens vignobles de la région viticole des Graves, qui produit des vins blancs et rouges de très grande qualité.

Untitled

Nous avons commencé le dîner par un apéritif autour d’un verre de Croix de Carbonnieux Blanc 2012 et de petites bouchées préparées par le chef, avec l’asperge blanche sous plusieurs formes : en pana cota avec de la fraise, en carpaccio ou en nems avec de la pâte d’amandes et de la fleur d’oranger. Cette dernière version était très surprenante mais vraiment bonne.

Untitled

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers les grandes tables, façon banquet, dressées pour l’occasion. J’étais très bien placée, entre Serge Michaud, le grand chocolatier Bordelais de Cadiot-Badie et Philibert Perrin un des propriétaires du Château Carbonnieux. Je peux vous dire que j’attends avec impatience le lancement d’une dégustation des vins de Carbonnieux en accord avec les chocolats de Cadiot-Badie, ils ont titillé ma curiosité !! En attendant si vous voulez goûter les accords Carbonnieux & fromages, je vous laisse ma place, c’est ouvert à tous et cela a lieu au château une fois par mois, le samedi sur inscription. Contactez le Château par la zone de contact sur le site internet pour plus d’infos.

J’en reviens au dîner. Une belle table, pleins de verres et un menu à découvrir. Je m’excuse d’avance pour les photos, la lumière tamisée du restaurant est parfaite pour l’ambiance, beaucoup moins pour la qualité des photos !

Voici ce que nous avons dégusté :

Untitled

Untitled

Asperges en velouté crémeux aux notes de sucre de canne, royale de foie gras au maïs, cuisses de grenouilles en persillade, avec un verre de Carbonnieux blanc 2011, très fruité, très frais ou le Sauvignon domine. Un très beau plat, un vin que j’ai vraiment apprécié et un très bel accord.

Untitled

Untitled

Nous continuons sur un deuxième plat, asperges vertes en pointe aux pistaches, copeaux de Parmesan, Paleta Iberica et couteaux crus au citron vert, avec un verre de Carbonnieux Blanc 2008. Forcément, j’ai fait ma chieuse, le Parmesan et moi nous ne sommes pas très copains, et mon assiette était donc moins jolie visuellement que celle de mes voisins. Par contre, l’accord parfait des asperges vertes en vinaigrette, du jambon cru j’adore. Quand en plus on rajoute une note acidulée et iodée avec les couteaux au citron vert, que le jambon devient du Bellota Espagnol et que les pistaches apportent une saveur en plus et du croquant tout est parfait. Gros coup de cœur pour le Carbonnieux blanc dans ce millésime, ou le Sémillon apporte au vin qui commence à vieillir une rondeur supplémentaire et un goût en bouche encore plus délicat. J’adore, mais je reste raisonnable j’ai ma p’tite voiture à ramener et une belle journée de boulot le lendemain à assurer !

Untitled

Untitled

Le dernier plat était composé d’asperges blanches charnues en vinaigrette, intercalée avec du bœuf Wagyu une sauce œuf et piperade. Ce plat était accompagné d’un verre de Carbonnieux rouge 2009, légèrement épicé et vraiment bon. Par contre, le plat n’est pas celui qui m’a le plus emballé, malgré le travail du chef. Le morceau de bœuf, extrêmement fondant et persillé, a cuit à 52 degrés pendant 70 heures pour rester rouge et très tendre. Tout le monde a adoré ce plat, mais pour moi cela manquait de croustillant, de quelque chose d’un peu plus relevé pour compenser le gras du bœuf et de la sauce à l’œuf (non mais franchement la fille qui critique et qui ne serait même pas en faire autant ouppps !!).

Untitled

Untitled

Pour finir sur les accords Carbonnieux & Asperges, le chef nous a préparé un dessert de folie : un tartare de pommes Belchard, crème de persil plat, sorbet asperges blanches, sablé et meringue. La composition est superbe dans l’assiette, le sorbet délicieux. Le mélange de tout les éléments donne quelque chose de très frais, de léger ou aucun ne domine. Le verre de Carbonnieux blanc de 1986 s’accorde encore à merveille avec ce dessert pour laisser une touche finale à ce dîner vraiment sublime.

Untitled

Un thé, quelques mignardises, des au revoir et des remerciements, et je franchie la porte du Grand Hôtel de Bordeaux, avec la très belle vue sur le Grand Théâtre sous ses lumières, ravie de la très belle soirée que j’ai passé. Et si vous aussi voulez rêver le temps d’un dîner, le prochain Wine Festin aura lieu le 5 mai prochain, sur le thème de la Morille. Le menu (apéritif, repas & boissons est à 90 euros par personne). Sinon il faudra attendre l’automne prochain, à moins de venir tester la terrasse de la Brasserie du Bordeaux pour y découvrir la délicate cuisine de Stéphane Carrade.

Et comme la nouvelle est juste tombée hier, l’autre restaurant du Grand Hôtel de Bordeaux, le Pressoir d’Argent, vient de trouver un nouveau chef en la personne de Gordon Ramsay. Le Grand Hôtel de Bordeaux n’a pas fini de faire parler de lui, pour ne rien louper suivez les infos sur la page facebook.

Grand Hôtel de Bordeaux & SPA
Place de la Comédie – Bordeaux
Tel : 05 57 30 44 44
Actus à suivre sur la page facebook

Dîner offert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.