Vins

Visite d’une Tonnellerie Bordelaise

– Cet article écrit par Audrey pour Ma P’tite Cuisine
est sponsorisé par Baron de Lestac –

Le week-end dernier avait lieu sur Bordeaux le très bel événement de Bordeaux Fête le Vin. Pendant cinq jours la ville s’est transformée pour accueillir sur les quais de la Garonne les Grands Voiliers ainsi que les pavillons de dégustation des vins des différentes appellations présentes en Nouvelle Aquitaine.

 

Après un délicieux déjeuner au Restaurant l’Atmosphère à Saint Germain du Puch ou j’ai pu découvrir un accord gourmand entre le vin rouge Baron de Lestac et un tournedos de magret de canard, j’ai eu la chance de pouvoir visiter la Tonnellerie Quintessence à Beychac-et-Caillau.

Cette tonnelerie est située dans l’Entre deux Mers, en plein coeur du vignoble Bordelais. Il faut savoir que la tonnellerie est une activité artisanale dans laquelle le savoir-faire des tonneliers assure la qualité de la production.

Chaque barrique est conçue à la demande, selon un cahier des charges bien précis élaboré par le client. Baron de Lestac fait produire ici les barriques qui serviront à vinifier ses vins rouges. Baron de Lestac travaille essentiellement avec des viticulteurs sur l’AOC Bordeaux, le savoir faire local leur permet de produire des vins typiques à un prix très accessible (moins de 4 euros la bouteille).

Chez Quintessence, le travail de la tonnellerie commence sur la sélection des chênes, dans les forêts les plus réputées ou l’on retrouve des arbres les plus droits, au grain serré. Les arbres sont découpés en planches de chêne, les merrains, et devront d’abord sécher plusieurs années à l’air et subir les effets du vent, de la pluie et du soleil. Ils seront découpés à ce moment en planches de la même longueur, les douelles.

Les douelles sont ensuite assemblées et cerclées pour former les barriques. Afin de donner une forme arrondie à ces douelles, on humidifie le bois qui est chauffé sur un feu jusqu’à ce qu’il obtienne sa forme arrondie. Le cerclage permet de maintenir les planches et d’assurer l’étanchéité du tonneau.

Le tonneau est ensuite chauffé une deuxième fois, c’est sa “cuisson” qui donnera des arômes plus ou moins épicés, boisés, vanillés au vin. C’est une étape très technique ou la température est maîtrisée et ajustée par ordinateur pour coller au cahier des charges de Baron de Lestac.

Par exemple, pour le rouge Baron de Lestac, qui est élevé en fûts de chêne, le bois de la barrique apporte plus de caractère, de tanins et les précieux arômes vanillés ou de noisette.

Après cette découverte très instructive, nous nous sommes rendus sur Bordeaux Fête le Vin pour déguster les différents vins Baron de Lestac (blanc, rouge, rosé), sur la terrasse en hauteur face au Krusenshtern, le deuxième plus grand voilier au monde. C’était un moment bien sympatique !

Si vous voulez en savoir plus sur les différents métiers du vin et découvrir en vidéo la fabrication des barriques, n’hésitez pas à regarder les vidéos très instructives sur le site de Baron de Lestac.

– L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *