Recettes Japonaises

[Japonaiseries] le wasabi frais d’Azumimo

Wasabi frais japonais

Le Japon est vraiment un pays qui m’a marqué et qu’il me tarde de continuer à découvrir. Alors pour le moment je savoure le Japon depuis ma p’tite cuisine avec de nombreuses découvertes et rien que ça me fait vraiment plaisir et j’espère que cela vous donnera aussi envie de voyager dans vos verres et dans vos assiettes avec moi.

Quand j’étais au Japon j’ai adoré déguster des sushis qui étaient déjà assaisonnés quand on les posait dans une coupelle devant moi, avec un coup de pinceau de sauce soja et une pointe de wasabi frais.

Rien à voir avec nos sushis “français”, on était sur de la grande gastronomie et l’expérience était folle ! Cette petite touche de wasabi sur le sushi n’avait rien à voir avec ce que je connaissais.

Car en France le wasabi que nous pouvons déguster avec nos sushis est une sorte de pâte préparée dans les restaurants japonais (du wasabi en poudre mélangé à de l’eau), ou se trouve en sachets ou en tubes dans les épiceries asiatiques et n’a rien à voir avec le goût de la racine fraiche de wasabi. Souvent cette pâte ne contient pas un gramme de véritable wasabi, mais juste du raifort et du colorant, c’est donc beaucoup moins subtil, même si ça fait le job. 

C’est comme un bon bouillon de poulet maison et un bouillon cube … ça se remplace mais ça n’a pas le même goût ni la même intensité. Alors quand j’ai pu préparer et goûter du véritable wasabi en France, l’expérience était folle et gourmande et pleine de découverte !

Le wasabi est plante, il est cultivé dans une région montagneuse, et le plus réputé vient d’Azumino. L’eau de source qui vient de la fonte des neiges des Alpes Japonaises est riche en nutriments et a une température constante, ce qui permet de faire pousser très facilement le wasabi dans l’eau pour qu’il donne le meilleur de lui même.

Sa culture est longue, il faut 15 à 24 mois pour obtenir une belle racine, ce qui explique son prix qui peut aller autour de 20 euros la racine. La pandémie que nous connaissons tous en ce moment nous permet de pouvoir le découvrir plus facilement. En effet, habituellement, il est acheté aux producteurs principalement par les chefs des restaurants au Japon. Sauf que nombreux ont été fermés ou sont encore fermés, ou ne reçoivent pas encore assez de clients.

Alors les producteurs ont tenté de nouveaux débouchés pour faire découvrir le wasabi frais, qui se trouve plus facilement maintenant au Japon (en grandes surfaces), mais également à l’étranger et donc en France dans les épiceries fines pour notre plus grand bonheur.

Voici quelques adresses ou trouver du Wazaki frais, mais également des produits typiques de la région d’Azumino :

Pour l’utiliser je l’ai simplement rincé, légèrement pelé et râpé à l’aide de ma râpe microplane. Elle râpe tellement bien, qu’elle remplace très facilement la râpe japonaise en peau de requin. Et puis tant qu’à faire elle sert aussi à autre chose ! Il faut ensuite le consommer rapidement, car il perd son piquant dans les 20 minutes, je l’ai servi avec des sushis je me suis régalée.

Le reste de la racine se conserve au réfrigérateur, dans du papier humide pendant 10 jours, mais il est également possible de le râper et de congeler le wasabi râpé pour ne sortir que ce que l’on a besoin.

Une belle expérience gustative en tout cas !

Tags:

Un commentaire

  1. Merci pour toutes ces explications documentées et gourmandes. Toujours un plaisir de lire vos publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.