Poisson

Lotte aux oignons de Roscoff


L’été dernier, en vacances en Bretagne, j’avais découvert l’oignon de Roscoff, au goût assez doux et même sucré. Je me suis même ramené une tresse qui s’était très bien conservée et qui avait agrémenté mes recettes de la rentrée. Alors quand Anne m’a parlé d’un point presse sur le salon de l’agriculture pour l’oignon de Roscoff qui vient juste d’obtenir son AOC, nous nous sommes dit que nous irions donc du côté de la Bretagne pour en découvrir un peu plus sur ce produit régional.

En fait cet oignon est cultivé depuis plus de 3000 ans en Bretagne, sur une zone autours de Roscoff, mais risquait de disparaitre de notre patrimoine culinaire français. Dans les années 1990 moins de 1500 tonnes d’oignons étaient produits, car il n’arrivait pas à se démarquer des autres oignons que nous trouvons dans nos supermarchés, à cause de ses coûts de productions, car l’oignon de Roscoff est préparé et tressé manuellement. En plus il ne subit aucun traitement anti-germinatif, pour améliorer sa conservation on lui laisse une tige d’environ 5 cm.

Allez j’arrête mon bla-bla, voici la recette que nous avons dégusté après avoir écouté attentivement l’histoire des oignons de Roscoff, que je vous épargne ici. Mais si vous voulez en savoir plus c’est juste là.

Ingrédients (6 personnes) : 600 g de filets de lottes détaillés en médaillons – 300 g d’oignons de Roscoff – 160 g de lardons – 1 verre de fumet de poisson (eau + fumet en poudre type Maggi) – 25 g de beurre – Sel & poivre

1. Peler et émincer finement les oignons.

2. Faire chauffer une poêle avec une noix de beurre. Y saisir la lotte pendant deux minutes sur feu vif.

3. Rajouter les oignons et les lardons et cuire pendant deux minutes avant de couvrir et de poursuivre la cuisson pendant 6 minutes.

4. Ajouter le fumet de poisson et laisser réduire de moitié. Ajouter le beurre pour monter la sauce.

Ou trouver des oignons de Roscoff ?
Quand on habite en Bretagne, c’est facile … j’avais acheté ma tresse d’oignons à moins de 2 euros pour un bon kilo d’oignons.
Pour les Parisiens, on en trouve dans les magasins Monoprix, et à l’épicerie du Bon Marché (j’en ai vu à la rentrée dernière).
Sinon, ce produit est aussi référencé dans la centrale d’achat des hyper Leclerc et c’est donc possible d’en trouver, sous forme de tresse d’un kilo (comme sur la photo, dans le filet rose).

Tous les oignons qui respectent le cahier des charges de l’AOC Oignon de Roscoff peuvent être vendus avec le logo rose sur le filet.

Pour faire un commentaire sur cette recette, cliquer sur la bulle en haut à droite du titre

Tags:

11 commentaires

  1. humm de la lotte ! et c oignons doivent être succulents !

  2. J’adore la lotte, je raffole des oignons… Cette recette est pour moi, je note !

  3. Bonjour Audrey
    Une belle recette j’apprécie beaucoup la lotte et merci pour toutes ces infos sur l’oignon de Roscoff
    bonne journée
    Hervé (lesateliersdhys)

  4. Hmmm que dire de cette recette excellente, de la lotte j’adore çà et puis les oignons de Roscoff en tant que voisine très proche de Roscoff j’adore ce produit, et oui j’ai de la chance !
    Merci de nous faire partager tes recettes et tes découvertes.

  5. Bonsoir Audrey,
    je n’ai encore jamais gouté cet oignon, mais ta recette me fait saliver!
    bonne soirée,
    Mélanie

  6. @Elodie si tu as moyen d’acheter ces oignons et bien profites en, chanceuse !

  7. C’est mon oignon préféré, je ne parle que de lui sur mon blog!!! … mais j’habite en Bretagne, alors….!!!!
    56oceane

  8. Bravo pour votre recette ! Vous avez bien raison de faire la promotion de l’oignon rosé de ROSCOFF. Ayant habité à ROSCOFF, et ayant toujours le plaisir d’y passer mes vacances, et mes week-end, j’ai la chance de pouvoir aller acheter mes oignons rosés directement chez les producteurs de la ville. Mais attention ! Comme vous le faites remarquer, seuls les oignons rosés respectant le cahier des charges peuvent afficher le logo de l’AOC. Avis aux puristes : ne confondez donc pas les “oignons rosés de bretagne” et les “oignons AOC de ROSCOFF” !!! Autre recette excellente : la tarte à l’oignon AOC de ROSCOFF : un délice ! Merci Audrey de m’avoir permis de parler de cette ville de ROSCOFF qui est, outre le lieu de production d’un trésor culinaire, une cité corsaire des plus magiques et – peu de gens le savent – le berceau de la talassothérapie : c’est en effet à ROSCOFF qu’a été créé le premier centre. C’est ici, précisément, pour le cadre, la qualité de l’air et de l’eau particulièrement pure, qu’un médecin choisit, il y a plus d’un siècle, de créer le premier centre de thalassothérapie, qui existe toujours et est l’un des plus réputés. Enfin, ROSCOFF est le siège d’une grande compagnie maritime : la compagnie française BRITTANY FERRIES, et un haut lieu de la recherche française : les laboratoires de biologie marine du CNRS y font des découvertes majeures pour notre santé. Vous l’aurez compris, j’adore ROSCOFF et je ne peux que vous conseiller d’ y séjourner. ROSCOFF : la mer au futur !

    @Xavier merci pour toutes ces infos

  9. Bonne réalisation.

    @ merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.