- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Conserves de pâté de porc faites maison

Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois, mais j’habite dans l’agglomération Bordelaise, en bordure de la zone maraîchère d’Eysines, une zone protégée de toute construction et qui est réservée aux cultures. Petit à petit le nombre de maraichers présents sur la zone diminue, mais c’est vraiment top de pouvoir acheter mes légumes directement sur les exploitations qui font de la vente directe, comme le Jardin d’Ethan [1], ou par le bais de mon Amap [2], chez Aurore et Philippe Sournac.

A peine un peu plus loin (300 mètres, 500 max !), un autre producteur, Pierre Gratadour [3], fait également de la vente directe et propose plusieurs fois par ans des marchés fermiers ou sont réunis une vingtaine de producteurs, avec aussi bien de la viande de boeuf, de porc, des volailles, des fruits et plein d’autres choses à manger. Je suis toujours occupée ou pas informée de l’évènement, alors je n’ai ai jamais mis encore les pieds.

Par contre, mes parents ne le loupent pas, et me font penser à passer ma commande avant. La dernière fois j’avais commandé des filets mignons de porc et des saucisses qui étaient extra, là j’ai commandé en plus un rôti de porc, du saucisson et une préparation à pâté, déjà assaisonnée et prête à mettre en bocaux (à base de chair, gras et foie de porc, d’épices et de sel et poivre).

1

J’ai trouvé l’idée sympa de me préparer de petits bocaux de pâtés maison, parfumés avec un peu d’épices, ou des fruits secs, a ouvrir lors d’apéro. C’est plus sympa avec des rondelles de baguette grillées que des chips ou des gâteaux apéro, non ?

Pour faire vous aussi vos pâtés sans trop savoir gérer les proportions de viande et d’assaisonnements à utiliser, et si vous n’habitez pas proche de Eysines ou du Haillan pour profiter du prochain marché fermier, n’hésitez pas à demander conseil à votre boucher charcutier il pourra lui aussi vous préparer une chair à pâtée prête à cuire.

6

Pour mes assaisonnements (7 pots de 200 g de pâté), voici comment j’ai procédé :

4

J’ai utilisé de petits bocaux le Parfait, avec un couvercle à visser. C’est ceux que j’utilise pour mes conserves de rillettes de maquereaux, le format est pratique pour les apéros.

Avant utilisation, je nettoie au produit vaisselle et à l’eau très chaude mes bocaux et les couvercles à visser. Je les stérilise ensuite au four (100° pendant 30 minutes) pour enlever toutes les bactéries. Je remplie ensuite mes bocaux, je les ferme avec une opercule neuve (il faut en changer à chaque stérilisation), je rajoute le couvercle à visser et je stérilise le tout.

5

Pour les stériliser, c’est possible de le faire dans une casserole d’eau bouillante. Mon four vapeur me permet de le faire, je trouve ça bien pratique. Il faut compter 3 heures de stérilisation pour que les conserves soient sûres.

3

Ne pas oublier d’ailleurs après la stérilisation de vérifier que l’opercule soit bien soudée au bocal. Ensuite vous n’avez plus qu’à coller des étiquettes dessus pour les identifier et vous pouvez les oublier jusqu’à un an avant de les consommer. Pratique, non ?

2

Voici celui au poivre vert, juste après cuisson. La stérilisation n’a pas fonctionné sur ce bocal, l’opercule ne s’est pas collée. C’est pas bien grave, cela nous a permis de le goûter hier soir. Il était délicieux, la farce n’est pas hachée trop fine, il y a des morceaux et mon assaisonnement au poivre vert était parfait, tout comme la cuisson. Vivement la découverte des autres versions !


D’autres recettes de conserves maison :


audreycuisine

Nouveauté de rentrée !

Mon nouveau livre de recettes Le meilleur de ma p’tite cuisine” est est pré-vente sur Amazon [6]Si vous voulez le recevoir le jour de sa sortie n’oubliez pas de le commander ! A l’intérieur, pas moins de 80 recettes, les meilleurs du blog mais aussi plein de nouvelles recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres pour égayer votre cuisine du quotidien