Crémeux de chou fleur au Caviar [Noël 2017]

Pour nos menus de fête, c’est l’occasion de se faire plaisir et de mettre les p’tits plats dans les grands. Pour cela les produits classiques incontournables des fêtes ont toujours la côte, comme le plus luxueux de tous, le caviar. Si vous pouvez vous permettre cette petite folie, sachez qu’on produit en Aquitaine de délicieux Caviar, comme le Caviar de Neuvic.




 

Les esturgeons sont élevés en Dordogne, sur un domaine de 20 hectares en bordure de l’Isle. Quand les femelles sont pleines, on récupère les œufs qui sont rincés, triés minutieusement et salés afin de devenir du Caviar. Chez Caviar de Neuvic on fait tout pour proposer le top du top du Caviar, cela commence par donner toute l’attention qu’il faut aux esturgeons pour grandir dans des bassins avec de l’espace, une eau claire et sans trop de manipulations humaines. Ils sont  nourris avec des aliments bio et sans ogm.

Pour respecter au mieux ce produit, j’aime le proposer dans des recettes très simples pour éviter de masquer sa saveur. J’aime l’associer aux oeufs, aux noix de St Jacques, aux pommes de terre et au chou fleur. Il n’est pas nécessaire d’en avoir une grande quantité dans son assiette pour profiter de son goût, alors j’aime le proposer en touche gourmande et festive sur un plat ou sur une bouchée apéritive.

C’est donc une recette de verrines à base d’un crémeux de chou fleur que je vous propose. Pour avoir une bouchée pleine de goûts j’ai poussé le vice jusqu’à faire mon propre bouillon de légumes pour éviter de dénaturer mon crémeux avec les saveurs un peu plus artificielles des cubes de bouillon. Le résultat est fantastique ! En plus c’est une recette que vous pouvez préparer d’avance, vous n’aurez qu’à faire le dressage au dernier moment. Accompagné d’une coupe de Champagne brut c’est un apéritif luxueux qui ne pourra que surprendre vos invités pour Noël.




Ingrédients (8 personnes)
15 g de caviar de Neuvic Baeri Signature (soit 1/2 boîte)
1/2 chou fleur très frais

3 cuillères à soupe de (très bonne) crème épaisse
1 carotte
1 poireau
1 bouquet garni
1 oignon
Sel, poivre
Huile d’olive

– Préparer le bouillon de légumes : rincer la carotte, la peler et la couper en rondelles. Fendre le poireau, enlever le pied, le rincer et le couper en tronçons. Peler et couper l’oignon en quartiers.

– Faire chauffer une grande casserole avec un filet d’huile. Y faire revenir pendant 10 minutes les morceaux de carottes, poireaux et oignons. Mouiller avec deux litres d’eau, ajouter le bouquet garni et du sel. Laisser cuire à petit bouillon pendant 45 minutes pour obtenir 50 cl de bouillon bien concentré. Filtrer et réserver le bouillon.

– Pendant ce temps, couper le chou fleur en petites fleurettes, les rincer à l’eau. Les blanchir dans une casserole d’eau bouillante salée pendant 5 à 8 minutes (selon la taille des fleurettes, elles doivent être moelleuses). Égoutter, rafraîchir sous l’eau froide.

– Mixer le chou fleur dans un blender avec la crème et le bouillon. Ajustez la quantité de bouillon pour obtenir une crème de chou fleur pas trop liquide. Goûter pour ajuster l’assaisonnement en sel et poivre.

– Verser dans des verrines et conserver au réfrigérateur jusqu’au moment du service. Ajouter une petite cuillère de caviar de Neuvic sur les verrines juste avant de les servir et régalez-vous.

 

Si votre budget ne vous permet pas de découvrir le Caviar de Neuvic (la boîte utilisée pour ma recette est vendue 69 euros), mais que vous avez envie de titiller vos papilles avec des saveurs de caviar et d’esturgeon, ne loupez pas les produits d’épicerie fine vendus sur la boutique en ligne Caviar de Neuvic. Les rillettes d’Esturgeon aux herbes, à la truffe d’été ou aux baies roses & caviar sont sublimes, et vendues à partir de 8 euros le pot.

Les pots sont généreux pour réaliser plein de toasts (sur de pain de campagne toasté ou des blinis), les rillettes aux saveurs franches et à la texture crémeuse. J’ai adoré celles à la truffe d’été avec un goût de truffe très présent.

 

Il existe également un beurre de caviar, proposé dans sa jolie boîte jaune à 25 euros. J’ai trouvé la couleur déroutante, mais tartiné sur des mouillettes de pain pour accompagner un oeuf à la coque, c’est extraordinaire, on retrouve vraiment la saveur iodée du caviar. Déposé en touche finale sur un pavé de cabillaud ou mélangé à des tagliatelles accompagnées de lamelles de saumon fumé c’était également un p’tit plaisir gourmand que je me suis gardée pour moi toute seule !

Article sponsorisé

 


Audreycuisine

3 Commentaires

  1. Avatar
    Sonia décembre 07, 2017

    Et en plus, c’est une jolie présentation!

  2. Avatar
    Claudine décembre 11, 2017

    Je vais tester avec des œufs de truite qui explose en bouche quand on les mange, ça devrait bien faire, je les trouve chez un petit producteur local. Hum je voudrais déjà y être pour tester

  3. Avatar
    Audreycuisine décembre 12, 2017

    @ ca devrait être très sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*