Viande

Joue de boeuf aux pruneaux

IMG_3847

J’ai entendu plusieurs fois parler que la joue et la queue de boeuf étaient vraiment des morceaux parfaits et délicieux pour en faire des plats de type Bourguignon. Un dimanche, j’ai donc demandé à mon boucher 2 kilos de joues de boeuf (je suis hyper confiante ) , et après en avoir congelé les 3/4 j’ai eu envie de faire mon premier plat avec le quart restant. J’avais une bouteille de vin qui ne m’avais déçue (gardée trop longtemps dans ma pseudo cave, à quelques mètres du cumulus et du sèche linge ..) alors je lui ai vite trouvé une seconde vie.

La viande était hyper fondante, on s’est vraiment régalé, et puis à moins de 6 euros le kilo il faut profiter de l’hiver pour déguster des plats mijotés qui sont très économiques.

Ingrédients (4 personnes)
500 g de joue de boeuf (1 joue)
150 g de lardons
1 oignon jaune
1 gousse d’ail
3/4 litre de vin rouge
1 cuillère à soupe de farine
1 cube de bouillon de boeuf
1 brin de thym, 1 feuille de laurier
1 poignée de pruneaux
Sel, poivre
Huile d’olive

1. Faire préparer la viande par votre boucher, et la couper en dés.

2. Peler et émincer l’oignon et la gousse d’ail.

3. Dans une cocotte minute, faire chauffer l’huile d’olive. Y faire revenir l’oignon et l’ail pendant 3 minutes, puis ajouter les morceaux de boeuf et les lardons. Faire colorer le tout.

4. Saupoudrer la farine sur la viande et bien mélanger pour en enrober chaque morceau. Mouiller avec le vin, ajouter le thym, le laurier et le cube de bouillon.

5. Fermer la cocotte et faire cuire sous pression pendant 20 minutes. En fin de cuisson, ajouter les pruneaux et laisser à nouveau cuire 5 minutes à feu vif, à découvert, pour faire réduire la sauce.

6. Rectifier l’assaisonnement en sel et poivre.

J’ai servi mon boeuf aux pruneaux avec une écrasée de pommes de terres au cerfeuil : j’ai fait cuire mes pommes de terres en morceaux dans de l’eau bouillante salée pendant 20 minutes, avant de les écraser au presse purée, en ajoutant un peu de beurre et un demi bouquet de cerfeuil ciselé. Pour la cuisson de la joue de boeuf, si vous n’avez pas de cocotte, triplez le temps de cuisson, mais faites attention au jus qui va réduire plus vite.

Tags:

16 commentaires

  1. c’est vrai que la joue est parfaite pour ce style de plat. Moi je ne fais plus mon pot au feu qu’avec de la joue.

    Merci pour cette recette très appétissante.

    @ ahhh vous me donnez envie avec vos pots au feu !

  2. les joues de boeuf, un régal, tendre et fondant
    Je te souhaite une excellente journée
    Valérie

    @ merci et bonne journée à toi aussi

  3. J’ai gouté à la joue de boeuf dans un restaurant et j’avoue que c’est délicieux, je ne connaissais pas et dorénavant mon bourguignon sera fait avec de la joue !

    @ moi aussi maintenant !

  4. En effet la joue de boeuf est excellente pour faire le bourguignon, vous en avez bien de la chance de le payer si peu cher, ici en ILE DE FRANCE on l’achète à plus de 19 euros le kilo chez le boucher et encore il faut le commander à l’avance !
    Merci pour toutes vos recettes
    J’espère que votre petit loulou va bien
    Bonne journée

    @ j’ai un super boucher 🙂 merci pour votre message, mon p’tit bonhomme va super bien

  5. En effet, la joue de boeuf est un morceau de choix pour les daubes, les bourguignons, les braisés. Je ne l’utilise plus en pot au feu, car je trouve que c’est au détriment du bouillon.
    Par contre, je la fais cuire plus longtemps, et il n’y a pas besoin de couteau pour la manger.
    J’essairai cette recette qui m’a l’air délicieuse. Merci.

    @ je n’ai pas encore essayé en pot au feu, mais ca doit quand même aussi être délicieux

  6. hum!!!! ça donne envie de faire – je vais m’y mettre – le plus difficle sera de trouver la joue –
    amicalement

  7. Un beau plat!! j adore!!

  8. Bonjour Audrey,
    Je lis votre site quotidiennement. Merci pour ces belles recettes !
    Je me pose une question: est-ce que la joue de boeuf n’est pas trop nerveux comme partie de viande ?
    Parce que j’avais moi aussi entendu parler de ces morceaux de boeuf pas chers et très gouteux, mais j’ai été déçue par la queue de boeuf qui est vraiment très nerveuse (mal tombée ).
    Par contre où est donc ce boucher pas cher ? Je suis sur Pessac moi !

    Bonnes fêtes de fin d’année.
    Jessica

  9. Coucou Audrey !
    Moi aussi j’entends beaucoup parler de ce morceau si goûteux mais je n’ai encore pas osé me lancer !!!
    On peut dire que tu as bien confiance oui 2kg !!!!!
    En tous cas je suis tentée par ton assiette hmmmmmmmm !
    Bisous à toute la petite famille !

  10. Superbe idée en ces temps à peine pluvieux, demain je vais allez chez mon boucher (aux Capucins) et avec un peu de chance, lundi nous dégusterons notre joue de boeuf aux pruneaux. Merci pour la recette, et bon week-end !!!!

  11. aller avec un R, bien sûr, sorry !!!!!

  12. Bonjour,

    J’ai mis de côté un certain nombre de vos recettes à tester (j’ai feuilleté tout le blog cette semaine !) dont celle-ci…
    Je me posais un peu la même question que Jessica.
    Je n’aime pas du tout les viandes gélatineuses alors en général, je fais mes bourguignons avec du jumeau et j’enlève les éventuels bouts qui deviendraient gélatineux à la cuisson.
    J’ai bien envie d’essayer la joue de boeuf mais je n’ai jamais osé.

    @en fait plus les viandes gélatineuses cuisent longtemps, plus la gélatine se dissoue et donc la viande est très moelleuse.

    Merci pour ce blog et toutes mes félicitations à la jeune maman !

  13. Fait déjà trois fois!!!
    Je n’aime pas spécialement les sauces au vin rouge normalement…mais cette recette est top!!!

    Bonne journée!

    @ super merci Perrine pour ton retours sur ma recette

  14. Recette à tomber ! J’avais 2 joues (1,2 kg) qui peuvent convenir pour 6. La viande était fondante à souhait et les pruneaux donnait un petit côté tout doux dans la sauce bien réduite. Aucun aspect gélatineux constaté. Mes invités ont adoré et étaient surpris de savoir que c’était de la joue. J’avais fait une écrasée de pdt au beurre et à la ciboulette avec. Recette commencée la veille et mijotée tout doucement. C’était encore meilleur le lendemain. Merci pour cette recette mijotée de saison bien supérieure au bourguignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *