BavaroisDesserts de Noël

Bûche de Noël à l’abricot et au caramel [Noël]

Aujourd’hui nous sommes le premier décembre, c’est le moment tant attendu ou nous pouvons lancé le décompte des jours avant Noël. Alors avez-vous déjà pensé à votre menu de fête ? Qu’allez-vous cuisiner pour régaler vos proches ?

Moi je n’ai pas encore réfléchi à mon menu, mais cette année j’ai envie de faire mes propres desserts, alors il est temps de faire mes premiers tests pour mes bûches maison. Pour cela, cette année je me suis un peu mieux équipée que les années précédentes.

 

 

J’avais des gouttières à bûches en PVC mais qui se sont cassées à être mal rangées dans les placards. Pour plus de facilité et les conserver des années, mon nouveau moule vient de chez Guy Demarle dont la qualité n’est plus à démontrer.

Pour varier les décors des bûches, on peut même glisser au fond des moules un tapis en relief qui apporte ce petit plus très sympa en déco et un brillant parfait sans même avoir à faire un glaçage.

Le moule est renforcé, c’est à dire que même rempli il conserve sa forme et c’est vraiment un plus pour avoir un dessert parfait. Si vous souhaitez acheter le même matériel que moi, vous pouvez soit contacter un vendeur à domicile Guy Demarle ou bien commander en ligne sur leur site internet, la boutique de Noël regorge d’ustensiles pratiques pour nous faire cuisiner !

Côté épicerie, j’ai craqué sur pas mal de choses chez Cook-shop pour réaliser mes bûches de Noël, que ce soit les chocolats de qualité (Cacao Barry ou Valrhona), les purées de fruits plus pratiques que d’utiliser les fruits surgelés ainsi que toutes les petites déco pour rendre nos gâteaux inoubliables.

Je craque totalement sur le chocolat Zéphyr caramel, un chocolat blanc caramélisé qui est totalement addictif ! Je l’adore à grignoter comme ça, et dans les desserts il est fabuleux.

Pour cette première bûche, je vous propose une recette simple, si vous n’avez jamais fait de bûche, c’est avec cette recette que vous pouvez vous lancer. Il y en a d’autres sur mon blog, je vous les ajoute en bas de cet article, mais avec plusieurs couches donc des réalisations un peu plus complexes. Là en prenant le temps, en étalant la préparation sur deux jours (2 fois 30 minutes maximum) vous allez y arriver.

Par contre rien de vous empêche de réaliser cette recette dès maintenant et jusqu’à quelques jours avant les fêtes, vous n’aurez plus qu’à la faire décongeler pendant 6 heures au réfrigérateur avant de la déguster. Pensez cependant à conserver le moule une fois la préparation congelée dans une boîte hermétique pour lui conserver toutes ses saveurs.

Et n’hésitez pas non plus à vous amuser avec cette base : remplacez la purée d’abricot par du cassis ou de la framboise, le chocolat blanc au caramel par du chocolat blanc ou au lait, et parfumez le biscuit madeleine avec une épice ou du zeste de citron. Une fois qu’on a la bonne base et les proportions il est possible de tout faire !

  

A préparer deux jours à l’avance

Insert abricot & vanille 
200 g de purée d’abricots
3 g de gélatine en feuilles
1/2 gousse de vanille

– Réhydrater la gélatine dans un bol d’eau. Égoutter les feuilles.

– Récupérer les graines de la gousse de vanille, les mélanger avec la purée d’abricots. Faire tiédir le tout dans une casserole. Ajouter la gélatine dans la casserole. Mélanger.

– Verser le tout dans trois empreintes mini cakes en silicone. Laisser refroidir 30 minutes au réfrigérateur puis congeler pendant au moins 12 heures.

Feuillantine caramel
100 g de chocolat blanc caramélisé (Zéphyr Barry ou Dulcey Valrhona)
30 g de crêpes dentelles
10 g de beurre

– Verser le chocolat dans une casserole. Le faire fondre au Bain-Marie avec le beurre, mélanger.

– Ajouter les crêpes dentelles écrasées, bien mélanger.

– Verser le tout sur un tapis en silicone pour former un rectangle de la taille de la base du moule à bûche. Lisser à la spatule pour avoir une épaisseur homogène.

– Congeler pendant au moins 12 heures.

A préparer la veille

 

Biscuit Madeleine
50 g de farine de blé
50 g de sucre de canne blond
50 g de beurre fondu
1 oeuf
1 pincée de sel
1 pincée de levure

– Fouetter au robot le sucre et l’oeuf jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine tamisée, le sel, la levure et le beurre fondu.

– Répartir la pâte dans le flexipan plat et enfourner pour 10 minutes de cuisson à 200°. Surveiller pour que la pâte ne colore pas trop.

– Laisser refroidir sur une grille puis découper un rectangle de la taille du moule à bûche.

Mousse au caramel
200 g de chocolat blanc caramélisé (Zéphyr Barry ou Dulcey Valrhona)
6 g de feuilles de gélatine

10 cl de lait
20 cl de crème liquide fleurette entière

– Réhydrater la gélatine dans un bol d’eau. Égoutter les feuilles.

– Faire bouillir le lait dans une casserole, le verser sur le chocolat. Mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu.

– Ajouter la gélatine, mélanger. Conserver à température ambiante et mélanger régulièrement pour faire baisser la température du mélange.

– Monter la crème en chantilly, l’ajouter au mélange précédent.

 

 

Assemblage

– Déposer le moule décor au fond du moule à bûche, poser le moule à bûche sur un plateau. Verser 1/3 de la crème caramel dans le moule.

– Démouler les inserts à l’abricots congelés, les positionner les uns à côté des autres sur la mousse caramel. Recouvrir avec le reste de mousse caramel et  tapoter le plateau pour faire partir les bulles d’air.

– Déposer dessus la feuillantine caramel congelée. Elle était un peu grande j’ai du la recouper, elle s’est cassée, attention à bien la dimensionner avant congélation.

– Recouvrir avec le biscuit madeleine badigeonné d’un peu de confiture d’abricot (face confiture contre la feuillantine). Volontairement je ne l’ai pas imbibé de sirop, car le gâteau va décongeler avant le service et il permettra d’absorber si besoin l’humidité, et la confiture permet de le coller à la feuillantine en rappelant le goût abricot de l’insert.

– Congeler au moins 12 heures le gâteau avant de le démouler sur un plat de service. Il faudra compter 6 heures de décongélation avant de le déguster. Pour le couper, optez pour un couteau à pain, la feuillantine casse un peu à la découpe mais c’est tellement bon qu’on oublie ce petit désagrément.

– Décorer comme vous le souhaitez avec des déco en sucre, en plastique ou en chocolat.

D’autres recettes :

Mini bûches chocolat & mangue pour votre dessert de Noël

Recettes de la Buche de Noël, vanille & caramel

Bûche de Noël, mousse au citron vert, framboise & biscuit matcha




Tags:

4 commentaires

  1. A tester d’urgence, je viens justement de recevoir la purée d’abricot du site de Guy Demarle belle coïncidence
    Merci

  2. J ai toujours dit que je ne ferais jamais de bûche car trop difficile!!! Et bien tu m a donnée envie d essayer!!!!! Merci Audrey😘.

  3. @Sophie tu vas voir c’est très simple en fait, il faut juste s’y prendre en avance

  4. @Emeline de rien ! Bonne recette alors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *