Non classé

Pour en savoir un peu plus sur l’Armagnac

7

Après vous avoir parlé du Floc de Gascogne, je suis obligée de vous parler de l’Armagnac, que je ne connaissais pas vraiment. En fait, c’est la plus ancienne eau-de-vie de vin produite dans le Sud Ouest, au cœur de la Gascogne. Pour faire simple, elle est obtenue par la distillation de vin blanc des côtes de Gacogne dans un alambic armagnacais, et mis ensuite en vieillissement de longues années en fûts de chêne avant d’être commercialisé. Elle est ensuite vendue sous forme d’assemblages (plusieurs eaux-de-vie issues de plusieurs récoltes), ou sous forme de millésimes, une spécificité armagnacaise (une seule et même année de récolte). Les terroirs de l’Armagnac ainsi que sa méthode d’élaboration répondent à des règles définies par l’Appellation d’Origine Contrôlée obtenue dès 1936.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’Armagnac est un produit artisanal, élaboré en petite quantité par des vignerons et des artisans éleveurs (négociants) porteurs d’un savoir-faire ancien. La diversité des terroirs et des cépages, donnent à cette eau-de-vie une personnalité riche, diversifiée qui fait que chaque Armagnac est différent.

1

Le Terroir de l’Armagnac s’étale sur trois départements, comme pour le Floc de Gascogne car ils sont sur la même zone de production : les Landes, le Gers et le Lot et Garonne. Les vignes sont présentes sur des collines, entre les pins et les chênes, tout proche des champs de maïs voir de melons aux environs de Lectoure. Selon la zone de production, les Armagnac se seront pas fait avec les mêmes cépages de raisins. Le Baco Blanco par exemple est plus adapté aux aux sols sablonneux landais. La Folle blanche, l’Ugni blanc et le Colombard sont également des cépages répandus dans le Bas Armagnac.

Pour produire de l’Armagnac, il faut respecter trois étapes, d’abord la vinification, puis la distillation et enfin le vieillissement.En octobre, les raisins blancs sont vendangés puis vinifiés de façon traditionnelle et naturelle. Il est interdit de rajouter du soufre dans le vin pour produire de l’Armagnac.

2

Ensuite a lieu l’étape la plus importante, la distillation. Elle se pratique traditionnellement de Novembre à Mars, dès que la fermentation du jus de raisin en vin est terminée. Les vins sont distillés dans un Alambic Armagnacais. Cette distillation est menée soit à la propriété, souvent grâce aux alambics ambulants qui parcourent la campagne, soit dans un atelier de distillation, bouilleur de profession ou cave coopérative. L’Alambic Armagnacais est en cuivre pur, martelé ou laminé dont la caractéristique principale est son fonctionnement en continu.

5

Lors de mon week-end en Gascogne, j’ai pu assister à la distillation chez Delord, un producteur très réputé qui a ses propres Alambic. Ils font même une super fête, une soirée Distillation c’est un moment magique !

5

Leur distillerie se trouve à Lannepax, village natal de la famille. C’est une des seules maisons de l’Armagnac à utiliser les deux méthodes de distillation, la distillation continue typique de l’Armagnac et la distillation double chauffe. Les deux alambics Armagnacais sont idéaux pour l’élaboration de vieux Armagnacs alors que les deux alambics « double chauffe » produisent des eaux de vie fruitées destinées aux Armagnacs jeunes.

10

La dernière étape est celle du vieillissement. Après la distillation, l’Armagnac entame un long vieillissement dans des fûts de chênes appelés “pièces” d’une contenance de 400 litres entreposés dans des chais dont la température et l’humidité sont contrôlées. Au cours de ce vieillissement trois phénomènes se produisent : l’extraction des composés tanniques de la pièce, l’évaporation d’une partie de l’eau-de-vie et la diminution du degré alcoolique (environ 3 degrés par an en alcool pur), c’est la “part des anges”, l’évolution des arômes issus du bois et du vin par une lente oxydation de l’Armagnac au contact de l’air à travers le fût. Elles s’enrichissent petit à petit de toutes les senteurs du bois (vanille, fruits confits, pruneaux..), le caractère ” rancio ” apparaît et le degré d’alcool diminue tout en prenant une belle couleur ambrée.

6

Lorsque le maître de chai estime le vieillissement suffisant, il commence les coupes, c’est à dire l’assemblage de plusieurs eaux-de-vie d’origine et d’âges différents. Les Armagnacs sont commercialisés à un degré minimum de 40 % vol. Quelques vieux Armagnac, souvent millésimés sont vendus à un degré naturel de vieillissement compris généralement entre 40 et 48 % du volume.

6

Il existe plusieurs types d’assemblages possible en Armagnac : le VSOP, Réserve, ou XO.

La mention de vieillissement se référent toujours à l’âge de la plus jeune eau-de-vie, lors des assemblages. Ainsi, le Hors d’âge est un mariage d’eaux-de-vie dont la plus jeune a vieilli sous bois pendant plus de dix ans. On trouve également les mentions d’âge : 12 ans, 15 ans, 20 ans, 30 ans etc… Le Millésime (10 ans minimum) est une spécificité Armagnacaise qui correspond à la seule année de récolte mentionnée. Mais on peut également acheter des Armagnacs plus jeunes comme les trois étoiles (plus de 2 ans), le V.S.O.P. (plus de 5 ans), Réserve, ou XO (plus de 6 ans).

4

Mais comme tout cela est un peu compliqué, depuis 1999 les dénominations commerciales se sont simplifiées : sous le nom Armagnac on retrouve des assemblages de moins de 5 ans, et sous Vieil Armagnac ceux de plus de 6 ans. On peut également trouver de la Blanche d’Armagnac, qui est la liqueur incolore juste recueilli à la sortie de l’Alambic, très aromatique et parfait en cocktails, un peu comme la Vodka ou le Rhum.

Un grand merci aux maisons Delord, Millet, Paguy pour les infos sur l’Armagnac qui m’ont été utiles pour écrire cet article.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
A consommer avec modération.

3 commentaires

  1. Je ne bois pas d’alcool alors encore moins de l’Armagnac, mais je trouve ce “reportage” super intéressant! Combien de temps dure l’étape de distillation?
    Cette sortie “découverte” devait vraiment être sympa 😉

  2. Pas fan des eaux de vies et d’alcools forts en général, mais c’était super intéressant ! J’adore le dégradé de bouteilles !

    xxx

    Irène
    http://www.cookinginjune.com/

  3. C’est curieux, j’ai la même réaction que les précédentes : je ne suis pas vraiment consommateur de ce genre d’alcool mais j’apprécie l’article.
    J’attendrais un paragraphe supplémentaire sur les différentes utilisations possibles de l’Armagnac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.