RizRecettes d'Asie

Ochazuze, le riz au thé vert japonais

L’ochazuze est une recette traditionnelle japonaise, familiale, que l’on ne trouve pas forcément dans les restaurants. C’est une recette bien pratique pour utiliser un reste de riz cuit, que l’on recouvre de quelques morceaux de poisson et de lamelles d’algues nori avant d’arroser le tout de thé vert. Un plat vide frigo à la Japonaise !

En cherchant des p’tites choses à ramener du Japon lors d’une virée nocturne dans un supermarché à Tottori, Yann m’a conseillé ces petits sachets de furikake pour préparer l’ochazuze. Le furikake, c’est un assaisonnement en poudre que l’on saupoudre sur le riz ou sur les onigiri (boulettes de riz), j’aime beaucoup c’est rigolo et aux saveurs étranges.

C’est souvent à base de paillettes d’algues, de graines de sésame, parfois avec des copeaux de bonite, de shiso, d’oeufs, le tout plus ou moins naturel ou chimique. Le furikake à ochazuze comprend également de la poudre de thé vert et de petits crackers de riz. En gros ces sachets ressemblent à la photo ci-dessus, on en trouve facilement en France dans les épiceries japonaises et asiatiques.

J’ai testé deux façons de faire l’ochazuze : une version sans sachets en ajoutant des algues nori coupées en fines lamelles, des graines de sésame à la prune (de chez Terre Exotique) et en ajoutant dans le thé une cuillère à soupe de dashi concentré (le bouillon japonais de base, fait avec de la bonite et de l’algue konbu) pour relever le tout. Je vous ai mis les liens sur les produits, que je trouve en France.

La deuxième version avec le sachet était également très bonne, il faut que j’en retrouve, mais sinon à remplacer par n’importe quel furikake que vous aimez. J’ai arrosé les deux bols avec du thé vert (un sencha matcha japonais du Palais des Thés) et c’était très bon. J’ai accompagné le tout de quelques rondelles de concombre pour la touche de verdure, de dés de saumon fumé pour la gourmandise et de Tsukudani, une sorte de confit d’algues à la sauce soja particulièrement savoureux que m’a offert un vendeur de crabe sur un marché au poisson au Japon.

Concernant le riz, il me restait du riz noir Riso Galo Vénère, particulièrement savoureux avec du poisson ou des coquillages, alors j’ai utilisé celui-ci. Vous pouvez prendre sinon un riz japonais rond classique, ce sera plus traditionnel. Je vous explique bientôt comment le cuire à la perfection, cela change tout !

Ochazuze, le riz au thé vert
Noter cette recette

Quantité ou nb de personnes: 1 personne

Ochazuze, le riz au thé vert

Ingrédients

  • 1 bol de riz cuit
  • 1 cuillère à soupe de furikake
  • 3 tranches épaisses de coeur de saumon fumé
  • 1 cuillère à café de thé Sencha (thé vert japonais)

Préparation

  1. Faire infuser le thé Sencha dans de l'eau à 70° pendant 2 minutes.
  2. Verser le riz dans un bol. S'il est froid le réchauffer 30 secondes au four à micro-ondes. Cette étape est importante car je ne fais pas infuser le thé dans de l'eau bouillante qui tue les parfums du thé vert et le rend amer. Si le riz est froid, le plat va très vite se refroidir.
  3. Déposer dessus les tranches de saumon coupées en dés. Saupoudrer de furikake.
  4. Arroser avec le thé vert et savourer tant que c'est bien chaud.
https://www.audreycuisine.fr/2019/01/07/ochazuze-riz-au-the-vert/



Tags:

2 commentaires

  1. Merci Audrey pour ces idées recettes exotiques
    Tes conseilles sont très intéressants pour moi qui aime la cuisine de ce pays mais qui m’est étrangère culturellement. Direction Eurasie 😉
    Je te souhaite une excellente année 2019

  2. @Duvigneau tu vas voir c’est trop bon !! Bonne recette et bonne année également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *