Riz

Comment cuire le riz japonais ?

Au Japon, le riz est la base de tous les repas. J’ai de délicieux souvenirs gourmands des bols de riz et de soupe miso servis dès le petit déjeuner avec du poisson grillé lors de mon séjour au Japon.

Alors forcément, quand on s’attaque à la cuisine japonaise de retour en France, il faut commencer par la base, à savoir la cuisson du riz, et ce n’est pas aussi simple qu’on le pense !

Quelle variété de riz utiliser ? 

Déjà avant de cuire le riz, il faut acheter le bon. Le riz japonais est un grain rond, un peu comme l’arborio Italien utilisé pour le risotto. On le trouve facilement en grandes surfaces mais également en magasins bio. En France il n’est pas forcément indiqué sur les paquets “riz japonais” mais “riz à sushi”.

Même si vous ne souhaitez pas faire des sushis, c’est cette variété qu’il faut utiliser. Attention à bien comparer les prix ! Je le trouve horriblement cher en magasin bio, alors que j’en ai trouvé chez Grand Frais bien plus accessible. Si vous avez la chance d’avoir une épicerie asiatique à proximité, c’est le moment d’y aller vous aurez plus de choix et plusieurs qualités disponibles.

Comment préparer le riz japonais ?  

Le riz rond est en général plein d’amidon. Il ne se cuit pas en le jetant à l’eau bouillante pour ensuite l’égoutter après cuisson. Il ne faut pas non plus se lancer dans sa cuisson sans prendre le temps de le rincer sous peine d’avoir une belle bouillie de riz … Dans le même genre ne testez pas la recette en vous disant qu’en remplaçant le riz japonais par un riz thaï ou basmati vous obtiendrez le même résultat, vous courrez à la catastrophe !

Alors suivez bien ma recette, ne bâclez pas les étapes, elles sont importantes.

Comment cuire le riz japonais ?  

Il y a plusieurs solutions, une sans équipement particulier, mais il faut quand même avoir une casserole à fond épais avec un couvercle adapté pour conserver toute la vapeur dégagée pendant la cuisson. Le fond épais de la casserole va permettre à la chaleur de se diffuser de manière douce et homogène pendant la cuisson. Si votre casserole est trop fine, la chaleur va se focaliser sur un point et vous risquez d’avoir du riz cramé sur la zone en contact de la cuisson (surtout si vous cuisinez au gaz). Mais tout est possible, il faut tester !

L’autre solution c’est le cuiseur à riz. C’est vraiment hyper pratique pour obtenir un riz à la cuisson parfaite, que ce soit du riz thaï, basmati ou ici du riz japonais. Un cuiseur à riz permet également de faire cuire d’autres céréales comme le boulgour, le quinoa et autres.

Cela ne coûte pas non plus un bras, mais c’est un peu encombrant selon la taille de cuiseur. J’en avais acheté un tout petit au début de mon blog, parfait pour 2/3 personnes, je l’adorais mon premier Rice Cooker, je l’ai usé jusqu’à ce qu’il ne chauffe plus !

Depuis j’ai depuis un multicuiseur qui fonctionne comme le rice cooker, avec une cuve, une fonction cuisson du riz puis maintient au chaud, il est vraiment top ! Il permet de faire d’autres cuissons, il est bien hermétique et le riz cuit doucement à température constante. Le modèle n’est pas très récent, mais toujours disponible et d’un super rapport qualité-prix, par exemple ici,  il a fait ses preuves !

On mange comment le riz japonais ? 

Le riz japonais peut être servi de deux façons : nature et chaud, il accompagne tous les plats japonais (sauf les nouilles !). Il peut également être additionné de vinaigre de riz sucré quand il est chaud puis refroidi pour servir à la réalisation de sushis ou de makis.

J’aime bien le servir dans un petit bol à riz, avec une soupe miso et du saumon terriyaki (la recette arrive très vite) ou bien recouvert de morceaux de poulet caramélisés.

Mais je l’aime aussi comme ça, recouvert d’un peu de furikake, c’est un assaisonnement japonais typique pour assaisonner le riz. On en trouve en épicerie asiatique à différents parfums, qu’il soit quasiment nature comme du gomasio (sésame / sel), ou bien parfumé aux oeufs, au saumon, au shiso le basilic japonais ou autre.

J’aime bien l’accompagner sinon de délicieuses boulettes de poulet parfumées et laquées de sauce caramélisées, les Tsukunes.

Il y a une recette japonaise que j’adore également, c’est sur un grand bol de riz japonais très chaud d’ajouter quelques gouttes de sauce soja ainsi qu’un jaune d’oeuf cru et des graines de sésame noir, de mélanger le tout c’est tout simple mais vraiment très bon.

Comment cuire le riz japonais ?
Noter cette recette
134 note(s)

Catégorie: Riz

Quantité ou nb de personnes: 3 personnes, et des restes

Comment cuire le riz japonais ?

Ingrédients

  • 400 g de riz blanc japonais
  • 50 cl d'eau

Préparation

  1. Verser le riz dans la cuve du cuiseur (ou la casserole) et le couvrir d'eau froide. A l'aide d'une main, mélanger les grains de riz pour les rincer correctement. Jeter l'eau.
  2. Répéter cette opération 3 ou 4 fois, en prenant soin de bien frotter les grains de riz avec vos mains. Petit à petit l'eau devient transparente.
  3. Quand le riz a été rincé et égoutté, ajouter dans la cuve du cuiseur (ou la casserole) les 50 cl d'eau pour la cuisson.
  4. Laisser reposer le riz pendant 30 minutes dans l'eau froide avant de commencer la cuisson.Au bout des 30 minutes de trempage, fermer le cuiseur à riz et activer le mode de cuisson en automatique (20 minutes). Au bout de 10 minutes, mélanger le riz puis refermer pour le laisser cuire. Si vous utilisez une casserole, la cuisson doit se faire à feu doux et à couvert.
  5. En fin de cuisson, ajuster un torchon entre le couvercle du cuiseur et la cuve et le laisser reposer au moins 15 minutes. Le torchon va absorber le trop plein d'humidité et le riz va finir de cuire et avoir une texture parfaite.
  6. Servir le riz bien chaud dans des bols à riz.
https://www.audreycuisine.fr/2019/05/03/comment-cuire-le-riz-japonais/

S’il vous reste du riz, je vous explique très vite comment faire des onigiri, des boulettes de riz japonaises garnies de délicieuses petites choses.

 

Vous rêvez de voyager au Japon ? 

Venez découvrir mon voyage fait en novembre 2019
dans la Région de Kobe, Kyoto
& le Géoparc du San’In
sur Audrey Voyage Japon


Tags:

2 commentaires

  1. Où trouver la recette des onigris ? Merci

  2. Le cuiseur à riz un indispensable dans la cuisine.
    On peut y cuire aussi des légumineuses , des céréales ……., parait il des gâteaux!!

    Historiquement le rice-cooker à contribuer à la libération de la femme Japonaise dans les années 60.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *