- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Ma pâte à tartiner maison

Ca fait quelques temps que certains trucs trottent dans ma tête pour réduire nos déchets, mieux utiliser nos ressources et faire un peu plus attention à la planète à notre p’tite échelle. Bon forcément c’est pas simple, mais je me dis que toutes les p’tites choses que je fais au quotidien comme bien trier mes déchets, utiliser mon bac à compost dans le jardin et essayer d’acheter plus en vrac pour limiter les déchets sont déjà un bon début.

Et ce qui est chouette c’est de voir que les copines (coucou Sandrine & Jenny !!) ont les mêmes idées même si toutes les deux font beaucoup plus loin dans leur démarches. Alors quand j’ai vu que ma soeur faisait elle même sa pâte à tartiner pour le p’tit déjeuner, que sa recette se conservait longtemps à température ambiante et qu’elle était totalement adaptée au robot cuiseur, là le Cook-Expert, je me suis dit qu’il serait temps de m’y mettre.

L’occasion d’utiliser du chocolat (j’en ai toujours trop dans mes placards), mais également la boîte de lait concentré qui dort dans un placard et de réutiliser un bocal en verre que j’ai déjà. Pour cette recette je n’ai donc acheté que du chocolat praliné, donc c’est bien plus économique que de racheter de la pâte à tartiner sans huile de palme, non ?

Et ce qui m’a fait encore plus plaisir, c’est que le résultat de cette pâte à tartiner est top. Elle reste bien moelleuse dans son pot et mes deux gourmands l’ont trouvé parfaite. Je crois que j’ai fini d’acheter sa version industrielle !

 

 

Ingrédients (2 bocaux)
200 g de chocolat praliné (le Nestlé dessert est sans huile de Palme)
100 g de chocolat noir
1 boîte de lait concentré sucré (397 grammes)
30 g d’huile de noisette

– Casser le chocolat en carrés ainsi que le praliné. Les concasser au robot pendant 30 secondes (pulse sur mon Cook-Expert).

– Ajouter le lait concentré et l’huile de noisette.

– Programmer pour 10 minutes à 60° en augmentant progressivement la vitesse de 3 à 5.

– Verser dans deux bocaux en verre (préalablement lavés et ébouillantés), les fermer.

– Conserver à température ambiante pendant 1 mois.