- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Tout ce qu’il faut savoir avant de partir en Islande

  20

Dimanche j’ai publié mon dernier article sur mon séjour en Islande. J’ai vraiment adoré cette destination qui plaira à tous les amoureux des grands espaces et de la nature et j’espère que mes articles vous ont donné envie d’imaginer cette destination dans la liste de vos prochains voyages. Alors justement pour vous faciliter la tâche, voici quelques infos utiles pour bien préparer votre séjour en Islande :

23

Quand aller en Islande ?

Il est possible d’aller en Islande toute l’année mais il faut savoir que l’hiver est long, que les journées sont très courtes et que toutes les routes ne sont pas accessibles car toutes ne sont pas déneigées. La route 1 qui fait le tour de l’Ile est accessible toute l’année. L’été (juillet / août) les journées sont longues, il ne fait quasiment jamais nuit, c’est la meilleur saison pour découvrir toute l’Islande car toutes les routes sont quasi accessibles. En mai / juin et septembre les hébergements sont bien moins cher qu’en été mais tous les musées ne sont pas ouverts, ni même les restaurants et certaines routes ne sont pas ouvertes. Mais ce sont des périodes ou il y a moins de touristes donc c’est possible de se faire un séjour à la carte en réservant ses hébergements au fur et à mesure de son avancée sur l’Ile ce qui n’est pas possible en plein été.

12

Nous avons choisi d’y passer 15 jours en plein mois d’août, nous avons adoré. Nous avons eu parfois du beau temps, parfois de la pluie et du vent mais c’était supportable. Par contre j’ai maintenant envie d’y retourner pour un séjour en hiver pour espérer y voir des aurores boréales et découvrir l’Islande sous la neige.

59

Quel itinéraire, combien de jours ?

Nous avons opté pour un tour de l’Ile en 15 jours. C’était super pour nous permettre de profiter des différents endroits ou nous souhaitons passer, faire quelques randonnées, ne pas faire que de la route. On a aussi navigué pas mal hors de la route 1, et étions ravis d’avoir opté pour un 4×4 pour sortir de la route 1 et faire nos plus belles découvertes en Islande.

5

C’est possible de faire le même circuit en moins de jour mais au pas de course. L’idéal aurait été de rajouter deux ou trois nuits pour découvrir un peu plus les Fjords de l’Ouest, mais côté budget cela ne passait pas, l’Islande n’est pas une destination à bas prix.

Voici la carte de notre séjour. Il y a trop d’étapes Google Maps n’a pas voulu les prendre alors j’ai complété avec des étoiles pour vous montrer par ou nous sommes passés :

6

Quelle compagnie aérienne choisir ?

Icelandair propose plusieurs vols par jour en saison entre Paris Charles de Gaulle et Reyvjavik. Il est également possible de passer par Wow Air une compagnie Low Cost Islandaise qui propose des vols directs au départ de Paris Charles de Gaulle ou Lyon. Nous avions opté pour cette compagnie que nous avons trouvé parfaite.

23

Les billets étaient bien moins cher, les horaires parfaits (départ en début d’après midi de Paris, retour en fin de journée) pour nous permettre de gérer au mieux notre pré acheminement depuis Bordeaux. Le vol dure 3 heures.

15

S’équiper pour aller en Islande l’été

L’été en Islande ce n’est pas le même qu’en France … afin de mieux profiter de notre séjour voici nos p’tits indispensables.

Pour se protéger du froid : un bon manteau est indispensable. D’hiver, même en plein été. Nous avions tous les trois des manteaux de randonnées imperméables et chauds (doublés en polaire) et nous ont bien servis. Les températures tournaient autour de 6 / 10 degrés en journée en août, nous avions donc opté pour la technique de l’oignon : plusieurs couches fines et chaudes a enlever / rajouter selon les températures : manteau, polaire, tee-shirt respirants, pantalon de randonnée coupe vent. Pas des vêtements de ville, mais des vêtements de rando, respirants, légers mais chauds pour éviter d’avoir 3 tonnes de fringues. Comme je suis frileuse, je rajoutais les jours de grand vent (car c’est lui qui donne froid) une paire de collants dessous, et mon fils un leggings.

Pour se protéger du vent : c’est lui le plus terrible, il est glacial et quand il se lève c’est l’horreur. Donc le manteau chaud ET coupe vent c’est déjà l’indispensable. Les gants, le bonnet et l’écharpe un plus non négligeable. Nos p’tits bonnets Decathlon n’étaient pas suffisants on a acheté sur place de quoi ne plus avoir froid aux oreilles.

29

Pour se protéger de la pluie : toujours le manteau, chaud, coupe vent ET imperméable. C’est bête à dire mais c’est vraiment l’équipement de base pour des vacances réussies. Car pour nous hors de question de rester dans la voiture en cas de pluie, on voulait profiter de notre séjour à fond. L’autre indispensable c’est le pantalon de K-way à mettre sur ton pantalon de rando. Hyper pratique en cas de grosse pluie, il a été amorti en 15 jours ! Egalement bien pratique en cas de vent, le k-way coupe le vent et isole bien. Penser à opter pour un pantalon avec de gros zip sur le côté … il y a des jours on a fait que le mettre et l’enlever ! On avait aussi opté pour les poncho en cas de grosse pluie à mettre par dessus nos manteaux, très pratiques aussi

Chaussures : chaussures de randonnées indispensables pour la marche, ça grimpe, ça glisse c’est mouillé. Donc forcément imperméables. Pour le quotidien j’avais opté pour des baskets de rando en Goretex c’était parfait.

Divers : une bonne paire de jumelles pour observer les phoques et les baleines, des lunettes de soleil pour la luminosité dans le Nord et une bonne crème hydratante. Le vent est glacial il faut penser à se protéger la peau du visage et les mains ! Un maillot de bain et une serviette toujours à proximité pour profiter des hotspot.

11

Aller en Islande avec un enfant

P’tit bonhomme avait juste 4 ans pour nos vacances en Islande. Nous avons pu avoir des chambres pour 3 facilement, et il a adoré son séjour. Beaucoup de randonnées accessibles (bon forcément on a évite le Landmannalaugar), des activités sympa (excursion aux baleines, balades à cheval, musée du phoque, etc) et toujours bien accueillis en famille.

On avait opté pour le porte enfant de rando pour celles un peu plus longues, c’était idéal. Sinon il a bien marché, a adoré découvrir les volcans, les iceberg et les cascades.

23

Comment choisir ses hébergements ?

Les hébergements en Islande sont vraiment pas donnés. Quand on quitte la capitale, il y a peu d’hôtels, certains appartiennent à la compagnie Icelandair. On trouve pas mal d’hébergements chez l’habitant (Guest House) et un réseau d’hébergements à la ferme (Farm Holidays Iceland [1]). Nous avions opté pour ce réseau qui nous proposait des hébergements un peu partout en Islande.

17

Pour rentrer dans notre budget nous avons souvent opté pour des logements avec salle de bain à partager. C’est un peu la galère (surtout quand 4 à 5 chambres partagent la même salle de bain, et que ces chambres sont occupées par des familles) mais on a réussi à gérer au mieux sans perdre trop de temps (se lever tôt, douche tard le soir, etc).

32

Un truc qui m’a manqué c’est qu’aucun des lieux dans lesquels nous avons logé ne proposait une machine à laver ou un sèche linge à dispo, comme nous avions peu l’avoir au Canada. Par contre souvent il y avait une cuisine à dispo bien pratique pour nous préparer les repas du soir et éviter les restos hors de prix. Dans certaines zones de toute façon il n’y avait rien à moins de 40 km de route donc la cuisine était la bienvenue !

52-600x450

La nourriture en Islande

Avant de partir en Islande j’avais lu que la nourriture coûtait vraiment cher, et ce n’est pas une blague. Pour limiter la casse on a opté pour les courses dans les supermarché (tout petits, sans choix sauf à Reykjavik) pour nous préparer nos piques-niques, nos pauses et nos boissons. Pour le soir quand nous avions une cuisine à dispo pareil, nous faisions nos courses.

Cela nous a permis de rester dans notre budget pour nous faire quelques restaurants tout en nous faisant plaisir : des langoustines à Hofn, du poisson à Reykjavik et à Borgarnes ainsi que de l’agneau à Myvatn. Attention aux restaurants réputés gastro … le prix est hallucinant et le résultat pas toujours d’un bon rapport qualité prix.

L’autre astuce qui nous a bien aidé, c’est les cafétéria des stations services. On peut manger un plat chaud pour moins de 8 euros. Forcément c’est souvent frites, nuggets, burger mais il y a de temps en temps de délicieuses soupes maison à l’agneau et aux légumes.

Sinon côté spécialités en Islande il y a :

4

Que ramener d’Islande

Si vous aimez, un bon gros pull Islandais … ca coûte horriblement cher mais à Reykjavik il y a l’Association de tricotage d’Islande [3]. C’est situé à l’angle de la rue Skólavörðustíg proche de la Cathédrale Hallgrímskirkja. Il y a des centaines de modèles dans le magasin.

Pour les fans de produits outdoor, on trouve un peu partout des produits de la marque islandaise 66 North [4]. On a lorgné sur plusieurs choses, c’était hors de prix … mais l’avantage c’est que certaines boutiques sont hors taxes pour les touristes. Il suffit de conserver les tickets de caisse et de passer à l’aéroport faire valider ses achats avant de repartir en France. Une autre marque que j’ai bien aimé pour les fringues c’est Geysir [5]. Il y avait de jolis pulls et des cols très sympa pour mettre sur son manteau l’hiver.

35

P’tit bonhomme a ramené lui un bonnet et des peluches il était ravi. Moi j’ai ramené quelques produits à cuisiner, comme du sel fumé, de la mousse (une sorte de lichen) qui aide à faire lever le pain et du thym arctique. Bref rien de fou-fou.

22

Les hot spot

L’Islande est une terre volcanique, et il y a des sources chaudes partout. La majorité des villes, voir des villages, sont équipés de piscines chauffées par la géothermie. Ce sont des piscines souvent extérieures, avec un grand bassin et des hot pot, des points chauds très agréables après une journée à se promener sous la flotte.

Et ce qui est encore mieux, c’est les sources chaudes naturelles, qui alimentent des hot pot ou des bassins, plus ou moins bien aménagés, avec des eaux plus ou moins belles selon les minéraux qu’elles contiennent. Parfois, on hésite un peu avant de s’y glisser … il y a des algues, des cailloux au fond, l’eau sent l’oeuf pourri, le tout ne ressemble pas à une piscine « propre » car les minéraux ont attaqués les bassins, mais dès qu’on glisse dans l’eau chaude on oublie tout.

29

Nous en avons testé plusieurs pendant notre séjour, avec des prix allant de modiques à hallucinants, certaines facilement accessibles d’autres un peu plus cachées dans la nature. J’avais trouvé un site qui les répertorie [6], avec les coordonnées GPS, c’était top pour faciliter les recherches.

P’tit truc tout bête à rajouter dans cette section … l’eau en Islande pue le soufre même dans les salles de bain. C’est génial pour la peau de p’tit bonhomme qui souffre d’ eczéma depuis sa naissance, un peu moins pour les bijoux en argent qui se sont oxydés et pas terrible du tout pour les cheveux qui sortent secs comme la paille et qui se sont éclaircis façon blond platine sur les pointes.

28

Sites internet utiles

Etat des routes [7] : toutes les routes ne sont pas goudronnées en Islande, il faut mieux regarder avant de voyager si les routes sont ouvertes et voir dans quel état elles sont sur le site road.is. Il y a même des informations sur la météo, des webcam sur les routes et l’info sur les routes fermées ainsi que les dates d’ouverture / fermeture.

Icelandic Met Office [8] : pour la météo en temps réel en Islande. Super fiable avec les infos également sur le vent et la pluie.

Récap de tous mes articles sur l’Islande

http://www.audreycuisine.fr/2015/03/voyage-destination-islande/

http://www.audreycuisine.fr/2015/08/ca-y-est-cest-parti-pour-deux-semaines-en-islande/

http://www.audreycuisine.fr/2015/08/decouverte-de-islande/

http://www.audreycuisine.fr/2015/11/road-trip-islande-reykjavik/

http://www.audreycuisine.fr/2015/11/islande-le-cercle-dor/

http://www.audreycuisine.fr/2015/12/islande-volcan-hekla/

http://www.audreycuisine.fr/2016/01/road-trip-islande-cascades/

http://www.audreycuisine.fr/2016/01/road-trip-islande-jour-le-sud/

http://www.audreycuisine.fr/2016/01/road-trip-islande-fjords-est/

http://www.audreycuisine.fr/2016/02/road-trip-islande-nord-baleines/

http://www.audreycuisine.fr/2016/02/road-trip-islande-myvatn/

http://www.audreycuisine.fr/2016/02/road-trip-en-islande-eyiafjordur/

http://www.audreycuisine.fr/2016/03/road-trip-en-islande-le-nord/

http://www.audreycuisine.fr/2016/03/road-trip-en-islande-vatnes/

http://www.audreycuisine.fr/2016/03/road-trip-islande-snaefellsnes/

http://www.audreycuisine.fr/2016/04/islande-reykholt-longjokull/

http://www.audreycuisine.fr/2016/04/islande-peninsule-de-reykjanes/

Récap de toutes mes vidéos (12, les unes à la suite des autres)