Rencontres avec des artisans et producteurs

La culture de la vanille sur l’Ile de la Réunion

La vanille est une de mes épices préférée. J’en suis une grande consommatrice, que ce soit en gousse, en extrait ou en poudre que j’utilise différemment selon mes recettes. Alors, quand nous étions en vacances sur l’Ile de la Réunion, je ne pouvais pas manquer de visiter une exploitation de vanille, et d’aller faire un p’tit tour à la coopérative de la vanille.

Là bas, les cultures sont situées sur les côtes est et sud-est de l’île entre les communes de Sainte-Suzanne et Saint-Joseph, et représentent une surface de 270 hectares, pour environ 150 producteurs. La vanille de la Réunion subit une grosse concurrence de la part de la vanille issue de Madagascar ou des Comores, qui elles aussi ont droit à l’appelation historique “Vanille Bourbon” mais qui n’ont pas les mêmes critères de qualité. Pour cela, la filière réunionnaise s’est engagée dans une démarche pour avoir le label IGP de sa production.

Quand on cherche donc de la vanille sur l’Ile de la Réunion produite localement, c’est un véritable casse-tête. Elle n’est jamais vendue dans les supermarchés locaux, car elle est trop chère. Et puis sur les marchés, on nous vend des gousses de vanille dont l’origine n’est pas toujours certifiée.  A la coopérative de la Vanille, on nous a expliqué qu’il faut toujours acheter de la vanille déjà conditionnée, soit dans un tube en verre, soit dans un emballage plastique hermétique pour sauvegarder ses parfums et qu’il faut faire attention à ne pas acheter les grosses gousses de vanilles très charnues et toutes humides. Quand on n’y connait rien on pense que c’est un produit d’exception alors que c’est de la vanille qui n’a pas encore été transformée et qui va moisir sans développer ses parfums.

Cela fait donc parti des choses extraordinaire sur la vanille que j’ai apprises lors de ses visites. Tiens, savez vous que la vanille vient d’une plante grimpante de la famille des orchidées ? Elle ne pousse que sous les climats chauds et humides.

Pour produire de la vanille il faut être patient, car il faut 4 à 6 ans pour voir apparaitre le premières fleurs sur l’Orchidée. Pour que les fleurs se transforment en gousse elles doivent être fécondés à la main, et cette  opération est très délicate, il ne faut pas louper le moment sinon les fleurs meurent et ne produiront pas de vanille.

Il faut attendre 7 à 8 mois après la fécondation, pour que les gousses poussent et deviennent vertes et charnues, sans odeur, car elle ne se développera que lors de la transformation des gousses, sous l’influence d’une fermentation.

Quand les gousses sont ramassées, il faut les faire bouillir à 65°C pendant quelques minutes afin d’accélérer le processus de fermentation, il s’agit de l’échaudage : la gousse devient marron et l’odeur de vanille commence à se développer.

Les gousses sont ensuite rangées dans un coffre de bois, sous une épaisse couverture de laine, pour conserver une atmosphère chaude et humide, cette étape s’appelle l’étuvage. Après quelques temps, les gousses seront exposées au soleil pendant trois semaines avant d’être stockées dans des malles en bois pendant 8 mois, le temps pour elles de développer tous leurs parfums.

Allez bientôt je vous parle du sucre de canne, j’ai aussi profité de mes vacances pour visiter une usine de production, avec mon p’tit casque sur la tête …

Tags:

28 commentaires

  1. bonjour
    Quel réelle plaisirs de te lire super très intéressant ton article, moi qui adore la vanille, j’ai appris plein de choses, c’est une mine d’or, j’adore de la vanille sous toutes ses formes.
    ton site de cuisine est fabuleux, je le suis depuis pas mal de temps, vraiment sympa, je m’inspire parfois des recettes, continues à nous faire découvrir ta passion
    amitiés
    laurence

    @ merci Laurence

  2. Bravo tu a été très à l’écoute, j’habite à la Réunion j’achète depuis 12 ans mes gousses au marché de saint paul à un marchand de Saint philippe (il a un chapeau sur la tête et un sac à dos en vacoa), et elles ne sont pas pré emballées je les choisi grosses et charnues (bien marron) et elles sont très agréables à cuisiner pour les conserver dans un pot de confiture à l’abri de la lumière et pas de soucis. Par contre c’est vrai qu’il y a pleins de vendeur de vanille de madagascar et ce n’est pas la même qualité.

    @ c’est ce que j’ai retenu 🙂 merci pour l’info du marché de Saint Philippe

  3. Bonjour

    Pour compléter ton article la vanilleraie située à Sainte Suzanne à la Réunion (domaine du Grand Hazier pour ceux qui connaissent) a reçu en 2011 la médaille d’or pour sa vanille lors du salon de l’agriculture. Je ne sais pas ce qu’il en a été pour le salon 2012.
    Il est important que les gens comprennent comment cette épice est cultivée pour mieux en comprendre le tarif. Merci pour cet article et pour ce petit clin d’oeil à notre île intense

    @ merci pour l’info, et j’avais adoré mon séjour à la réunion alors j’en ai parlé plusieurs fois 🙂

  4. c’est un superbe article très intéressant. Moi aussi je suis une grande consommatrice de vanille sous toutes ses formes. Continue à nous alimenter de toutes ses belles et bonnes choses. A bientôt et bonne journée.

    @ merci Cécile

  5. Merci pour cet article très intéressant ! Bonne journée.

    @ de rien

  6. C’est une beau reportage intéressant
    Je te souhaite une belle journée
    Valérie.

    @ merci

  7. Très intéressant ton article ! Je ne savais en fait rien du tout sur la vanille donc merci !

    @ de rien, j’avais adoré ces visites alors je partage 🙂

  8. et bien moi j’ai appris ça lors de mon voyage à Bali, je rentre juste et j’ai découvert cette plante … jamais je n’aurai pensé que c’était comme ça tu vois …ta photo est superbe !
    je t’embrasse Audrey
    belle journée à toi

    @ Bali ? J’avais adoré ! Bon retour sur Bordeaux

  9. Encore un article à la fin duquel j’ai appris beaucoup de choses ! Je ne pensais pas que ça prenait aussi longtemps à pousser ! C’est sûrement la délicate main d’œuvre et ce temps de pousse qui font que son prix est souvent aussi élevé ! Par contre je savais déjà que pour avoir des gousses bien pleines et savoureuses, il fallait préférer les petites gousses assez sèches et fermes ! 😉
    Bises & bonne journée à toi et merci pour cet article fort intéressant !
    Delphine

    @ merci Delphine

  10. Je ne savais pas du tout d’ou venait la vanille ! Merci pour ce voyage au coeur d’une production tellement odorante!
    Quand on connait le processus de fabrication et le travail que ça demande on comprends un peu mieux le prix !

    @ c’est tout a fait ça

  11. Merci pour ce petit reportage “vanillé”, hum, savais-tu que respirer de la vanille aidait à déstresser !!!! A vos gousses !!!!! …. Zen, zen, zen et en plus, ça sent bon !!!!

    @ je ne savais pas mais moi j’adore 🙂 ca me donne faim par contre l’odeur de vanille

  12. Merci Audrey de nous faire découvrir tant de choses sur des tas de produits différents. J’adore autant lire tes reportages que tes recettes. Continue!

    @ merci

  13. article très parfumée !!!!!!!! 🙂 et intringuant

  14. Merci pour toutes ces infos,j’ai appris encore quelque chose aujourd’hui..je te remercie pour le truc de la gousse lors de son achat.Bon á savoir.Tout comme toi et beaucoup d ‘autres personnes,j’adore la vanille et son parfum envoutant .doux,frais…les gateaux,glaces,plats exotiques et viandes blanches,une petite pointe dans certaines sauces..tout comme la canelle dans le cafe ou le the..c’est aussi un de mes parfums preferes en été,je le porte tous les jours,á tel point que ici oú je reside,on me demande toujours si je viens de preparer un gateau…Merci.

  15. j’suis une fille à la vanille comme dirait Souchon ! j’ADORE ! ca me fait justement penser que je n’en ai plus en stock pour mes petites crèmes ou un super punch !
    J’pensais pas que c’était aussi fastidieux, je comprends mieux le prix !!!!
    Pour ma part je l’achete des tubes en verres et quand je me suis servie des graines , je mixe la gousse avec du sucre c’est top! et vachement meilleur que le sucre vanillé en sachet !

  16. Très intéressant cet article! J’adore parcourir ton blog et m’inspirer de tes recettes et jolies photos! Où achètes tu la vanille en poudre dont tu parles pour faire notamment les yaourts? C’est différent du sucre vanillé?
    Merci de ta réponse

  17. très instructif merci j ignorais qu il valait mieux ne pas acheter la vanille en gousse !

  18. Merci pour toutes ces informations, super intéressant!
    ça me donne envie d’aller voir de mes propres yeux une exploitation de vanille…

  19. Mon mari est fan de vanille mais surtout celle de Tahiti, alors à la maison, il y a de la Bourbon et de la Tahiti. Merci pour ton article intéressant. Les gousses de Tahiti sont pour information beaucoup plus grosses que les Bourbon et l’odeur diffère également.

  20. Toujours trés interessant merci pour le reportage.

  21. C’est génial, plus je lis votre blog plus je m’instruis ! Merci pour toutes ces découvertes.

  22. Ah moi qui suit votre blog régulièrement, ca fait vachement plaisir le clin d’oeil sur mon île.
    Je vois que vous avez apprécié le séjour et que vous êtes une grande passionnée 🙂

  23. Merci beaucoup pour cet article très intéressant !! Je m’étais posée la question, sans toutefois approfondir le sujet… Grâce à toi, c’est chose faite =)

  24. hummmm…. cela me rappelle des souvenirs. Pour y avoir été et en avoir ramené. Merci de ces bons souvenirs car moi aussi j’adore la vanille. bonne semain

  25. Article très intéressant partagé sur la page facebook du salon !

    https://www.facebook.com/Saveursdesplaisirsgourmands

    @merci

  26. Vrai que votre article est intéressant pour le néophyte.
    La vanille de la Réunion et la vanille de Madagascar ne sont en fait qu’une seule et même vanille.
    Reste à bien les choisir… Ce que nous faisons, pour les proposer en Métropole au meilleur coût, au Particulier, et au Professionnel.

  27. Confiturière dans le Val de Loire, j’utilise principalement la vanille bourbon de Madagascar. C’est un peu le “sel” de mes confitures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *