Ustensiles pour cuisiner

A la découverte des produits Kuhn Rikon

8

Quand on aime cuisiner, il est impératif d’être bien équipé, même quand on aime pas d’ailleurs, car il n’y a rien de plus frustrant de ne pas arriver à faire ce que l’on veut aussi bien lors des préparations des ingrédients que des cuissons car nous n’avons pas le bon matériel. Dans ma p’tite cuisine, petit à petit j’ai remplacé les produits basiques des débuts, comme les poêles qui tenaient à peine 2 ans et dont le revêtement anti-adhésif partait en sucette, les casseroles dont l’émail partait en éclat et qui étaient difficile à nettoyer dès que le moindre aliment y attachait. Malheureusement, tous les produits de qualité ont un coût, alors j’ai pas mal sollicité mes proches pour les cadeaux de Noël et d’anniversaires.

Et puis il y a le reste, les ustensiles qui ne sont ni bon ni mauvais, pas toujours ergonomiques ni efficaces, mais auxquels on s’adapte faute de mieux. Moi par exemple ce sont mes couteaux céramiques qui ont perdu de leurs qualités, mon économe nul de chez nul ou mon moulin à poivre qui ne sait plus que faire du poivre concassé plutôt que du poivre moulu finement.

Alors, quand la marque Suisse Kuhn Rikon m’a proposé de tester pendant 2 mois leurs produits afin de les découvrir pendant de longues semaines dans ma p’tite cuisine, je me suis dit que c’était l’occasion de mettre en concurrence toutes les p’tites choses que j’utilise dans ma cuisine avec ces nouveaux produits.

Cette marque, je ne la connaissais pas. Pourtant en Suisse elle est synonyme de produits robustes, de qualité, au design et à l’ergonomie parfaite. Elle est leader en Suisse dans le design et la fabrication d’articles et ustensiles de cuisine depuis 1926. Pendant 2 mois donc, j’ai pu tester plusieurs produits de la gamme pour me faire une idée de leur utilisation au quotidien, car je peux vous le dire, je les ai testé plein de fois, sans les ménager pour voir si j’avais vraiment affaire à des produits de qualité.

Leur gamme est très grande, alors je vais vous parler de mes coups de coeur, des produits que j’aurai du mal à ne plus utiliser :

6

Eplucheurs et couteau à julienne (10,90 à 12,90 euros)

A la maison, mes éplucheurs ne tiennent pas longtemps. Forcément, j’achète régulièrement les produits 1er prix que je trouve en grande surface, car ils partent souvent avec les épluchures à la poubelle. Par contre, pour le couteau à julienne j’en avais un qui était parfait, mais à force de le passer au lave vaisselle il ne faisait plus grand chose. Alors parmi tous les produits testés, ces 3 là je les ai adoré.

Mon chéri a été le premier à se servir de l’éplucheur basique, pour préparer la compote de pommes à p’tit bonhomme et il m’a conseillé de faire attention car ils ont un tranchant parfait (son pouce s’en souvient !). Mais dès qu’on le prend bien en main, il est génial cet économe. Rien ne lui résiste, ni même la peau d’une courge butternut ou d’un potimarron qu’il pèle en un rien de temps. Pour les tomates ou les pêches, il y a également un autre éplucheur, avec une lame finement dentelée. Il est aussi génial.

Le couteau a julienne m’a beaucoup servi pour me faire des juliennes de courgettes, de carottes ou de concombre pour accompagner mes salades composées, sans sortir le robot, et tout ça en quelques secondes. Ces produits passent au lave vaisselle, sans perdre leurs qualités, et sont garantis 2 ans.

3

Couteaux de la gamme Colori (5 couteaux, 59,90 euros)

La gamme est composée de 5 couteaux qui ont chacun un rôle différent : le petit couteau d’office, qui sait tout faire, le couteau d’office dentelé parfait pour couper les tomates, le couteau Santoku que j’utilise avec plaisir au quotidien, le couteau chef et le couteau à pain. Chaque couteau est d’une couleur différente, ce qui est super pratique pour identifier rapidement celui dont on a besoin. Ils ont une lame ultra affûtée en acier japonais, et la lame est revêtue de silicone pour que les aliments glissent dessus parfaitement. Ils sont livrés avec des manchons protecteurs, bien pratiques pour protéger les lames et leur assurer une grande durée de vie.

Je les trouve tout simplement parfaits au fil des semaines. Ils n’ont pas perdu leur tranchant, alors qu’ils n’ont pas encore vu un affûteur de leur courte vie. J’en prend soin, et donc évite de les passer au lave vaisselle (même si j’avoue ça arrive …). Je les trouve très facile à prendre en main, légers et robustes et les 5 couteaux sont vraiment bien.

5

Porte-couteau Vision Box (39,90 euros)

J’ai posé cette boîte translucide sur mon plan de travail, elle s’est parfaitement fondue dans la déco (et vive le rappel de couleur avec mon billot). J’ai pu y ranger les couteaux Colori dont je vous ai parlé juste au dessus. Cette boite translucide est vraiment parfaite pour identifier rapidement de quel couteau on a besoin. Côté utilisation au quotidien je la trouve très pratique car elle est très stable sur mon plan de travail. Elle est aussi très facile à nettoyer, tout se démonte et se remonte facilement.

Et petit avantage non négligeable, côté sécurité pour mon p’tit bonhomme c’est bien mieux d’avoir les couteaux rangés dans ce porte-couteau, plutôt que de les avoir dans le même tiroir de la cuisine, avec les couverts pour la table. Et puis quand je cuisine c’est génial de les avoir sous la main !

2

Chop Chop hachoir universel (34,90 euros)

J’avais découvert ce type de hachoir manuel avec celui de la célèbre marque des boîtes en plastique. J’ai trouvé celui-ci plus maniable, il bouge moins sur le plan de travail et parait plus solide (il est garanti 2 ans). C’est le genre de p’tit hachoir pratique pour faire un dip pour l’apéro (une boîte de thon, un peu de fromage blanc, quelques herbes et épices) mais également mixer les 3 morceaux de carottes et de pommes de terre quand p’tit bonhomme veut une purée, ou mixer un oignon avant de le faire revenir à la poêle pour parfumer un plat de viande ou de légumes.

Il est également livré avec un couvercle hermétique pour conserver les préparations.

 3

2

Hotpan 26 cm, 4,5 litres (189 euros)

Cette cocotte, quand j’ai ouvert la boîte m’a pas mal intriguée, je pourrai même dire impressionnée. Elle contredisait en tout ma façon de cuisiner (j’aime voir ce qui cuit, mélanger, cuire à feu vif) ! Car cette cocotte permet de cuire à l’étouffé les aliments, dans un minimum de liquide, puis ensuite on la place dans sa bassine isolante et les aliments finissent d’y cuire par la chaleur accumulée pendant la cuisson et le fait que le couvercle est étanche à l’air. Les vitamines sont préservées, tout comme la couleur des aliments et la cuisson sur le feu est plus rapide, donc on consomme moins d’énergie.

1

Je me suis pas mal fiée à la fiche d’indication des cuissons qui est fournie avec et depuis je l’adore pour y faire des poêlée de légumes, des légumes braisés. Cette cocotte est parfaite pour des carottes fondantes, cuites entières avec un peu de beurre, de cumin et de bouillon, mais également pour tous mes légumes mijotés (chou, poireaux, endives, potimarron à cette saison). La bassine isolante est parfaite pour conserver au chaud mais également pour poser la cocotte sur la table du dîner sans même utiliser de dessous de plat.

Pour comprendre son fonctionnement, voici la vidéo :

Sur celle-ci, en anglais on apprend également comment l’utiliser pour cuire de façon saine avec peu de matière grasse et d’eau :

Son seul inconvénient est qu’elle est assez volumineuse, mais justement pour les plats mijotés pour les grandes tablées elle est parfaite. Et elle a su conserver mon chili con carne à la bonne température pendant un apéro qui s’est éternisé, sans le faire réchauffer et donc sans avoir a faire trop cuire les haricots.

1

Cocotte minute Duromatic Comfort (22 cm, 4 litres, 209 euros)

Cette cocotte minute a beaucoup de succès en Suisse. J’ai testé celle de 4 litres, qui est parfaite en usage quotidien pour ma p’tite famille, aussi bien pour un plat mijoté, que des légumes vapeur, un risotto qui cuit très rapidement. Je la trouve parfaite également côté rangement. Elle a un look minimaliste, elle ne prend pas de place dans mes placards et au lieu d’avoir un panier à glisser à l’intérieur c’est une petite grille.

4

Et ce qui est génial c’est que c’est une cocotte minute connectée. Elle a un petit capteur bluetooth sur le couvercle. Pour s’en servir il faut télécharger l’application sur son téléphone (androïd ou apple) ou sa tablette, lancer l’application puis choisir les ingrédients à y cuire ou la recette pour une gestion intelligente des temps de cuisson. Et là le lien se fait entre la cocotte et notre téléphone qui nous dit ou nous en sommes de la cuisson, pratique, non ? J’adore cette option je trouve ça très ludique mais également très pratique ! Les recettes sont très sympa le risotto à la milanaise était absolument délicieux par exemple.

Pour télécharger l’application gratuite pour Iphones/tablettes IOS ou Android, c’est ici. Et pour vous donner une idée de son fonctionnement, tout est expliqué sur cette dernière vidéo :

Comme les fêtes de Noël approchent,  Kuhn Rikon vous propose en collaboration avec Ma P’tite cuisine un code promo valable sur le webshop : KR-FR-BLOG-15.

Ce code vous permet de bénéficier de 15 % de réduction sur l’ensemble de votre commande et sera actif jusqu’au 31 janvier prochain. Sympa pour les cadeaux de Noël, non ?

Article sponsorisé

3 commentaires

  1. Merci pour cet article intéressant et bravo pour ton blog en général!
    Dans cet article tu parles des poêles qu’on jette au bout de 2 ans, c’est tout à fait mon cas,aurais-tu une bonne marque à me conseiller?
    Merci,
    Marie

  2. Beaux produits qui sentent la qualité! Et de belles couleurs qui ont du peps!!

    @ c’est sur !

  3. J’ai acheté une poêle Lagostina qui ne colle pas et le fond reste plat sur le site cookingshop, c’est vrai un peu cher mais c’est un investissement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.