Japon

Le Mont Sacré Mitoku

Je suis toujours dans la Préfecture de Tottori et nous quittons Kurayoshi pour découvrir le Mont Mitoku qui domine la petite ville de Misasa Onsen sur lequel a été construit une série de 7 temples, Sanbutsu-ji.

Il s’agit d’un haut lieu de pèlerinage au Japon, shintoïste et bouddhiste, qui prône l’harmonie entre l’homme et la nature, en réalisant une randonnée difficile autant physiquement que mentalement. Au bout du chemin se trouve Nageiredo, un temple classé trésor national, mais également lieux le plus dangereux du Japon.

Le pèlerinage consiste d’abord à guérir ses six sens (la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et l’esprit) dans les Onsen de Misasa dont je vous parlerai dans un prochain article, avant de purifier ses six racines (les yeux, les oreilles, le nez, la langue, le corps et la volonté) lors du pèlerinage sur le Mont Mitoku.

Cela illustre la conception très japonaise de la fusion de l’homme avec la nature et de l’importance de la méditation, de l’effort et du soin apporté à son corps et à son esprit.

Nous accédons au site par un petit parking au bord d’une route, et dès que nous passons le large Torii nous accédons à la partie sacrée du Mont Mitoku.

Le lieux est d’un calme surprenant, c’est zen et apaisant au milieu de la forêt. Il n’y a pas beaucoup de touristes dans ce coin reculé du Japon et c’est tant mieux.

Ici sont installés des statues représentant les signes du zodiac chinois, à côté d’un petit temple  qui fait office de restaurant pour les pèlerins et qui propose la cuisine végétarienne des moines.

On accède ensuite à un escalier de pierre puis à la salle du temple Sanbutsu-ji. A l’arrière du temple commence le sentier qui mène à Nageiredo.

Photo prise par Yann

Ce sentier n’utilise qu’un seul chemin que tous les visiteurs doivent emprunter pour ne pas laisser trace de leur passage dans la nature.

D’ailleurs avant de l’emprunter il y a des règles à respecter. Déjà, vu la dangerosité du lieux, il est impossible de faire le chemin seul. Il faut être minimum deux personnes, porter des vêtements et chaussures adaptées, ainsi que l’écharpe blanche du pèlerinage.

Des sandales Waraji sont proposées à ceux qui ne sont pas équipés, elles sont en paille bien sèche et permettent d’accrocher le sol boueux et glissant par endroit, surtout que le chemin passe parfois au dessus des branches d’arbres et de racines. C’est rustique comme chaussures de randonnée !!

Nous n’avons pas fait la marche jusqu’au temple, mais nous avons passé le hêtre sacré puis le  Pont de Yadoiribashi.

Ce pont sert d’entrée au chemin ascétique pour découvrir le sentier et son premier obstacle qui nous a arrêté, car il passe par les racines des arbres qu’il faut grimper !

Nous avons cependant pu observer de loin le septième temple, depuis la route au bord des rizières. On ne voyait pas bien le détail de la construction du temple à même la falaise, alors je vous ai pris le panneau d’information en photo !!

Sinon, encore une fois j’ai été ébahie par la beauté des lieux, l’architecture et les sculptures ainsi que l’ambiance qui y règne en pleine nature. Ce voyage au Japon était vraiment plein de surprises !

Quels autres lieux à visiter dans la Préfecture de Tottori ? 

Kurayoshi, un village rural traditionnel Japonais

Hakuto-jinja, le sanctuaire du lapin blanc

La Côté d’Uradome, Géoparc du San’In

Les Dunes de Sable de Tottori au Japon

Plus d’infos sur le Mont Mitoku et les Temples de Sanbutsu-ji sur le site de Tottori




Tags:

5 commentaires

  1. Bonjour, merci beaucoup pour cette article très intéressant. Que voulez vous dire par le plus dangereux du Japon, est ce au niveau de l’insecurite ou au niveau de la randonnée en tant que tel? Merci en tout cas pour votre super blog!

  2. @Valentine sinon sécurité le Japon est le Pays le plus sur que j’ai visité. Même toute seule, au petit matin ou tard le soir, pour découvrir les villes et villages je ne me suis jamais sentie en insécurité. Les gens sont gentils, respectueux. Par contre ici on parle d’un chemin difficile, peu ou pas sécurisé glissant. Il y a des accidents régulièrement car les gens ne sont pas toujours bien préparés à ce pèlerinage.

  3. Bonjour,

    Merci pour ce magnifique partage tant au niveau culturel que personnel.
    Au plaisir de vous redécouvrir à chaque post car nous vivons de très loin mais “ho combien avec assiduité” votre pèlerinage à travers ces mystérieuses et merveilleuses contrées à des années lumières de notre civilisation occidentale.

    Milles pensées positives.

  4. […] mon précédent article je vous faisais découvrir le Mont Mitoku, lieu de pèlerinage sacré, qui domine la ville de Misasa Onsen, dans la préfecture de Tottori. […]

  5. Nathalie merci beaucoup, ce voyage était vraiment plein de surprises, j’ai adoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *