- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

La cuisson parfaite du rôti de boeuf

Je ne cuisine pas souvent du rôti de boeuf, car ce n’est vraiment pas ma viande préférée. Je préfère largement un rôti de veau [1]qui ne me laissera pas un jus sanguinolent dans l’assiette et me permet de manger de la viande moelleuse pas recuite à la poêle (ou pire au micro-ondes) pour ne pas me couper la faim juste à cause de ce jus.

Par contre je sais qu’avec un bon rôti je vais quasiment toujours plaisir à mes invités, alors de temps à autre je leurs fait plaisir. J’avais même trouvé la cuisson parfaite [2] pour éviter ce côté sanglant dans l’assiette mais qui permet d’avoir une viande pas trop cuite, en optant pour la cuisson de mon rôti à basse température. Avec des pommes de terre sautées [3] c’est top !

a

Sauf que dimanche je n’avais pas le temps, mon four était pris pour une autre cuisson (des butternut rôties à l’ail et au romarin, la recette va venir) je me suis donc demandée comment j’allais pouvoir faire cuire mon rôti. Et là j’ai jetté un p’tit coup d’oeil à un livre parfait qui ne quitte jamais ma cuisine, celui d’Arthur Le Caisne La cuisine c’est aussi de la chimie [4]. Je vous en avais déjà parlé là car j’avais testé son super gratin dauphinois [5].

1

Je me suis largement inspirée de sa recette pour mon p’tit rôti (950 g alors que le sien faisait 1,6 kg) et je peux vous dire qu’il était parfait. J’ai même pu en manger sans bouder mon assiette ! Sa recette est top car la cuisson est ultra rapide, mais il faut prévoir un temps de repos. Avec ses astuces on a pu se régaler d’un rôti cuit à la perfection et chaud. Mais j’avoue ce que j’ai préféré c’est … les légumes qui ont été utilisés pour sa cuisson et qui sont très parfumés :-).

6 4

Ingrédients (5 personnes)
1 rôti de boeuf de 900 g, sans barde
2 carottes
1 oignon rouge
1 gousse d’ail
5 champignons de Paris
Sel, poivre
Huile d’olive