- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Pour les tea-addict, j’ai testé la théière automatique Riviera & Bar

theiere Riviera & Bar [1]

Le thé, c’est ma boisson préférée, j’en bois des litres à longueur de journée. Mais saviez-vous que selon le type de thé que l’on souhaite déguster, les temps d’infusion et la température de l’eau ont leur importance ? Si un thé est trop infusé ou avec de l’eau trop chaude, il ne donnera pas tous ses parfums et pourra même développer une amertume pas très agréable.

Depuis quelques temps déjà j’avais donc une bouilloire à température variable et cela m’aidait bien au quotidien pour déguster au mieux mes thés. Mais là, on m’a proposé de tester le top du top de la théière automatique, la Cha Dao de Riviera & Bar [2], alors je n’ai pas hésité une seconde.

Mais c’est quoi une théière automatique ?

C’est aussi simple que ça : c’est une bouilloire, qui permet de faire chauffer l’eau et qui contient un panier pour y déposer le thé pour le faire infuser. Il en existe plusieurs sur le marché, Riviera & Bar en propose cinq différentes de 49 à 329 euros, plus ou moins évoluées dans les options qu’elles proposent. Elles sont toutes [3] avec leurs caractéristiques.

Sans titre Sans titre

Et la Cha Dao elle fait quoi ?

Elle c’est le top du top, la plus haut de gamme de toutes. Elle est parfaite pour les passionnés de thés, car elle permet de s’adapter aux thés que l’on souhaite déguster. Elle contient plusieurs programmes automatiques, selon le type de thé (vert, noir, sombre, fumé, infusion) et le degré d’infusion (léger, médium ou soutenu). Mais il est également possible de programmer facilement ses thés en adaptant la température de l’eau au temps d’infusion pour avoir un thé toujours parfaitement infusé et adapté à son envie du moment.

Le panier contenant le thé descend doucement dans l’eau quand elle est à la bonne température, et remonte en fin d’infusion pour ne plus être en contact avec l’eau. Si le thé n’est pas assez infusé, il est encore possible de faire descendre à nouveau le panier de thé, tout est personnalisable, tout a été prévu dans les moindres détail. Elle a même un mode de maintient au chaud pour conserver le thé à la bonne température pendant un p’tit moment.

Elle sait également faire bouillir de l’eau (normal c’est aussi une bouilloire, avec température réglable) et le petit plus que j’aime beaucoup est qu’elle est programmable : le soir avant d’aller me coucher, je verse l’eau, je sélectionne mon thé et je programme l’heure à laquelle ma théière doit se mettre en route pour avoir quand le réveil sonne un thé parfaitement infusé et à la bonne température. Pratique, non ?

Sans titre [4]

Comment apprivoiser la Chao Dao ?

Elle n’a rien d’une bête sauvage, elle est très intuitive. J’ai quand même pris le temps de lire le mode d’emploi avant la première utilisation, mais tout est très facile à comprendre. Côté utilisation, elle a vite trouvé une place sur mon plan de travail. J’aime son look moderne, sa grande capacité (max 1,2 litres de thé) mais également le fait qu’on puisse y préparer l’équivalent de 2 mugs de thé (50 cl), idéal pour mes deux thés du matin avant de prendre le chemin du boulot. Mais souvent je me prépare un litre, comme ça je verse le reste dans mon mug à emporter dans la voiture.

Sans titre [5]

Et l’entretien ? Facile ou pas ?

La Cha Dao est superbe. En verre transparent résistant, avec son panier et son support en Inox elle en jette dans ma cuisine. Côté nettoyage, il ne faut pas la plonger dans l’eau, à cause des p’tites choses électroniques dans la base. Il suffit juste de donner les bonnes consignes à la maison (mon chéri t’es interdit de la laver !!), on s’y fait très vite.

Après chaque utilisation, je rince le pichet à l’eau chaude, si j’ai fait un thé très parfumé je rajoute une p’tite goutte de produit vaisselle pour éviter de laisser les arômes à l’intérieur. Par contre, je suis obligée de bien l’essuyer, sinon il y a de la condensation qui se met sur les parois.

L’eau que j’utilise est assez calcaire, mais en 15 jours je n’ai eu qu’un petit dépôt au fond de la théière, mais pas sur les parois. Un p’tit bain de vinaigre blanc et d’eau et en quelques minutes elle avait retrouvé sa jeunesse.

Le panier en inox est très facile à nettoyer, mais c’est vrai qu’en cas de flegme, je verse mon thé dans un sac a thé jetable que je ferme avant de poser dans le panier, surtout pour le thé du matin ou les minutes sont comptées, cela fait gagner du temps sur le nettoyage.

Sans titre

Franchement elle est si parfaite que ça ?

Sincèrement, j’ai beaucoup de mal à lui trouver des inconvénients. A si y’en a un : quand on la rempli d’eau les graduations ne sont pas très visibles et on ne sait pas vraiment du premier coup d’oeil si on est sur la graduation correcte, celle du dessus ou celle du dessous, il n’y a que posée à plat qu’on voit cela correctement. J’ai contourné le soucis en la remplissant à l’aide d’une bouteille de 50 cl qui est toujours sur mon plan de travail !

En tout cas, cela fait deux bonnes semaines que je l’ai et je ne veux pas la rendre !! Je pense que ce type de théières est parfait pour les tea-addicts car elle permet de faire chauffer l’eau, de préparer un thé dans les règles de l’art et d’avoir une belle théière à poser sur la table sans avoir à utiliser une bouilloire, une théière et un infuseur.

Après c’est sur que c’est un produit pas donné, mais la gamme est grande comme je vous l’ai dit au début de mon article, et qu’il y a de quoi contenter tous les tea-addicts et tous les budgets.

Et puis d’un autre côté, les amateurs de cafés ont droit à de super machines pour avoir le top du café (les machines de Georges sont loin de coûter 50 euros …), alors pourquoi les tea-addicts devraient se contenter d’une bouilloire classique (et de sachets de thé Lipton Yellow ;-)) ?

Si ça c’est pas l’argument de folie pour la fête des mères qui approche …

Si cela vous intéresse, en regardant un peu partout les meilleurs tarifs, j’ai vu que sur Amazon la Cha Dao [2] est en promo (15 euros de promo pour la fête des mères), mais également la Yunnan [6], la Sencha [7] et la Ceylan [8].

Voici également une p’tite vidéo pour la comprendre encore mieux :

Produit offert