- Audrey Cuisine - https://www.audreycuisine.fr -

Falafels aux fèves, ou tamiya egyptiennes

Depuis plusieurs semaines, je me suis lancé le défi de vider mes placards de cuisine qui regorgent toujours de trésors, parfois oubliés, c’est le cas d’un bocal de févettes concassées séchées que j’avais acheté il y a bien longtemps pour tester la recette originale des falafels Egyptiens, ou Tamiya.

Ils ne sont pas préparés avec des pois chiches, mais des févettes qui leur donnent une couleur et une saveur différente. Et depuis que je me suis réconciliée avec ma friteuse grâce aux frites parfaites, je me suis dit que c’était l’occasion de tester !

Pour réussir cette recette à la perfection, il faut bien utiliser des févettes sèches, par des surgelées ni des fraîches, qui donneraient trop d’humidité à la recette, et vos falafels vont s’émietter lors de la cuisson. Si vous n’en trouvez pas, n’hésitez pas à les remplacer par des pois chiches secs également, surtout pas ceux en conserve, car ils ne sont pas crus mais cuits.

 

Pensez également à bien relever la pâte avant cuisson avec des épices et faites cuire un falafel pour le goûter, c’est comme ça que vous verrez si tout est ok ou si vous avez besoin de les assaisonner un peu plus.

 

Pour accompagner mes Tamiya, j’ai préparé quelques crudités, tomates et concombre et une petite sauce à la menthe et au citron, très rafraîchissante et plus légère que la sauce traditionnelle servie avec à base de Tahin ou purée de sésame.

J’ai eu la flegme de refaire mes délicieux pains pita [1] (en fait j’ai surtout pas anticipé pour le temps de levée !), alors j’ai accompagné mes tamiya de pains orientaux achetés chez Picard [2].