Etats-Unis

New-York : La Statue de la Liberté et Ellis Island (jour 1)

La semaine dernière je vous ai donné toutes mes p’tites informations pour organiser un premier voyage sur New-York, alors maintenant c’est parti pour le déroulement de notre première journée !

Notre idée était de partir à la découverte de la pointe sud de Manhattan, avec le quartier financier (Financial District), la Statue de la Liberté et Ellis Island, de quartier des historique de South Street Seaport et le site du World Trade Center avec pour objectif de terminer la journée en traversant le pont de Brooklyn pour voir la vue de l’autre côté.

Sommaire de l’article (cliquez sur les titres pour accéder rapidement aux sections) :

Time Square
Le Métro à New-York
Le Taureau de Wall-Street
Battery Park
La Statue de la Liberté
Ellis Island

Time Square

Une journée bien chargée en perspective, mais tout était calculé : nous savions qu’avec le décalage horaire, nous serions réveillés tôt ! Ce qui était le cas car à 5 heures du matin, nous étions frais et en forme pour sortir de notre hôtel Citizen M de Times Square.

Cette vision de Time Square était donc à l’opposée de ce qu’on avait aperçu la veille au soir avant de rejoindre l’hôtel : des rues désertes, pas un bruit, juste quelques voitures et des taxis, et quelques SDF. Des boutiques énormes, des écrans géants qui même en pleine nuit apportent une luminosité impressionnante, ce lieux est vraiment déconcertant !

Le Métro à New-York

Après un p’tit tour du quartier, il est temps de descendre dans une station de Métro pour nous rendre à Battery Park. Le métro New-yorkais est très facile à utiliser, il faut juste avoir en tête quelques infos :

  • Vous pouvez prendre une carte qui vous donne accès à 7 jours en illimité, c’est super pratique ! Elle s’achète dans les distributeurs automatiques dans toutes les stations, c’est la “Unlimited Ride MetroCard”. Pour 7 jours elle coûte 33 $. Sachant que le prix unique d’un ticket de métro est de 3 $, elle est vite rentabilisée et comme ça vous gagnez du temps pour relier vos différents sites à visiter.
  • Penser à toujours avoir dans les mains un plan des lignes pour identifier rapidement la direction, le début et fin de ligne. Sur les lignes qui traversent Manhattan c’est facile c’est “Uptown” pour aller vers le Nord, “Downtown” vers le sud. Pour les autres lignes quand on a compris que le Bronx est au Nord de NY, que le Queens et Brooklyn sont à l’Est c’est assez facile.
  • Guetter les infos sur les metro : il y a des lignes Express et des lignes locales. Les stations express sont identifiées par un point blanc sur la carte, les locales par un point noir. Ces métros arrivent dans les stations sur les mêmes quais et ne sont pas forcément identifiés dans la station il faut guetter l’affichage sur le côté du métro. L’avantage des express c’est qu’ils font gagner du temps quand on a un peu de trajet, alors il faut les privilégier, quitte à reprendre en fin de parcours le même métro mais en local pour terminer nos 2 stations, on gagne beaucoup de temps.
  • N’oubliez pas de regarder les panneaux d’informations. Il y a des travaux dans le métro certaines lignes sont parfois fermées, des stations non desservies, ouvrez les yeux ! En général c’est affiché en avances, nous avions par exemple le week-end la station de la 50ème rue qui était fermée.

Taureau de Wall Street

Nous prenons la ligne 1 pour nous rendre à la pointe sud de Manhattan, direction South Ferry. Il est encore bien tôt, à peine 7 heures du matin et nous remontons State Street le long de Battery Park et nous découvrons le Taureau de Wall Street, sans personne autour. C’est magique !

Ce Taureau est un sculpture en bronze, qui représente d’après l’artiste qui l’a créé la force, le pouvoir et l’espoir du peuple américain pour le futur. C’est l’emblème du quartier financier, il est très photographié par les touristes New-Yorkais.

Une légende raconte que si vous grattez le nez, saisissez les cornes et les testicules du taureau, il vous apportera de la fortune.

Battery Park

Après un petit déjeuner à emporter acheté chez Prêt à Manger (une enseigne sympa que l’on trouve un peu partout dans NY) à quelques mètres du Taureau, on se pose dans Battery Park, un endroit très sympa avec une jolie vue sur l’Hudson et la Statue de la Liberté . C’est elle que nous venons voir d’ailleurs !

Battery Park est un grand espace vert à la pointe sud de Manhattan, un endroit prisé par les New-Yorkais qui travaillent dans le quartier financier. Il y a pas mal de vendeurs dans des Food-carts, ces petits stands de nourriture à emporter.

Statue de la Liberté

Quels billets pour la Statue de la Liberté ?

Nous avons opté pour le City Pass pour économiser sur nos visites sur New-York. La Statue de la Liberté fait partie des visites possibles sur le pass, avec un billet de Ferry pour Liberty Island (pour voir la statue), puis pour Ellis Island (musée de l’immigration) et retour en Ferry à Battery Park.

Le billet donne accès également au musée de la Statue de la Liberté sur Liberty Island, mais ne permet pas de montrer au Piédestral de la statue ni même à la couronne. Ces deux visites sont à payer en plus, et surtout à réserver à l’avance il n’est pas possible de les acheter sur place.

Toutes ces infos sont accessibles sur le site officiel de la Statue de la Liberté, National Park Services et sur Statue Cruises la compagnie de bateaux qui accède à la Statue de la Liberté.

Comment s’organiser ?

Comme nous ne sommes pas les seuls à vouloir voir la statue de la Liberté, sa visite est un incontournable pour quasiment tous les touristes à New-York ! L’idéal est d’y aller tôt le matin, dès son ouverture, pour limiter l’attente.

Quand on a le City Pass, il faut se présenter au Castel Clinton, aux guichets indiqués pour récupérer nos billets. Ensuite, il faut faire la queue pour passer les contrôles (comme dans un aéroport !) puis monter à bord du Liberty Ferry.

Nous étions dès 7 h 30 en bout de file d’attente, les guichets ouvraient à 8 h 00 et les contrôles à cette heure ci se font assez vite, et nous sommes dans le premier bateau ! Objectif réussi !

Ce qui fait qu’à 11 heures nous étions de retour, il nous a fallu 3 bonnes heures pour le duo Liberty Island et Ellis Island.

Liberty Ferry

Mon chéri n’est pas très fan des bateaux, il est toujours malade. A quai, ça bougeait pas mal, mais la traversé c’est bien passée, elle est assez rapide, en moins de 15 minutes on y est !

Afin d’avoir la plus jolie vue, on nous conseille de nous mettre sur le pont supérieur, côté Battery Park. Evitez les places sur les bancs, prenez place au bord du bateau. En quelques minutes on arrive sur le quai de Liberty Island pour aller voir la Statue de la Liberté.

Liberty Island

Le City Pass nous permet de venir sur Liberty Island, de faire le tour de l’île à pied pour profiter de la vue, mais pas de venir sur le piédestal ni accéder à l’intérieur de la statue. Cela nous convenait parfaitement, nous n’avions pas envie de dépenser plus d’argent pour cette visite (il faut rajouter 28,5 $ par personne), la vue depuis le Ferry et l’île est déjà superbe ! Si vous voulez accéder à la couronne, il faut réserver quelques semaines à l’avance votre accès.

Nous avons profité de le balade autour de l’île, très agréable avec quasiment personne pour faire quelques photos et profiter de la vue.

Nous pouvions également faire le musée de la Statue de la Liberté sur Liberty Island, il est inclus sur notre billet mais nous avons fait le choix de ne pas le visiter, la journée était bien chargée. 

Après le tour de l’île et le plein de photos nous reprenons le Ferry direction Ellis Island pour visiter le musée de l’émigration qui est inclus dans le billet pour la Statue de la Liberté.

Ellis Island

A moins d’un kilomètre au Nord de la Statue de la Liberté, se trouve Ellis Island. Cette île était le passage obligé de tout immigrant sur le sol Américain, de 1892 à 1954.

Le site a été transformé en musée et sa visite est très émouvante car riche en informations, en objets et très instructive.

On y découvre le parcours souvent chaotique de tout nouvel arrivant aux USA, entre son arrivée et le dépôt des bagages dans le grand hall, son inscription au registre, les visites médicales, les refus et les renvois dans le pays d’origine. 

La visite se fait avec un audioguide en français, il faut bien compter au moins une heure pour la réaliser. J’ai adoré également la partie plus moderne qui explique le peuple des Etats-Unis et les flux de migrations actuels, les infos sur comment aujourd’hui on devient citoyen américain, bref c’est vraiment une visite très instructive, il faut vraiment découvrir ce musée pour comprendre l’histoire des Etats-Unis.

On a ensuite repris le bateau pour retrouver Manhattan et profiter de la Skyline sous le soleil qui commençait à briller dans le ciel. 

Petite astuce si vous voulez voir la Statue de la Liberté sans prendre le City Pass ou un billet pour la visiter : prenez le Ferry pour Staten Island, il est orange et très facile à voir (on le voit dans le premier épisode de Sex and the City !). On le prend à Whithehall, au Sud de Battery Park proche de la station de métro de South Ferry.

Il est gratuit et fonctionne jour et nuit. La traversée vers Staten Island prend 25 minutes, et il passe à 500 mètres de la statue de la Liberté. L’occasion de la voir de prêt sans dépenser un dollar ! 

Avant de continuer notre première journée New-Yorkaise, nous prenons un Pretzel à un vendeur ambulant dans Battery Park. Il est 11 heures on a super bien géré notre temps la suite de la journée nous attend !

Tags:

2 commentaires

  1. Super toutes tes infos, petite question est ce que l’on peut manger sur New York a des prix raisonnables à peu près équilibré ?
    Merci d’avance

  2. Je replonge dans mes souvenirs, ce fut un voyage magnifique et malgré que nous y soyons resté que 15 jours ce fut trop court et actuellement une envie indescriptible d’y retourner.
    Merci pour ce super reportage et belle journée
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *