- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

A la découverte de La Cité du Vin, Bordeaux

Il y a des invitations qui ne se refusent pas … comme participer à l’inauguration de la Cité du Vin [1] de Bordeaux et avoir la chance de la découvrir parmi les journalistes et blogueurs invités la veille de l’ouverture officielle. Cette Cité du Vin m’intrigue depuis le lancement du projet, et j’étais ravie de pouvoir faire ma p’tite souris pour voir ce qu’il se tramait à l’intérieur.

1

L’extérieur je le voyais depuis des mois, et franchement je me suis demandée ce qui était passé par la tête de ceux qui l’avait imaginé : pour moi cela représentait un caca de chien pendant toute la durée des travaux. Oui je sais c’est pas classe mais bon … c’est moins pire une fois fini ! D’après les architectes qui ont conçu la Cité du Vin, Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, cela représente le cep noueux de la vigne, mais également le vin tournant dans le verre et les remous de la Garonne (là je crois que je n’ai pas assez picolé …).

4

Bref, nous avons rejoint la Cité du vin par le fleuve, et franchement c’est magique ! Partir du Quai Richelieu, passer par la place de la Bourse, Quai de Bacalan, tourner la tête sur l’autre rive plus verte, voir au loin le Pont Chaban Delmas qui m’impressionne toujours autant et arriver sur la Cité du Vin, superbe depuis la Garonne. Comme quoi les perspectives différentes peuvent changer nos points de vue, et je n’avais même pas bu 🙂

27

Mais c’est quoi la Cité du Vin ?

C’est un lieu unique, le plus grand musée au monde consacré au vin. C’est un projet super ambitieux qui rassemble plusieurs lieux à découvrir : sur 8 étages, on retrouve l’espace principal du musée, le parcours permanent, une exposition temporaire, un salon de lecture, un bar à vin, un auditorium, un restaurant panoramique et un belvédère, l’espace dégustation du musée.

26

25

Rez de chaussée

L’entrée de la Cité du Vin est accessible à tous. D’un côté on retrouve la billetterie, de l’autre la boutique ainsi que la cave à vins qui accueille 12.000 bouteilles. Le lieu est magique ! On y retrouve également le bar à vin & snack ouvert toute la journée, le Latitude 20 [2]. La carte des vins proposée est internationale (50 propositions de vins au verre ! énorme non ?) et le snack proposera des p’tites choses à grignoter tout au long de la journée, à l’intérieur ou en terrasse voir même à emporter. C’est juste à côté du bureau je sens que je vais venir y passer un peu de temps pour mes pauses déjeuners dès qu’il fera un peu plus beau !! Le tout est géré par le Groupe Arom, un traiteur de qualité sur Bordeaux.

5

7

1er étage

Cette zone est toujours accessible sans avoir acheté ton billet d’entrée. Le salon de lecture est superbe ! Il y a également sur place un auditorium prêt à être privatisé pour les événements d’entreprises.

C’est également a cet endroit que ce trouve l’exposition temporaire, sur 700 m2. La première exposition [3] est consacrée à la photographe Isabelle Rozenbaum que je connais depuis longtemps. Elle était venue à la maison il y a quelques années, pour donner un cours de photo culinaire à plusieurs blogueuses bordelaises un peu perdues.

Isabelle a suivi le chantier de la Cité du Vin depuis le début de sa construction et expose 80 photos qui racontent ces 36 mois de chantier. Aujourd’hui l’accès aux expositions temporaire est inclus dans le prix d’entrée, mais c’est à partir de mars 2017 la première véritable exposition temporaire payante sera proposée aux visiteurs. Elle va se pencher sur la poésie des cafés, de Manet à Picasso. Elle rassemblera une centaine d’œuvres illustrant le rôle essentiel des cafés dans la création et la société depuis la fin du XVIIIe siècle.

16

11

14

17

12

15

2ème étage

C’est le parcours permanent [4]. Cet espace représente plus de 3.000 m2 sur la Cité du Vin. Il permet de découvrir les univers du vin en 19 étapes. La visite se fait à l’aide du compagnon de voyage, un outil de la taille d’un smartphone comportant pas moins de 10 heures de contenu interactif et doté d’un casque qui a la particularité de ne pas coller aux oreilles pour profiter de l’audioguide mais ne pas être isolé des bruits extérieur. Le sens de la visite est libre, le contenu s’adapte au circuit que l’on fait.

9

7ème étage

On y retrouve le restaurant “Le 7” [5], avec une vue panoramique sur Bordeaux. Je n’ai pas pu le visiter lors de la visite, tout n’était pas terminé la veille de l’ouverture, mais on peut y déguster des mets issus de produits régionaux de saison, que le Chef accommode aux saveurs du monde. Côté vins il y a des bouteilles venant de 50 pays producteurs au monde avec plus de 500 références à la carte. La salle dispose de 70 couverts ainsi que 30 sur la terrasse semi-ouverte.

Le restaurant est ouvert tout au long de la journée avec différents moments, que ce soit des cours de cuisine, déjeuners, goûters, afterworks et dîners. Le restaurant est exploité par Nicolas Lascombes, également propriétaire de la Brasserie Bordelaise à Bordeaux, du Bouchon du Ferret, de l’Hôtel de la Plage au Cap-Ferret, et de La Terrasse Rouge à Saint-Emilion.

J’ai cru comprendre qu’il y aurait également un brunch le dimanche, à tester ! Côté tarifs, le plat du jour est à 15 €, la formule 3 en 1 à 25 € et les formules midi et soir à 35 € pour deux plats, 45 € pour trois plats. Je vous en parle très vite car je n’ai pas pu attendre, nous y avons été samedi soir.

24

21

22

8ème étage

Tout en haut de la Cité du Vin, au 8ème étage, se trouve le belvédère, point d’orgue de la visite du parcours permanent. On a une superbe vue sur Bordeaux, à 360°.

Lors de l’achat d’une entrée au parcours permanent, on a accès au Belvédère à la dégustation d’un verre de vin issu des meilleurs vignobles du monde. L’assortiment de vingt vins sera régulièrement renouvelés. Pour les enfants ils auront également accès à une gamme de jus de raisins spécialement sélectionnés pour eux. J’ai adoré cet espace, avec son lustre monumental composé de milliers de bouteilles et un comptoir en chêne de 10 mètres de long.

23

Et ça coûte combien ?

Là c’est la mauvaise nouvelle du jour … le plein tarif adulte est à 20 euros, 16 euros pour les handicapés, moins de 23 ans et demandeurs d’emploi. Pour les enfants c’est gratuit en dessous de 6 ans, 8 euros jusqu’à 11 ans et 10 euros jusqu’à 17 ans. Mais franchement pour les moins de 6 ans … j’irai visiter sans mon fils ce sera bien plus simple ce n’est pas hyper adapté pour les tous petits.

Sinon, il y a un abonnement de proposé : il est valable un an et donne un accès illimité au parcours permanent, aux expositions temporaires et au belvédère (dans la limite de 5 dégustations sur l’année), à un tarif préférentiel pour les accompagnants (4 maximum par visite), à des tarifs avantageux à la boutique de la Cité du vin et à des remises et cadeaux au restaurant Le 7 et dans les espaces Latitude20. Pour une personne cela coûte 48 euros, pour deux 84,50 €. Cela me semble une bonne idée pour les Bordelais.

Par contre, attention pour les visiteurs de cet été : afin de profiter de conditions de visite optimales, les billets d’entrée pour le parcours permanent sont horodatés. Il faut sélectionner le jour et l’heure de la visite quand on achète ses billets. Bon plan aussi a partager avec vous, optez pour le billet électronique, acheté en ligne sur le site de la Cité du Vin, il est coupe-file.

10

Comment accéder à la Cité du Vin ?

Evitez de venir en voiture. Le quartier est en travaux, c’est un peu la galère et le parking provisoire ne compte que 250 places. Sinon, optez pour les parkings situés au Quai des Marques. L’idéal est de venir en tram (ligne B, arrêt “Cité du Vin”, en bus (liane 7, Corol 32, Citéeis 45 tous à l’arrêt Bassins à Flot) ou en VCub. Pour les navettes fluviales elles ont un ponton à la Cité du Vin, c’est magique d’arriver par le fleuve (mais on laisse ça aux touristes) ! Mais si vous tenez vraiment à venir en bateau, optez pour le Batcub, arrêt “Les Hangars” .