- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Asperges vapeur, chapelure croustillantes

Je les attendais avec impatience, ça y est les premières asperges du Blayais on sorties le bout de leur nez. Tous les ans un producteur vient sur le marché de Eysines, il y a toujours la queue car elles sont extra.

Pour les premières de la saison, j’ai imaginé en p’tite recette toute simple pour apporter un peu de peps à des asperges [1] cuites à la vapeur, et c’était topissime. L’avantage de cette recette est que vous pouvez la préparer à l’avance, et la passer au four 10 minutes avant de passer à table.

Elles sont délicieuses en entrée, natures, ou bien pour accompagner un poisson vapeur ou grillé, à vous de voir. Je les ai également proposées lors d’un brunch pour Pâques, elles ont eu aussi beaucoup de succès.


Comment cuire les asperges ?

Les asperges font parti pour moi des légumes les plus délicats à cuire. Je ne cuisine pas de la même façon les asperges blanches que les vertes, aujourd’hui je me concentre sur les premières. Elles doivent cuire à l’eau ou à la vapeur, pour être moelleuses à coeur. 

Les pointes étant plus délicates, la cuisson à l’eau peut les maltraiter, c’est pour cela que je la déconseille. Je préfère privilégier la vapeur. J’aime bien cuire mes asperges dans mon four vapeur, c’est pratique pour les grandes quantités et une cuisson homogène car la plaque perforée est grande. Il faut compter environ 30 minutes de cuisson pour des asperges moyennes.

Mon autre méthode de cuisson préférée pour les asperges, c’est la cocotte minute [2]. Elles cuisent à la vapeur, et il faut compter à peine 10 minutes quand la cocotte se met sous pression. C’est beaucoup plus rapide pour se régaler plus souvent ! 

Pour la cuisson à la cocotte, il m’arrive comme ici quand les asperges sont grandes de les couper en deux. Je dispose les pointes sur le dessus du panier vapeur, car elles sont plus fragiles. 


Quels ingrédients utiliser pour cette recette ?

Pour obtenir une chapelure croustillante et aérienne j’utilise de la chapelure japonaise, Panko. Elle se trouve facilement en épicerie asiatique, et côté texture elle n’a rien à voir avec notre chapelure classique. Elle apporte un côté croustillant et aérien incomparable. Pour pouvez la trouver également en ligne, ici par exemple, c’est la même que j’ai utilisé pour mon cabillaud au four [3]

J’ai ajouté du jambon de Parme que j’ai fait sécher au four, refroidir puis que j’ai mixé. Il apporte sa saveur à la chapelure, tout en subtilité. Vous pouvez le remplacer par une autre variété de jambon cru de votre choix.