Poisson

Quel poisson fumé dans nos assiettes pour les fêtes ?

Comment bien choisir son poisson fumé ?

Aujourd’hui je vous donne les astuces pour bien choisir son poisson fumé et faire le choix d’espères plus durables et issues de la pêche responsable pour éviter au mieux le saumon d’élevage dans nos assiettes à Noël.

Vous vous souvenez de Poiscaille ? Ca fait plus d’un an maintenant que je suis abonnée et adepte du casier de la mer. Je vous avais expliqué comment ça fonctionnait juste ici et ça n’a pas changé c’est toujours aussi bien. 

Poiscaille c’est une solution pratique pour savourer des produits de la mer (poisson, coquillages, crustacés) par abonnement, un peu comme une Amap mais en mieux. Car on choisi notre rythme de livraison (toutes les semaines, tous les 15 jours, une fois par mois), le point relai dans lequel on est livré proche de chez nous (souvent des commerçants super sympa), et même le contenu. 

On a le choix entre des poissons entiers, des plus gros débités en portions, des coquillages, des crustacés ou un mélange de poisson et coquillages, voir coquillages et crustacés, bref il y en a pour tous les goûts.

Tous sont issus de la pêche durable, et locale. Poiscaille achète son poisson à des petits pêcheurs qui partent à la journée au large des côtes françaises et qui ont des techniques de pêche non intrusives et respectueuses des poissons et de l’environnement. 

Vous ne trouverez pas de poissons d’élevage chez Poiscaille, comme le saumon, ni du cabillaud qui est pêché par des bateaux usines au Nord de l’Europe avec d’énormes filets, mais des poissons sauvages qui passent juste au large des côtes françaises, qui ne sont pas victimes de la surpêche et qui sont vraiment délicieux.

D’ailleurs si vous voulez tester je vous redonne mon code promo AUDREYCUISINE, votre première commande est offerte et ensuite pour pouvez gérer comme bon vous semble votre abonnement : ça vous plait vous conservez, ça ne vous plait pas vous annulez directement, car c’est un abonnement sans engagement. 

Chez Poiscaille, il y a autre chose de bien sympa, c’est qu’il y a une boutique en ligne dans laquelle on peut acheter des petits plus qui sont ajoutés à notre casier, mais dans laquelle on peut aussi acheter des produits sans avoir l’abonnement au casier. 

Sur le site il faut aller dans la rubrique boutique, renseigner son adresse pour trouver un point de livraison à proximité, puis faire ses courses. 

Les poissons fumés Poiscaille

Et moi ce que j’adore sur la boutique, ce sont les poissons fumés. Ils sont achetés aux pêcheurs et sont préparés et fumés dans des fumoirs en France. C’est un débouché de plus pour les pêcheurs qui ont parfois des stocks de poisson difficiles à revendre. 

Poiscaille travaille avec plusieurs fumoirs en France, comme Onake qui est au Pays Basque à Saint-Jean de Luz et qui fume les filets de maquereaux et de thon germon, les Etablissements Neau en Ardèche et un autre sur l’Ile de Groix. 

Comme tous les poissons, on ne les trouve pas tout le temps dans la boutique Poiscaille. Ca dépend des saisons de pêche, mais c’est comme ça qu’on se régale toute l’année avec de fabuleux produits. 

Voici mes coups de cœurs des derniers mois.

Filets de maquereaux fumés

Le maquereau fumé c’était pas trop mon truc. J’en ai déjà acheté, au poivre, et c’était quand même bien salé. Et puis j’ai goûté ceux de chez Poiscaille et ils sont trop bons ! A déguster à l’heure de l’apéro en petits morceaux, dans des rillettes de poisson, ou même pour remplacer des lardons dans une quiche ça fait parfaitement le job !

Filet de maigre fumé

Le maigre c’est un poisson que j’adore, c’est pour moi encore plus fin que le Bar, et c’est un poisson local qu’on trouve facilement en Aquitaine. J’aime bien la version fumée, surtout les beaux pavés de maigre. 

J’aime les émincer finement, et les assaisonner avec un peu d’huile d’olive, de jus de citron et le proposer à l’heure de l’apéro avec une focaccia par exemple. 

Mais dans des pâtes avec zeste de citron et huile d’olive ça fonctionne aussi à merveille !

Filet de mulet fumé

Le mulet fumé est un poisson au goût intense, comme le maquereau et le chinchard. J’aime bien l’ajouter dans mes recettes en touche iodée, gourmande et pleine de saveurs.

Ca fonctionne à merveille sur les tartines, comme ici avec de la betterave et des pickles de moutarde, ou sur des pâtes avec du zeste de citron et des herbes fraiches.

Longe de thon fumé

Vous voulez remplacer le saumon d’élevage pas très responsable ni local de vos recettes de fêtes ? Pensez au thon, que ce soit le thon blanc (germon) ou le thon rouge. Je n’ai pas encore goûté le dernier chez Poiscaille, mais le premier je l’adore. 

Le thon séché est le plus doux des poissons séchés, il a moins de caractère que le maquereau par exemple et peut s’accommoder de milles façons. 

J’aime le servir en fines tranches, façon carpaccio avec une bonne huile d’olive, des herbes fraiches et un peu de piment d’Espelette, avec des blinis et une crème au citron, ou sur des fines tartines de baguettes toastées avec du beurre aux algues.

Filet de chinchard fumé

Le chinchard c’est un petit poisson fin et allongé, un peu comme le maquereau, mais d’une saveur plus douce, que l’on retrouve en version fumé. Je l’ai adoré en rillettes pour garnir des petites bouchées apéro façon Saint-Honoré aux rillettes de poisson.

*** CODE PROMO ***

Vous souhaitez découvrir Poiscaille ?


Avec mon code promo AUDREYCUISINE votre premier casier est gratuit (2 kilos de coquillages, ou 1 kilo de poisson).

Ce code est valable dans toutes les formules d’abonnement, flexibles et sans engagement.

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour avoir indiqué la boutique.
    Etant seule c’est compliqué d’etre abonnée même avec une livraison par mois .

  2. Bonjour,
    Merci Audrey pour cet article sur Poiscaille. J’ai pris un abonnement chez eux et j’aime beaucoup.
    Pour répondre à Patricia, je suis seule donc je gère mon abonnement toutes les semaines à 19.90 € et je le gère en repoussant une semaine ce qui me fait un casier toutes les deux semaines c’est la formule qui correspond à ce que je consomme car que vous preniez un casier toutes les semaines, tous les 15 jours ou 1 par mois vous n’aurez qu’un kg de poisson (je me suis renseignée auprès de Poiscaille) et l’an dernier pour Noël j’avais commandé des huîtres plates et un crabe vivant… nous nous sommes régalés comme je me suis régalé quand j’ai eu du bar, du mulet… Bref Patricia testez vous ne risquez rien et si cela ne vous convient pas vous pouvez vous désabonner et vous recevrez un code pour vous réabonner si vous le désirez. Cordialement Martine de Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.