Recettes JaponaisesIngrédients

Quels produits Japonais acheter en supermarché asiatique ?

Début janvier, j’étais pleine de bonnes intentions pour ranger et vider les placards de ma cuisine. Je l’ai tellement bien fait, qu’il me manquait pas mal de choses, et qu’en plus je suis retombée dans une période cuisine asiatique. Et oui c’est comme ça, c’est un peu mono-maniaque mais c’est ce qui me fait envie en ce moment. 

Vendredi midi, j’ai profité de ma pause déjeuner au boulot pour aller chez Eurasie, à Bordeaux Lac. Si vous ne connaissez pas, c’est un énorme supermarché asiatique sur Bordeaux, dans lequel on trouve tout pour la cuisine thaï, chinoise, japonaise, coréenne, vietnamienne, indonésienne et bien plus encore. 

Ce que j’adore c’est prendre le temps de me perdre dans les rayons, regarder les emballages, prendre le temps de lire les traductions et types d’usages de produits que je n’utilise pas d’habitude et il n’est pas rare que je revienne avec des trucs totalement méconnus qui attisent ma curiosité. 

J’y achète également tous mes basiques qui me permettent de cuisiner un peu japonais à la maison. Voici quelques produits que j’adore, et ma façon de les utiliser : 

Nouilles et riz japonais

Nouilles Soba : cuisson ultra rapide, ce sont des nouilles de sarrasin fines qui sont délicieuses dans des soupes, ou des bouillons. J’aime bien les faire sauter rapidement à la poêle également avec quelques légumes.

Nouilles Soba au thé vert : souvenir du Japon, je les adore servies froides, à tremper dans une sauce Tsuyu (sauce soja parfumée à la bonite) faite maison ou achetée toute prête également en magasin asiatique.

Nouilles Udon : des nouilles blanches un peu épaisses. Je suis toujours surprise de voir noté sur le paquet “fresh noodle” alors qu’elles sont en sachet sous vide et se conservent à température ambiante. Leur cuisson est très rapide et je les trouve bien meilleures que les nouilles instantanées chinoises qui sont bourrées de mauvaises graisses. Ici la compo est bien meilleure.

Riz Sushis : le riz japonais est un riz un peu rond, à grains courts qui se tient bien pour le manger à la baguette. Je l’achète habituellement en magasin bio, mais il n’est pas vraiment donné pour en cuisiner régulièrement, alors à Eurasie j’en trouve du plus basique, parfait pour accompagner des boulettes de poulet caramélisées ou du saumon teriyaki. 

Epicerie

Chapelure Panko : cette chapelure donne un résultat bien plus croustillant que notre chapelure traditionnelle pour des panures légères et croustillantes. Indispensable pour réussir les escalopes de porc pané Tonkatsu même si franchement le prix payé chez Eurasie est un peu abusé (5 euros). Je l’ai acheté car j’avais prévu de refaire des Tonkatsu mais bon quand même …

Furikake : ce sont des épices pour parfumer le riz ou les oginiri, cela se saupoudre dessus. Il y a plusieurs parfums, je les aime bien  ça apporte un peu de couleurs et de saveurs, c’est ludique et joli.

Katsuobushi : ce sont des copeaux de bonite séchés. C’est l’ingrédient indispensable pour réaliser son bouillon dashi maison, mais également pour rajouter en topping sur des okonomiyaki, des galettes de chou japonaises. A tester très vite ! 

Miso : mon préféré c’est le miso blanc ou shiro miso, parfait pour faire sa soupe miso maison. J’aime bien sinon le miso au dashi, je vous en ai déjà parlé ici

Tofu : je ne l’achète pas forcément en magasin asiatique, pour le tofu ferme je prends souvent en magasin bio celui de Locadelice, il est produit en Gironde à côté de chez moi à partir de soja du Sud-Ouest bio. Par contre, j’achète le tofu soyeux japonais, car sa texture est vraiment différente du tofu soyeux que l’on trouve en bio. Il est parfait pour en ajouter des dés dans une soupe miso.

Sauces

Saké : il existe au Japon deux sortes de Saké, celui accompagne tel un vin un repas, et un autre Saké, pour la cuisine. C’est celui-ci que j’ai acheté il apporte une saveur bien agréable aux sauces et marinades.

Mirin : c’est un alcool de riz, un peu comme le Saké, mais plus sucré. Il est indispensable pour les recettes, pour réaliser des sauces sucrées salées ou pour faire revenir des légumes au wok. J’ai épuisé mon stock de mirin acheté au Japon, il était artisanal et vraiment unique, et je suis un peu déçue par ce dernier, prochaine fois j’opte pour une autre marque car celui ci est un peu trop sucré. 

Sauce Tonkatsu : une sauce épaisse sucrée salée qui se sert avec les escalopes panées dont je vous ai parlé plus haut, mais également sur les okonomiyaki. 

Sauce soja : j’achète toujours la même, la classique Kikkoman. En grande bouteille, bien plus économique que celle qu’on achète en grandes surfaces. J’aime bien prendre la version moins salée également, pratique pour certaines recettes qui peuvent être vite trop salées si on met un peu trop de sauce soja dedans. 

Sauce soja sucrée : ce n’est pas vraiment japonais la sauce sucrée, je n’en ai jamais trouvé au Japon, mais ça plait beaucoup en France ! Mais c’est une p’tite sauce que j’aime bien pour faire caraméliser des dés de tofu ou de poulet avec des graines de sésame, ou pour accompagner un bol de riz nature.

Sauce Ponzu : c’est une sauce soja additionnée de jus de Yuzu ou de Sudachi. Je l’aime bien avec des sashimis de poissons, pour une marinade de crevettes, de saumon, son p’tit côté frais et acidulé est très agréable.

Sauce Tsuyu : c’est la sauce soja parfumé au dashi pour accompagner les nouilles froides. 

Pour moi tous ces produits constituent la base de ma cuisine japonaise, combinés à des ingrédients faciles à trouver on arrive à faire de délicieuses recettes aux saveurs Japonaises.

Je serai curieuse d’ailleurs de savoir lesquels de ses produits (ou d’autres) se trouvent dans vos placards !

Tags:

3 commentaires

  1. Bravo pour cet article et je valide tous les produits …Je rajouterai juste car j’en ajoute un peu partout des graines de sesame( noir ou blanc) séchées et grillées…J adore

  2. Très intéressant comme article. Moi j’utilise la sauce soja de Kikkoman réduit en sel et la sauce soja sucrée avec du riz c’est top!!! mais je testerais bien les autres sauces. Merci pour cet article. Bonne journée.

  3. La sauce soja sucrée. Ça doit faire le même effet au Japonais qu’une crêpe chocolat fruits de mer à un breton. Un peu comme un mix entre une déclaration de guerre et l’ultime insulte à leur cuisine. 😀

    On n’en trouve pas au Japon et les Japonais ne veulent pas y croire si on leur dit que des gens font ça à leur cuisine en France. Il y a même des blagues à ce sujet au Japon. Bon dans ton cas, tu l’utilises pas avec les sushi et maki donc l’honneur est sauf 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.